DIRECT. Covid-19 : le vaccin AstraZeneca “n’est pas un vaccin de seconde zone”, assure Alain Fischer – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

15h47 : Il existe quand même un système de vaccination à double vitesse… ma mère âgée de 75 ans et avec un cancer n’est toujours pas vaccinée dans les Hauts de France , ses 2 rdv ayant été annulés! #citoyenlambda

15h47 : Tant mieux pour lui , il doit etre gravement malade car moi avec 4 pontages coronariens et 69 ans je ne suis pas prioritaire ,

15h47 : C’est juste honteux, alors que des milliers (voire des millions de personnes) présentant de réels risques n’arrivent même pas à obtenir un rendez-vous.

15h46 : @Sarkozy . Honteux, ce passe droit. Mes parents 80 et 82 ans n’ont toujours pas de date pour le 1er vaccin.. Et Sarko (français lambda, désormais) , qui se fait vacciner à 66 ans.. Honteux, vraiment.

15h46 : Vous êtes plusieurs, dans les commentaires, à vous offusquer de la vaccination de Nicolas Sarkozy contre le Covid-19. Comme je vous l’ai indiqué, son médecin a invoqué une pathologie à haut risque chez l’ancien président, sans en préciser la nature.

15h36 : “Pour nous, le Covid-19 pourrait être notre dernière maladie.”

Claude P., 69 ans, est résigné. Il souffre de deux souffles au cœur et a déjà fait une crise cardiaque. Il est par ailleurs aidant familial de son épouse, âgée de 67 ans et atteinte d’une sclérose en plaque. “Il paraît que notre état ne fait pas de nous des prioritaires”, regrette-t-il. Franceinfo a recueilli le témoignage des 65-74 ans, “oubliés de la vaccination”.

15h20 : La vaccination était réservée à ce moment-là aux personnes de plus de 75 ans et aux personnes présentant des pathologies à haut risque. C’est cette dernière raison qui a été invoquée par le médecin pour justifier la vaccination de Nicolas Sarkozy. Le ministère des Armées n’a pas précisé la nature de cette pathologie.

15h33 : Vous êtes nombreux à nous avoir posé la question dans les commentaires : Nicolas Sarkozy s’est bien fait vacciner contre le Covid-19 au mois de janvier, a appris franceinfo auprès du ministère des Armées, confirmant une information de L’Express. L’ancien chef de l’Etat, âgé de 66 ans, a été vacciné par un médecin de l’hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), sur prescription d’un médecin de ville, a précisé cette source.

15h04 : L’Afrique du Sud a enregistré plus de 140 000 décès supplémentaires depuis mai 2020, selon le Conseil sud-africain de la recherche médicale. La première assurance médicale privée du pays, Discovery (en anglais), estime qu’environ 90% de ces morts sont imputables au Covid-19, soit 120 000 morts. Or, selon les statistiques officielles, le pays n’a enregistré que 48 500 décès liés au coronavirus, pour environ 1,5 million de cas.

15h04 : La moitié des 59 millions de Sud-Africains ont potentiellement été contaminés par le Covid-19, selon deux études, qui estiment que plusieurs milliers de décès dus au virus n’apparaissent pas dans les statistiques officielles.

14h20 : Dans un deuxième temps, Terra Nova invite à mieux accompagner les enseignants sur les gestes barrières en classe. Il propose de prévoir “un dispositif global de formation et de modules didactiques pour la classe concernant l’épidémie”. Enfin, le rapport propose d’améliorer l’aération des salles, notamment avec le déploiement de capteurs de CO2 dans les classes. A lire ici.

14h20 : Le think tank Terra Nova alerte sur la propagation du virus en milieu scolaire et formule plusieurs propositions pour contrer l’épidémie à l’école. Le groupe de réflexion préconise d’abord de “permettre aux enfants et adolescents de devenir acteurs de la lutte contre l’épidémie”, en s’inspirant des multiples exemples de la lutte contre le tabac et l’alcool, de l’éducation à la sexualité, de la dépendance aux écrans ou encore de la prévention routière.

14h17 : Il est un peu plus de 14 heures, refaisons un point sur l’actualité pour ceux qui nous rejoignent :

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot reçoit tout à l’heure les organisateurs de festivals, impatients de savoir s’ils pourront reprendre cet été. Le ministre de la Santé Olivier Véran donnera quant à lui un point presse à 18 heures sur l’épidémie, à suivre en direct sur franceinfo.

• L’ancien secrétaire d’Etat Georges Tron a été condamné en appel à cinq ans de prison, dont trois ans ferme, pour viol et agression sexuelle. Son ancienne adjointe à la culture à la mairie de Draveil (Essonne), Brigitte Gruel, est quant à elle condamnée à deux ans de prison avec sursis.

TF1 n’a pas pu diffuser son journal de 13 heures, en raison d'”une panne réseau [qui] affecte toutes nos antennes et celles de LCI”, a expliqué la présentatrice Marie-Sophie Lacarrau. Une situation inédite. La chaîne a pu reprendre l’antenne à 13h37.

La mission Perseverance de la Nasa doit atterrir sur la planète rouge ce soir. Elle sera la troisième à arriver sur Mars en une semaine. Un évènement à suivre en direct sur franceinfo.

13h01 : L’étude consistera à injecter une faible dose de Covid-19 à jusqu’à 90 volontaires sains âgés de 18 à 30 ans dans un environnement sécurisé, a indiqué le gouvernement britannique dans un communiqué. L’essai tentera d’évaluer la plus petite quantité de virus nécessaire pour provoquer une infection, dans le but de développer des vaccins et des traitements contre la maladie.

13h01 : Une étude qui exposera des volontaires au coronavirus, présentée comme la première mondiale du genre, doit commencer au Royaume-Uni dans les prochaines semaines, a annoncé hier le gouvernement, après approbation de cet essai clinique par les autorités chargées d’en vérifier l’éthique.

12h47 : À l’hôpital de Dunkerque, on ne parle plus de vague mais de “marée” face à la déferlante du variant britannique. Voici le reportage de France 3 Hauts-de-France sur place :

13h02 : Ce collectif Etudiants fantômes dénonce une forme de “mépris” et d’“infantilisation” de la part du gouvernement dans sa gestion de la crise sanitaire du Covid-19. L’interview d’Augustin Carlioz est à lire ici.

13h03 : “Il faut une réponse forte pour les jeunes”, plaide sur franceinfo Augustin Carlioz, étudiant en science politique et membre du collectif Etudiants fantômes, qui vient de publier une lettre ouverte dans le HuffPost sur la détresse financière et psychologique des étudiants.

12h34 : Bonjour @Sceptique.Non malheureusement, vous avez bien entendu et nous aussi. L’hygiéniste Didier Pittet, président de la mission indépendante sur l’évaluation de la gestion de la crise en France, a estimé sur France Inter que “c’est en été 2022 qu’on pourra réellement faire un véritable bilan de la situation” car, selon lui, à l’automne 2021, “il y aura d’autres variants, ce ne sera pas un automne normal”.

12h30 : Bonjour, le Professeur PITTET a dit “l’été 2022” ou c’est FI qui est distrait ???

12h05 : Rappelons les points principaux de l’actu de ce jeudi :

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot reçoit tout à l’heure les organisateurs de festivals, impatients de savoir s’ils pourront reprendre cet été : “On ne peut plus attendre”, prévient le fondateur de Musilac.

Air France annonce des pertes colossales de 7,1 milliards d’euros en 2020. Son chiffre d’affaires a plongé à cause de la pandémie.

• L’association de consommateurs UFC-Que Choisir affirme avoir retrouvé des substances interdites, et pour la plupart cancérigènes, dans de nombreuses encres pour tatouages utilisées en France.

• L’ancien secrétaire d’Etat Georges Tron a été condamné en appel à cinq ans de prison, dont trois ans ferme, pour viol et agression sexuelle. Son ancienne adjointe à la culture à la mairie de Draveil (Essonne), Brigitte Gruel, est quant à elle condamnée à deux ans de prison avec sursis.

11h51 : J’ajoute une précision : si l’élève testé positif est porteur du variant identifié au Brésil ou de celui qui a émergé en Afrique du Sud, là, le protocole prévoit la fermeture de la classe. Ce n’est en revanche plus le cas depuis lundi s’agissant du variant isolé au Royaume-Uni.

11h53 : Bonjour @Maman inquiète. Au collège, le protocole prévoit évidemment l’isolement de l’élève positif, et demande au chef d’établissement de lister les personnes “contacts à risque”, qui doivent aussi ne plus venir en classe.

Mais “l’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants ou les élèves n’implique pas automatiquement de contacts à risque dans la classe”, dans la mesure où le port du masque est obligatoire, estime le ministère.

Si votre fille et ses camarades ont bien respecté les mesures sanitaires avec l’élève malade, le protocole ne prévoit donc pas leur isolement. En revanche, si trois cas se déclarent dans une même classe, tous les élèves sont alors “contacts à risque”.

11h47 : Bonjour FI, petite question sur le protocole sanitaire scolaire qui a été allégé vendredi. Quelle est synthétiquement la règle et le processus à suivre par un collège en cas de cas positif au Covid confirmé dans une classe ?? Car cas+ dans la classe de ma fille, mais aucune mesure de prise… est ce normal ? Merci.

11h32 : Bonjour @Nicolas L. Une conférence de presse d’Olivier Véran est prévue à 18 heures et vous pourrez la suivre avec nous. Mais il n’est pas prévu que Jean Castex y participe. Et selon nos informations, il ne devrait pas y avoir d’annonce majeure.

11h29 : Une conférence de presse du Premier Ministre est-elle prévue ce soir ? Cela fait un moment que nous n’avons pas eu de point d’information sur la situation sanitaire.

11h14 : Rappelons que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot recevra cet après-midi des représentants des organisateurs de festivals.

11h12 : “La version debout, je la sens fortement compromise et cela serait une déflagration pour toute une filière qui va bien au-delà des producteurs et des organisateurs.”

Sur franceinfo, le créateur du festival Musilac d’Aix-les-Bains confie son inquiétude sur la tenue des événements musicaux de l’été. Et attend une clarification rapide du gouvernement : “Il y a des délais que l’on ne peut plus tenir et ce n’est pas une espèce de caprice ou un chantage. C’est une réalité d’organisation.”

10h57 : Vous avez entre 65 et 74 ans, vous êtes impatient de vous faire vacciner contre le Covid-19 et vous aimeriez que les autorités précisent quand la vaccination vous sera ouverte ? Si vous souhaitez témoigner, vous pouvez contacter notre journaliste Guillemette Jeannot par mail : guillemette.jeannot@francetv.fr

11h11 : Quand en aura-t-on fini avec le Covid-19 et les restrictions ? Impossible évidemment de répondre avec certitude. “Je crois que c’est en été 2022 qu’on pourra réellement faire un véritable bilan de la situation, et tout sera beaucoup plus facile”, estime l’hygiéniste Didier Pittet, président de la mission indépendante sur l’évaluation de la gestion de la crise en France. Voici ses explications tout à l’heure sur France Inter.

10h00 : Le choix de remplacer le vaccin AstraZeneca par le Moderna pour les soignants de Moselle, très touchée par le variant identifié en Afrique du Sud, ne veut pas dire que le premier est “moins bon”, assure aussi Alain Fischer. “Mais le vaccin type Moderna, le vaccin ARN, permet d’avoir une immunité un petit peu plus vite, donc ça permet de gagner un petit peu de temps”, fait-il valoir.

09h56 : Alain Fischer, chargé par le gouvernement de coordonner la stratégie vaccinale, a défendu sur Europe 1 le vaccin AstraZeneca et le choix de l’utiliser pour vacciner les soignants. “Ce n’est pas un vaccin de seconde zone”, a-t-il insisté, et son “taux de protection est d’un peu plus de 80%” donc “pas très loin du taux annoncé par les vaccins ARN” (entre 94 et 95%).

09h49 : Bonjour @Elron. Effectivement, l’obésité morbide n’entre pas dans la liste des pathologies retenues comme nécessitant une vaccination dès aujourd’hui et, à moins que vous ne présentiez aussi une de ces pathologies, vous n’êtes pas prioritaire.

En revanche, l’obésité morbide fait partie des comorbidités jugées avérées par la HAS (de même que le diabète ou l’insuffisance cardiaque par exemple). Et, dans un avis en janvier, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale estimait que ces comorbidités pas retenues comme prioritaires pour la première vague de vaccination pourraient “faire l’objet d’une vaccination prioritaire dans un second temps”. Aucune date n’a cependant été annoncée pour l’instant.

09h46 : Bjr FI, j’ai 39ans et souffre d’obésité morbide. Mon médecin traitant m’a fait une ordonnance pour la vaccination prioritaire. J’ai tenté de prendre un RDV mais apparemment je ne suis pas prioritaire. Savez-vous quand je pourrais être vacciné ?

12h00 : Faisons le point sur les principales actualités du jour :

Air France annonce des pertes colossales de 7,1 milliards d’euros en 2020. Son chiffre d’affaires a plongé à cause de la pandémie.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir affirme avoir retrouvé des substances interdites, et pour la plupart cancérigènes, dans de nombreuses encres pour tatouages utilisées en France.

#TRON L’ancien secrétaire d’Etat Georges Tron a été condamné en appel à cinq ans de prison, dont trois ans ferme, pour viol et agression sexuelle. Son ancienne adjointe à la culture à la mairie de Draveil (Essonne), Brigitte Gruel, est quant à elle condamnée à deux ans de prison avec sursis.

08h40 : Bonjour @Etonnant. Vous êtes très nombreux à me poser cette question ce matin. J’ai vu comme vous l’article de L’Express (lien payant), qui affirme que l’ancien chef de l’Etat, âgé de 66 ans, a été vacciné contre le Covid-19 en janvier à l’hôpital militaire de Percy. L’hebdomadaire ne cite pas sa source, et indique que l’entourage de Nicolas Sarkozy ne lui a pas répondu.

Nous n’avons de notre côté aucune information sur une éventuelle vaccination de Nicolas Sarkozy, et ignorons donc s’il l’a été. Nous cherchons à confirmer les affirmations de L’Express, et nous vous tiendrons informés dans ce direct.

08h40 : Bonjour Franceinfo. Avez-vous vous parlé de la vaccination de Nicolas Sarkozy en janvier alors qu’il ne fait pas partie des personnes prioritaires ?

08h26 : La Voix du Nord s’inquiète de la situation de l’épidémie à Dunkerque (Nord), où le taux d’incidence continue de grimper : “Vers la fin de la semaine, on va se rapprocher des 900 et des 1 000, donc c’est tout à fait sérieux”, expliquait hier le vice-président de la communauté urbaine, Bertrand Ringot. Il affirme que le centre hospitalier est “saturé”, et réclame la “différenciation” des mesures sanitaires pour s’adapter à la situation locale.

08h18 : La question m’avait été posée hier : le millier de spectateurs du concert-test qui doit être organisé à Marseille le mois prochain devront se porter volontaires “sur une plateforme en ligne”, explique sur Europe 1 l’urgentiste Vincent Estornel, un des organisateurs du projet. Il explique qu’ils seront recrutés “au niveau de Aix-Marseille Universités”, sans préciser s’il s’agira nécessairement d’étudiants, ni si le procédé sera le même pour le concert organisé à Paris. Les volontaires devront être âgés de 20 à 30 ans et ne pas être porteurs de maladies qui leur feraient courir un risque de forme grave du Covid-19.

07h49 : Au Brésil, la ville de Serrana a lancé hier une expérience inédite dans le monde : vacciner la totalité de sa population adulte, soit 30 000 personnes. Elle sera ensuite observée pendant un an et demi, avec pour objectif d’observer l’évolution de la transmission du virus dans une population totalement immunisée.

07h33 : Illustration de l’impact économique de la pandémie sur le secteur aérien, Air France-KLM annonce avoir perdu 7,1 milliards d’euros en 2020. Le groupe, qui a perdu les deux-tiers de ses voyageurs, et 59% de son chiffre d’affaires par rapport à 2019, évoque un choc “sans précédent”.

07h13 : L’utilisation de chiens renifleurs pour dépister les cas de Covid-19 va être expérimentée auprès de 2 000 jeunes. Pour en savoir plus sur ce projet, qui implique notamment un professeur de l’école vétérinaire de Maison-Alfort (Val-de-Marne) et l’AP-HP, voici un article de France Bleu Paris.

07h18 : Hier, le ministre de la Santé de Taïwan affirmait que l’île n’avait pas réussi à acheter 5 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech à cause de “pressions politiques” extérieures. Dans un communiqué ce matin, BioNTech, avec qui les négociations n’avaient pas cessé, affirme avoir “l’intention de fournir notre vaccin à Taïwan, sans préciser pourquoi les discussions avaient échoué en décembre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: