DIRECT. Covid-19 : le gouvernement veut vacciner un million de personnes d’ici fin janvier – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

19h54 : Jean Castex est revenu tout à l’heure sur la fermeture des frontières avec le Royaume-Uni. Voici son intervention.

19h48 : Bonsoir à tous les deux. J’aimerais bien éclairer votre lanterne, mais je ne peux comme vous que constater le silence à propos de l’enseignement supérieur lors de cette conférence de presse. Les Echos se faisaient avant-hier l’écho d’une réunion qui s’est tenue, lundi, entre la Conférence des présidents d’université (CPU) et le ministère. D’après leurs informations, le retour en présentiel pourrait (notez bien le conditionnel) accélérer à partir du 25 janvier dans certaines universités, mais cela ne concernerait que les étudiants de première année. Les autres étudiants devraient attendre le 8 février avant de regagner les amphis. Mais la situation sanitaire est très mouvante, et tout cela pourra évoluer d’ici là.

19h48 : Bonjour, je suis étudiant à l’université de Nantes. Je me demandais s’il y avait eu des informations sur la reprise des cours en présentiel. Si je me souviens bien il avait annoncé une reprise mi-février. Merci d’avance pour votre réponse.

19h48 : Bonsoir, Jean Castex n’a pas parlé des universités, qu’en est-il ?

19h44 : Vous avez raté la conférence de presse de Jean Castex tout à l’heure ? Pas de panique : mon collègue Robin Prudent vous résume dans cet article tout ce qu’il faut retenir. Il y parle donc de la fermeture des restaurants et des lieux culturels, des vaccins, du couvre-feu…

19h40 : “On a un nouveau couteau dans le cœur.”

Les mots de désarroi de Stéphane Manigold, co-fondateur du collectif Restons ouverts, après le report “a minima mi-février” de la réouverture des bars et des restaurants. “C’est une détresse qui atteint un niveau, dans la profession, inimaginable”, a-t-il réagi sur franceinfo.

19h44 : Bonsoir @Pitchoune et . En fait, il y a la théorie et la pratique. Les vaccins de Pfizer/BioNTech, AstraZeneca/Oxford et Moderna ont en effet été conçus pour que leurs deux doses soient administrées à trois semaines d’intervalle pour le premier et quatre pour les deux autres.
Mais étant donné l’urgence d’une vaccination la plus large possible, l’OMS a jugé mardi que la deuxième dose pouvait être décalée, tout en n’excédant pas six semaines. Un avis que partagent les autorités sanitaires françaises. De son côté, BioNTech a tenu à assurer ses arrières avant-hier, en indiquant que “l’efficacité et la sécurité du vaccin n’ont pas été évaluées pour d’autres calendriers de dosage” que les deux injections espacées de 21 jours. Vous en savez autant que moi !

19h43 : Je ne comprends pas ! Le laboratoire Pfizer avait indiqué que le délai pour injecter la deuxième dose ne devait pas excéder trois semaines pour être efficace à 95%. Pouvez-vous m’éclairer ?

19h36 : Curieux… ce n’est pas ce que dit Pfizer dans ses informations officielles…

19h35 : La France disposera de “plus de 2 millions de doses” du vaccin Moderna en mai et en juin, a annoncé tout à l’heure Olivier Véran. Le ministre de la Santé ajoute que six centres de vaccination seront ouverts en janvier “dans chaque département”.

19h34 : Bonjour @Val et merci pour votre question. Jean Castex a apporté des précisions à ce sujet il y a quelques minutes. En fait, la situation actuelle ne change pas, mais est simplement prolongée : “seules certaines catégories de personnes” peuvent venir en France depuis le Royaume-Uni, si un test négatif récent est présenté. Dans l’autre sens (et donc pour votre fils), le site de l’ambassade de France indique qu’un simple formulaire est à remplir avant de rentrer au Royaume-Uni. Attention toutefois : les voyageurs venant de France doivent s’isoler au moins 10 jours, sous peine d’amende. Ce qui ne devrait pas être trop compliqué pour votre fils, puisque toute l’Angleterre est confinée depuis hier.

19h33 : Bonsoir, mon fils français de 19 ans doit rentrer à Londres où il a un appartement car il y fait ses études demain. Il est en possession d’un visa, peut-il y retourner ou les frontières sont-elles fermées ?

19h32 : Pour autant, on reste avec vous pour répondre à toutes vos questions. Mon camarade Vincent Matalon est à votre écoute. Et moi, je vais tout doucement reprendre le fil du reste de l’actualité que nous avons peut-être raté cette dernière heure.

19h21 : “Je me ferai vacciner, je souhaite ardemment me faire vacciner. Je le ferai quand mon tour viendra.”

C’est sur cette question que la conférence de presse du Premier ministre se termine.

19h14 : “Nous visons un million de personnes vaccinées d’ici à la fin du mois de janvier”, a déclaré Olivier Véran, qui assure également que a deuxième dose du vaccin Pfizer pourra être différée “jusqu’à six semaines au lieu de trois”.

19h11 : La conférence de presse de Jean Castex se poursuit encore quelques minutes. Si vous voulez continuer de la suivre, c’est par ici.

19h18 : Vous êtes très (très) nombreux à nous demander si nous avons davantage d’informations concernant les 10 départements qui pourraient voir leur couvre-feu avancé à 18 heures. La réponse est : “non, mais”. Non, car nous n’avons à l’heure actuelle pas de liste officielle des dix départements situés principalement “dans l’est” qu’a évoqué Jean Castex. Toutefois, sur son site internet, le gouvernement indique que les départements “où le taux d’incidence en population générale (ou chez les plus de 65 ans) est supérieur à 200” nécessitent une “vigilance particulière”. Plusieurs départements sont dans cette situation et ne sont pas encore concernés par un couvre-feu à 18 heures : c’est notamment le cas du Cher, de l’Allier, de la Côte-d’Or, de l’Yonne, du Haut-Rhin et de la Haute-Savoie. Autant de départements qui pourraient s’attendre à du nouveau à ce sujet à partir de demain.

19h10 : Sait-on quels sont ces 10 départements supplémentaires ?

19h10 : Quels sont les 10 départements sous surveillance ?

19h30 : “Il faut vraiment que la situation sanitaire soit gravissime pour fermer les écoles. Car nous savons que les conséquences, y compris sanitaires, de la fermeture des écoles sont absolument désastreuses.”

Jean Castex répond à un journaliste sur la question des écoles, et se défend auprès de ceux qui lui demandent de les fermer à nouveau.

19h04 : Bonsoir @Ficelle 35. A l’heure actuelle, deux vaccins contre le Covid-19 ont été approuvés en France : celui de Pfizer-BioNTech et celui de Moderna. Dans les deux cas, ces vaccins s’administrent en deux doses. Vous avez sans doute eu l’oreille distraite : Olivier Véran a indiqué tout à l’heure que les autorités de santé avaient approuvé aujourd’hui un décalage à six semaines (au lieu de trois) de l’administration de la seconde dose du vaccin Pfizer-BioNTech, afin de pouvoir vacciner davantage de patients. Pour récapituler : toutes les personnes actuellement vaccinées recevront deux injections, mais celles-ci pourront être davantage espacées qu’initialement prévu.

19h02 : BonjourDans son allocution, le ministre de la santé n’a pas fait allusion à une deuxième injection pour le vaccin anti covid.Les personnes recevront-elles donc une dose unique ou deux doses ?Merci pour votre travail !

19h02 : “Nous relèverons ensemble le pari de la vaccination et nous surmonterons ce défi historique.”

19h03 : “J’en appelle à la sérénité. Je demande que cessent les polémiques stériles qui n’apportent rien, sinon que d’inquiéter inutilement nos concitoyens déjà fatigués et à fleur de peau.”

19h00 : “Une phase nouvelle de la lutte contre la pandémie s’est ouverte et je ne doute pas de notre succès collectif.”

18h59 : “Nous espérons sortir de la crise à l’échéance de l’été prochain”, déclare Jean Castex.

18h57 : Olivier Véran annonce que le gouvernement a commandé 78 millions de doses qui seront livrées avant l’été, entre les cinq principaux vaccins. C’est-à-dire entre les deux qui existent déjà et “les trois autres dont nous espérons qu’ils seront validés.”

18h56 : Jean Castex a présenté les nouvelles étapes du plan de vaccination : les plus de 75 ans pourront ainsi se faire vacciner “à partir de lundi 18 janvier”.

18h52 : “Nous prolongeons le régime de couvre-feu à 20 heures” jusqu’au 20 janvier, a indiqué Jean Castex. Le Premier ministre a en outre évoqué le possible passage du couvre-feu à 18 heures dans 10 départements supplémentaires, situés principalement dans l’est du pays.

18h50 : 500 000 doses de vaccins seront livrées chaque semaine jusqu’à la fin du mois de février. En mars, cette cadence passera à un million de doses hebdomadaires.

18h51 : Voici ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement concernant le vaccin :

• 45 000 personnes ont été vaccinées depuis 5 jours.

• Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner “à partir de lundi 18 janvier”.

Ces vaccinations auront lieu dans des centres de vaccination. 600 devraient être ouverts à la fin du mois de janvier.

• Les autorités sanitaires ont approuvé un report de 6 semaines au lieu de 3 l’administration de la seconde dose du vaccin Pfizer-BioNTech afin de vacciner le plus grand nombre de personnes.

• Un système de prise de rendez-vous pour se faire vacciner va être mis en place par téléphone et via sante.fr à partir du 14 janvier. Dans un premier temps, il sera destiné aux plus de 75 ans.

18h51 : La deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech peut être différée “jusqu’à six semaines au lieu de trois”, annonce Olivier Véran. Ce qui permettra de disposer dans un premier temps d’un plus grand nombre de doses pour la première injection.

18h46 : “Les différentes étapes qui avaient été prévues pour les personnes très vulnérables seront allégées pour les populations moins fragiles”, annonce Jean Castex.

18h41 : La réouverture des bars, des restaurants et des salles de sport est reportée “jusqu’à mi-février”, a annoncé plus tôt Jean Castex.

18h40 : Toujours dans l’objectif de vacciner en priorité les quinze millions de personnes fragiles, Jean Castex annonce également que la campagne va être ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés.

18h55 : Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner “à partir de lundi 18 janvier”, annonce Jean Castex. La prise de rendez-vous se fera par téléphone et via internet à partir du 14 janvier.

18h41 : “D’ici fin janvier, les quantités reçues nous permettront de vacciner au moins un million de personnes, soit le même nombre de nos voisins européens”, annonce Jean Castex.

18h35 : “Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés le resteront encore jusqu’à la fin du mois”, a annoncé plus tôt Jean Castex.

18h53 : “Oui, c’est vrai, notre campagne de vaccination a démarré plus lentement que dans d’autres pays.”

Ce décalage s’explique “par notre choix de respecter les principes et nos priorités qui nous ont été fixés par la Haute autorité de santé”, dit le Premier ministre.

18h32 : “Le vaccin est notre principale source d’espoir pour sortir de cette épidémie.”

Le Premier ministre évoque à présent la stratégie vaccinale en France.

18h43 : “Pour gagner en efficacité”, une personne ayant des symptômes ou étant cas contact pourra s’inscrire sur le site de l’Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail “immédiat” indemnisé sans jour de carence, à partir du 10 janvier, annonce Jean Castex.

18h31 : Bonjour @Carole. Jean Castex a indiqué que le point de situation du 20 janvier concernerait également “les restaurateurs et propriétaires de bars et de salles de sport” pour qui, “malheureusement, la perspective d’ouverture en janvier n’est pas réaliste”.

18h31 : Et les restaurants ?

18h26 : Voici un récapitulatif de ce que vient d’annoncer Jean Castex :

• La frontière avec le Royaume-Uni restera fermée “jusqu’à nouvel ordre” pour éviter la circulation du variant britannique du virus.

“Toutes les activités, tous les établissements” aujourd’hui fermés le resteront jusqu’à la fin janvier au moins. Cela concerne les musées, les cinémas, les théâtres, les salles de spectacles, ainsi que les équipements sportifs ou de loisirs.

• Un point sera effectué le 20 janvier pour les acteurs de la culture ainsi que pour les acteurs de la montagne, afin d’étudier une possible réouverture début février.

• Des décisions seront prises “d’ici demain soir” pour étendre le couvre-feu avancé à 18 heures à dix départements supplémentaires, plutôt situés dans l’est de la France”.

18h26 : “Je ne peux exclure que nous ayons à prendre des mesures nationales supplémentaires dans les prochains jours si nous en avons besoin.”

18h27 : Pour les autres départements, le couvre-feu est maintenu à 20 heures pendant deux semaines, jusqu’au 20 janvier.

18h23 : Ce couvre-feu avancé à 18 heures concerne à ce jour quinze départements : les Vosges, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Nièvre, la Saône-et-Loire, la Meuse, les Ardennes, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, le Doubs, le Jura, les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes.

18h26 : Dix départements supplémentaires (situés dans l’est du pays, mais qui n’ont pas été nommés) pourraient voir leur couvre-feu avancé à 18 heures, annonce Jean Castex. La décision sera prise ce vendredi pour une entrée en vigueur à compter de dimanche.

18h21 : “La situation sanitaire de notre pays n’est pas revenue à la normale” , indiquait tout à l’heure Jean Castex. Voici son intervention.

18h19 : Voici ce qu’il faut retenir de l’intervention d’Olivier Véran un peu plus tôt :

• Trois cas du variant sud-africain du virus ont été repérés sur le territoire.

• Le ministre a indiqué que 19 cas du variant britannique du Covid-19 ont été identifiés en France. Le ministre s’attend à ce que ce nombre augmente dans les prochains jours.

• Une surveillance accrue de la circulation de ce variant (plus contagieux) a été mise en place, notamment dans les écoles.

Leave a Reply

%d bloggers like this: