DIRECT. Covid-19 : «Le déconfinement a été trop rapide», critique François Hollande – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

> L’essentiel :

> Suivez les événements de la journée :

9h26. La Bourse de Paris s’enfonce et perd plus de 3% peu après l’ouverture.

8h52. Un confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l’économie française. C’est la perspective dressée par le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt ce mercredi, alors que l’éventualité d’un reconfinement moins strict qu’au printemps n’est pas écartée par le gouvernement pour faire face à l’épidémie. « Lorsque l’activité s’arrête pendant un mois entier, c’est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons. C’est plus de 10 milliards d’euros de dépenses d’intervention et c’est au moins 10 milliards d’euros de perte de recettes fiscales », explique le ministre sur Sud Radio. Il précise que, depuis le début de la crise, l’Etat avait engrangé 70 milliards d’euros de recettes fiscales en moins.

8h44. « Il faut montrer qu’il y a une issue à cette crise et pas simplement subir les événements », déclare François Hollande. « Le déconfinement a été trop rapide et la rentrée de septembre organisée de façon trop optimiste », poursuit l’ancien chef de l’Etat.

8h42. L’hôpital en danger. Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France, alerte sur la situation dans les établissements hospitaliers. « Aujourd’hui, on a un hôpital sorti affaibli » de la première vague, avec « moins de soignants » et des « soignants éprouvés », prévient-il sur France Inter.

8h40. « Un président n’est jamais seul pour décider, il doit s’entourer d’avis et doit concerter avant de prendre par exemple le choix du reconfinement général », affirme l’ancien président de la République François Hollande sur France Info.

8h37. « Il faut aller vers un reconfinement qui soit total », déclare le président de la Fédération hospitalière de France sur France Inter.

8h27. Un nouveau confinement généralisé « serait catastrophique pour les économies européennes ». Selon les économistes, en cas de reconfinement global, le risque de faillites en chaîne d’entreprises du Vieux Continent, en particulier dans les pays du Sud, est très important. À lire ici.

8h08. Le « grand jour » pour les commerces de Melbourne après trois mois de fermeture. Un immense sentiment de soulagement dominait mercredi chez les commerçants de Melbourne, dans le sud de l’Australie, où boutiques et restaurants ont finalement pu rouvrir après plus de trois mois d’une fermeture contrainte par la deuxième vague de coronavirus.

Alors qu’une grande partie de l’Europe et de l’Amérique du Nord avance avec effroi vers un triste hiver de restrictions, la deuxième ville australienne ne s’est pas faite prier pour fêter, au contraire, sa libération. Au point que des bars ont rouvert dans la nuit de mardi à mercredi, à minuit, heure légale de la fin officielle de cette mesure qui obligeait les commerces « non essentiels » à rester fermés.

7h56. GSK et Sanofi promettent 200 millions de doses de vaccin pour les pays pauvres. Les laboratoires Sanofi et GSK annoncent ce mercredi qu’ils mettraient 200 millions de doses de leur vaccin à disposition du programme international Covax, lancé par l’OMS et dont l’objectif est d’aider à assurer un accès équitable aux futurs vaccins contre le Covid-19.

7h52. En Equateur, fermeture des cimetières pour la Toussaint. L’Equateur, dont sa capitale Quito, la ville la plus touchée du pays par la pandémie du nouveau coronavirus, va fermer la plupart de ses cimetières le 2 novembre, Jour des morts, annonce le directeur du service de sécurité ECU911, Juan Zapata. L’Equateur, qui compte 17,5 millions d’habitants, a répertorié à ce jour 163 192 cas de Covid-19, dont 12 588 morts, depuis fin février.

7h40. Le nouvel aéroport de Berlin prend son envol en pleine pandémie. Les Berlinois n’y croyaient plus : leur nouvel aéroport va accueillir samedi ses premiers avions, avec neuf ans de retard sur le calendrier et des inquiétudes majeures au moment où le secteur aérien subit la pire crise de son histoire.

7h35. En cas de reconfinement total, l’économie française risque-t-elle vraiment de s’effondrer? Selon des économistes, un confinement strict comme en mars pourrait entraîner une catastrophe économique bien plus lourde qu’au printemps, avec des faillites en cascade, des licenciements et une dette qui explose. Mais tous les secteurs ne seraient pas touchés de la même façon. Notre sujet à lire ici.

7h15. Une prime exceptionnelle pour les entrepreneurs des quartiers prioritaires. Une prime exceptionnelle de 1 500 euros va être attribuée à 5 000 entrepreneurs installés dans les Quartiers prioritaires de la ville (QPV), annonce ce mercredi le ministère de la Ville, afin de faire face aux conséquences de la crise du Covid.

6h55. Le scénario d’un reconfinement de 4 semaines sur la table. Le président de la République doit annoncer ce mercredi soir, à 20 heures, de nouvelles mesures contre l’épidémie de Covid-19. Les derniers arbitrages seront rendus ce matin lors d’un nouveau conseil de défense à l’Elysée. Notre sujet à découvrir ici.

6h55. Réunion de crise en Allemagne. En Allemagne, une réunion de crise est prévue ce mercredi entre le gouvernement d’Angela Merkel et les dirigeants régionaux.

Avec environ 11 000 morts, l’Allemagne s’en sort -comme au printemps- toujours mieux que d’autres pays européens comme la France ou l’Espagne.

Mais les nouvelles infections y ont atteint samedi un record de 14 714, et la chancelière n’a de cesse ces derniers temps d’appeler ses compatriotes à rester le plus possible chez eux.

« Il nous faut maintenant prendre des décisions rapidement et de façon déterminée afin de briser cette deuxième vague de contaminations », martèle le vice-chancelier allemand Olaf Scholz.

6h35. La moitié des lits de réa occupés en France par des malades du Covid-19. Plus de 2 900 malades du Covid-19 sont hospitalisés en réanimation mardi, occupant ainsi la moitié des lits actuellement disponibles en France dans ces services accueillant les patients les plus gravement atteints, selon les derniers chiffres officiels.

Par rapport au dernier bilan, il y a 148 patients de plus en réanimation (2 909 contre 2 761 la veille). La capacité actuelle des services de réanimation – qui n’accueillent pas que des malades du Covid – est d’environ 5 800 lits, que les pouvoirs publics comptent faire monter en puissance ces prochains jours.

Si on prend également en compte les sorties, ce sont 431 malades du Covid-19 qui ont été admis en réa (ou en soins intensifs) dans les dernières 24 heures, selon les données publiées par l’agence sanitaire Santé publique France.

6h30. 288 nouveaux décès à l’hôpital en France. Sur le site officiel gouvernement.fr, les autorités ont fait état de 288 morts à l’hôpital pour les dernières 24 heures et 235 en Ehpad sur les quatre derniers jours. Au plus fort de la première vague, en avril, plus de 700 morts ont été enregistrés certains jours, en additionnant hôpitaux et Ehpad.

6h25. Les hospitalisations pour Covid toujours en hausse. Le nombre global des hospitalisations pour le Covid continue d’augmenter en France. Près de 19 000 malades du Covid-19 (18 955) se trouvent désormais à l’hôpital, contre 17 761 la veille.

6h15. TousAntiCovid téléchargée 4,2 millions de fois. La nouvelle version de l’application de traçage du Covid-19, rebaptisée « TousAntiCovid », a été lancée il y a cinq jours. « Par cette mise à jour conforme, 4,2 millions de Français ont téléchargé cette application à ce jour », affirme la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon.

Leave a Reply

%d bloggers like this: