DIRECT. Covid-19 : «Il reste 4,3 millions de personnes éligibles à vacciner», rappelle Olivier Véran – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

L’essentiel

  • Les ministres français et allemand des Finances présentent dans la journée leurs plans de relance dans le cadre du financement européen.
  • De premiers détails sur les réouvertures en France ont été donnés par le président de la République, Emmanuel Macron.
  • Le dernier bilan de la pandémie en France est de 30 596 personnes hospitalisées, dont 6 001 en soins critiques, un niveau jamais atteint depuis un an. 400 personnes sont mortes en 24 heures. 14,1 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin ; plus de 5 741 000 sont complètement vaccinés.
  • Dans le monde, le Covid-19 a tué au moins 3 117 000 personnes depuis sa découverte.

> Les événements de la journée

17h35. Violences dans un centre de vaccination. Au centre de vaccination de Sarcelles, « il n’y a pas une journée où on n’essuie pas des insultes », nous raconte son coordinateur, qui, avec la municipalité, a déposé plainte après des «injures et menaces » contre des soignants et agents ce week-end. Ils dénoncent, dans notre article, des incidents « presque quotidiens », qui nécessitent un vrai soutien de l’Etat.

17h05. Le président mexicain salue le ralentissement de la pandémie. « La contamination diminue ainsi que les effets néfastes de la pandémie dans tout le pays », a déclaré le président Lopez Obrador (AMLO) lors d’une conférence de presse matinale. « C’est encourageant, c’est une bouffée d’air frais », a-t-il ajouté. « Nous devons encore être très vigilants, mais c’est une bonne nouvelle ».

« Nous le voyons dans les trois indicateurs clés : les cas estimés sont passés de 112.415 à 18.953 au cours de ces 14 semaines, c’est une réduction de 83 % », a complété le sous-secrétaire à la santé, Hugo Lopez-Gatell, indiquant que les décès sont passés de 9 549 par semaine à 1 621.

16h20. Israël veut relancer son tourisme. Le pays lance une campagne à Londres, New York et Dubaï pour relancer son industrie touristique, très affectée par la pandémie, et même attirer une nouvelle clientèle grâce à la récente normalisation de ses relations avec les Emirats arabes unis.

Israël, qui a mené une fulgurante campagne de vaccination de sa population, a annoncé mi-avril une réouverture progressive de ses frontières aux touristes avec les groupes à partir du 23 mai, mais en nombre « limité » pour commencer, puis aux touristes individuels à une date non spécifiée à ce stade.

16h15. Annulation du pèlerinage gitan des Saintes-Marie-de-la-mer. Pour la deuxième année consécutive, le traditionnel pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-mer, près d’Arles (Bouches-du-Rhône), est annulé en raison de l’épidémie de Covid-19, indique la préfecture de police. Il était prévu les 24, 25 et 26 mai.

16h10. Des médecins spécialistes dénoncent des « déprogrammations administratives ». La « déprogrammation administrative » des opérations non urgentes et sans perte de chance avérée à court terme pour faire face à la troisième vague du Covid-19 est « une bombe à retardement », dénonce le syndicat Avenir Spé – Le Bloc, majoritaire chez les praticiens spécialistes.

Ces déprogrammations nous « posent des problèmes de règles éthiques. Quand on vous dit d’enlever 50% de votre activité, il faut malheureusement faire ce que l’on appelle un tri et choisir les patients en fonction de leur pathologie », a indiqué Philippe Cuq, coprésident du syndicat.

16h02. Sur les rendez-vous disponibles dans les centres de vaccination. Olivier Véran appelle les Français pouvant se faire vacciner à se présenter aux rendez-vous rendus notamment disponibles dans des centres ce mardi et mercredi. « Il reste 4,3 millions de personnes éligibles à vacciner », a ajouté le ministre.

« Si jamais il n’y avait pas de public prioritaire pour se faire vacciner, les centres peuvent contacter des personnes en dessous des limites d’âge, qui présentent des comorbidités », dit le ministre. Objectif : ne gaspiller aucune dose, a répété Olivier Véran.

16 heures. Il n’y aucun cas de variant indien détecté en France métropolitaine, annonce Olivier Véran face à la presse. Pour l’Ile-de-France, le variant sud-africain augmente notamment en petite couronne depuis « une grosse semaine », signale également le ministre. « La situation est contrôlée », garantit le ministre de la Santé, qui appelle à « continuer nos efforts » pour notamment lutter contre les variants.

15h55. Plus de 3 millions d’injections au Portugal. « Avec les îles des Açores et Madère, nous avons déjà franchi les 3 millions », a indiqué Henrique Gouveia e Melo, le coordinateur du programme national de vaccination, lors d’une réunion d’experts avec le gouvernement pour faire le point sur la situation sanitaire. Près de 800 000 personnes ont déjà reçu les deux doses du vaccin dans ce pays d’un peu plus de dix millions d’habitants, selon le dernier bilan des autorités sanitaires dont l’objectif est d’atteindre 70 % de la population vaccinée cet été.

15h45. Blâmé pour avoir fabriqué du gel hydroalcoolique. En Charente, le pharmacien Vincent Négret avait élaboré un produit non normé au début de la crise du Covid-19, alors que le gouvernement n’en avait pas encore donné le feu vert. Il vient d’écoper d’une lourde sanction de la part de l’Ordre des médecins. Récit à lire ici.

15h35. Les centres aquatiques et piscines publiques veulent rouvrir rapidement. Eprouvés par la crise sanitaire, les centres aquatiques et les « concessionnaires de services publics des piscines » réclament au gouvernement une réouverture rapide, annonce l’organisation professionnelle du secteur du sport, Union sport & cycle.

« Si les piscines et centres aquatiques sont autorisés à accueillir les publics prioritaires » à l’heure actuelle, « plus de la moitié du parc national est fermé », dénonce l’Union qui relaie les revendications des piscines publiques dans un communiqué. Et la situation a été « aggravée par les ouvertures et fermetures successives, depuis le début de la crise », provoquant des « difficultés de gestion et d’organisation ».

15h05. Une ouverture de la vaccination à tous les plus de 50 ans pour bientôt ? Alors que la campagne de vaccination ne doit être ouverte à tous les plus de 50 ans que le 15 mai, l’augmentation du nombre de rendez-vous disponibles incite le gouvernement à s’interroger sur un élargissement anticipé. Les détails dans notre article.

14h40. En Russie, l’espérance de vie baisse de deux ans à cause de la pandémie. Depuis 2003, cet indicateur augmentait progressivement en Russie et avait atteint 73,3 ans en 2019. Entre janvier et décembre 2020, il a cependant brutalement reculé à 71,5 ans, selon des statistiques du ministère de la Santé.

14h35. Quel effet a eu la fermeture des écoles sur l’évolution de l’épidémie ? En examinant les indicateurs de l’épidémie, on remarque que le dépistage a été presque divisé par trois durant les vacances chez les 10-19 ans, mais que le nombre de tests positifs lui, n’a pas connu de baisse spectaculaire. Explications dans cet article.

14h20. VIDÉO. Désespérées, des familles indiennes cherchent un antiviral en rupture de stock. A New Delhi, dans un pays submergé par la crise sanitaire, les familles patientent des heures devant les magasins de médicaments en rupture de stock.

14h06. Plusieurs pays ferment leurs frontières à l’Inde. Comme la Belgique il y a moins d’une heure (lire à 13h25), l’Espagne, les Philippines et le Cambogde ont annoncé de nouvelles restrictions. Les voyageurs en provenance d’Inde ou ceux qui ont voyagé dans ce pays au cours des 14 derniers jours seront interdits d’entrée aux Philippines du 29 avril au 14 mai. Idem pour le Cambodge qui élargit à trois semaines en arrière le délai pendant lequel il faut ne pas avoir mis un pied dans le pays. L’Espagne, elle, qui n’a pas de vol direct depuis l’Inde, mettra en quarantaine tout voyageur qui y a fait un séjour quelle que soit son escale.

14 heures. Les Français et AstraZeneca. Concernant une méfiance à l’égard du vaccin AstraZeneca, « les signaux ne sont pas si négatifs, on a plusieurs dizaines de milliers de personnes qui se font vacciner par jour », défend-on au ministère de la Santé. Le nombre quotidien (en moyenne) de vaccinations est pourtant passé de 76 000 à 40 000 en 10 jours, d’après les données de Santé publique France.

13h55. Objectif 2,7 millions de vaccinés cette semaine. Après les 2,5 millions de vaccinations réalisées la semaine dernière, le ministère de la Santé anticipe qu’il y en aura « 2,7 à 2,8 millions » cette semaine. Il n’y a « pas de raison de remettre en question » l’objectif de 20 millions de primo-vaccinés mi-mai et 30 millions mi-juin, assure-t-on ainsi au ministère.

13h50. Le ministère de la Santé sur les rendez-vous de vaccination vacants. « Il est normal qu’il y ait de plus en plus de créneaux de vaccinations disponibles à un instant T, car nous avons de plus en plus de doses et donc les centres ouvrent en permanence des rendez-vous », assure-t-on au ministère de la Santé lors d’un point-presse sur la vaccination depuis le ministère, faisant notamment référence à ce qui est observé en Ile-de-France. « La question majeure, c’est le temps de prise de rendez-vous. Il ne faut pas que les créneaux restent vacants trop longtemps ». Mais « s’il y a un risque de perte de dose et que ce n’est pas un événement ponctuel, on n’exclut absolument pas d’accélérer » le calendrier. Pour le moment, l’ouverture de la vaccination aux personnes de 50 ans et plus est prévue mi-mai.

13h40. Hongkong rouvre ses bars… aux vaccinés. Jeudi, les bars, discothèques, karaokés et bains publics rouvriront à Hongkong. Ils seront réservés, a expliqué la ministre de la Santé Sophia Chan, aux personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin et qui disposent de l’application mobile de contact tracing du gouvernement. Le personnel doit lui aussi être vacciné et limiter l’accueil à la moitié des capacités ordinaires. Dans les restaurants, les tables vont pouvoir passer de quatre à six et jusqu’à minuit (au lieu de 22 heures) aux mêmes conditions. A ce jour, seuls 11 % environ des 7,5 millions d’habitants de la ville ont reçu leur première dose de vaccin.

13h30. Emmanuel Macron discute avec des maires. Le président de la République doit s’entretenir avec une dizaine de maires à 17h30, en visioconférence. Les thèmes sont les mêmes que le 15 avril : la gestion de la crise sanitaire, la stratégie vaccinale, les perspectives de réouvertures et le plan de relance.

13h25. Bruxelles se protège des variants. La Belgique ferme ses frontières aux voyageurs d’Inde, Brésil et Afrique du Sud, vient d’annoncer le Premier ministre. Un arrêté du ministère de l’Intérieur va préciser « dans les plus brefs délais » les modalités de la mesure, qui ne s’appliquera pas aux diplomates et membres d’organisations internationales ayant un besoin impérieux de se déplacer.

13h10. Rassemblement aux Buttes-Chaumont, la suite. Le parquet de Paris a ouvert une enquête hier des chefs de « mise en danger d’autrui » et « participation à un rassemblement de plus de six personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public » après le rassemblement festif semble-t-il spontané au parc parisien des Buttes-Chaumont. Les investigations ont été confiées au commissariat du XIXe arrondissement.

VIDÉO. Aux Buttes Chaumont, un rassemblement sans beaucoup de masques qui surprend

13h05. L’Inde teste très peu. Sur les 715 609 contaminations recensées dans le monde hier, 352 991 ont été comptabilisées en Inde. Or le pays teste très peu : entre 14,5 et 17 millions de tests par jour, pour une population de 1,3 milliard d’habitants.

13 heures. Bilan mondial. La pandémie a fait au moins 3 122 150 morts dans le monde depuis l’apparition du Covid-19 et plus de 147 736 620 cas d’infection, selon les statistiques officielles agrégées. Hier, 10 840 nouveaux décès et 715 609 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

12h50. Face au « désespoir », Wauquiez demande à Castex « d’agir vite » pour les professionnels de la montagne. Le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a rendu publique mardi une lettre adressée à Jean Castex dans laquelle il enjoint au gouvernement d’accélérer l’instruction des demandes d’aides pour les professionnels de la montagne, sinistrés par la crise sanitaire. « La non-réouverture des remontées mécaniques cette saison est un drame pour nos territoires de montagne et leurs habitants sont mis à genoux », écrit Laurent Wauquiez dans sa missive au Premier ministre. 120 000 emplois directs sont concernés selon lui et « tout l’écosystème de la montagne » sera « lourdement impacté pour plusieurs années ». La pandémie de Covid-19 et l’arrêt des remontées mécaniques ont provoqué l’effondrement du tourisme de montagne cet hiver en France, avec, selon le cabinet Protourisme, huit des onze milliards d’euros de retombées économiques annuelles pré-crise perdues.

12h35. « Aucun signe » de contagion après un concert-test de 5 000 personnes à Barcelone fin mars. Sur les 4592 participants au concert qui ont participé à l’étude, seulement 6 ont été testés positifs pour Covid-19 dans les 14 jours suivant l’événement, tous légèrement touchés ou asymptomatiques. De plus, les données suggèrent également que dans au moins 4 de ces 6 cas, la contagion s’est produite en dehors du concert, rapporte une chaîne de télévision espagnole.

12h25. L’économie allemande voit-elle la lumière au bout du tunnel ? Berlin a relevé à 3,5 % ses prévisions de croissance du PIB en 2021 grâce à une levée « progressive » des restrictions contre la pandémie de coronavirus attendue au deuxième trimestre. « Notre économie est forte, robuste, et prête pour un nouveau départ », après une chute historique de 4,9 % en 2020, a affirmé le ministre de l’Economie Peter Altmaier. En janvier, il avait misé sur une hausse de 3 % du PIB cette année. La nouvelle prévision se rapproche de celle dévoilée par les instituts économiques allemands, qui ont tablé mi-avril sur une croissance de 3,7 %. Pour 2022, le gouvernement vise une croissance de 3,6 %, permettant un retour de l’économie à son niveau d’avant crise.

12h. Le chômage de catégorie A en légère baisse en premier trimestre. Selon la Dares, il augmente de 6,8 % sur un an. En moyenne au premier trimestre 2021, en France métropolitaine, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi (catégories A, B, C) s’établit à 5 716 900.

11h50. Les terrasses éphémères ne seront plus gratuites à Paris. La Ville de Paris négocie avec les professionnels de la restauration la prochaine réouverture des espaces extérieurs mais, à partir de juillet, les établissements devront s’acquitter d’une redevance pour les extensions. Ce qui passe mal dans ce secteur fragilisé par la crise du Covid.

11h40. La Russie dénonce le refus « politique » du Brésil d’importer son vaccin. Alors que l’agence sanitaire brésilienne s’est opposée lundi à la demande de plusieurs Etats du pays d’importer Spoutnik V, estimant manquer de données pour s’assurer de sa sûreté et de son efficacité, les concepteurs du sérum dénoncent un choix politique. « Les retards d’Anvisa (l’agence de régulation sanitaire du Brésil, ndlr) dans l’approbation de Spoutnik V […] n’ont rien à voir avec l’accès à l’information ou à la science », lit-on sur le compte Twitter du vaccin russe. « Le ministère de la Santé des États-Unis, dans son rapport annuel 2020 il y a plusieurs mois, a déclaré publiquement que l’attaché sanitaire des États-Unis avait persuadé le Brésil de rejeter le vaccin russe », affirment les concepteurs du médicament. La direction de l’agence a suivi la recommandation de ses experts constatant des « incertitudes » sur le vaccin, qui n’a toujours pas été approuvé par les agences sanitaires de l’Union européenne (EMA) et des Etats-Unis (FDA).

11h20. A 25 ans, Eléonore et Maud n’ont que « 25 euros par jour pour vivre ». Les deux étudiantes se sont rencontrées à une distribution alimentaire. Comme un grand nombre d’étudiantes, elles vivent une période très compliquée. Selon deux récentes études, ces dernières sont en effet plus touchées que les hommes par la précarité. Rencontre.

10h55. Un tenancier menace avec un club de golf la police venue contrôler son bar clandestin. Des policiers qui contrôlaient un bar ouvert illégalement à Grenoble lundi soir ont été pris à partie par le tenancier et son fils qui ont été placés en garde à vue, indique la police. A 19h20 lundi, une patrouille ayant remarqué que ce bar du sud de la ville était ouvert avec des clients qui consommaient est intervenue pour verbaliser le gérant, avant que le père âgé de 46 ans, ne « menace les fonctionnaires avec un club de golf » avant d’être interpellé avec son fils de 21 ans pour « menace de mort », « outrage en réunion » et « violences avec armes sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

10h40. Un État américain promet des bons d’épargne aux jeunes vaccinés. L’État de Virginie-Occidentale donnera un bon d’épargne de 100 dollars (environ 82 euros) aux personnes âgées de 16 à 35 ans qui se feront vacciner contre le Covid-19, a déclaré lundi 26 avril le gouverneur de l’État Jim Justice, selon le Figaro qui cite le New York Times. Une mesure mise en place pour inciter ceux qui, parmi les 380.000 personnes de cette tranche d’âge, ne sont pas encore allés se faire vacciner.

10 heures. Vers une rentrée en 100 % présentiel à la fac. Comme elle l’avait annoncé au journal 20 Minutes, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur a assuré vouloir une rentrée en présentiel dans les universités. La jauge devrait d’ailleurs commencer à augmenter « dans les semaines qui viennent », a-t-elle promis sur Franceinter, avec « 50 % de présentiel » début mai.

9h45. Running : mais qu’est-ce qui les fait encore courir ? Marathons, semi-marathons, 10 km… le contexte sanitaire a sonné le glas de la plupart des compétitions en Ile-de-France. Au grand dam des runners, bien décidés à battre le pavé malgré tout. Des passionnés nous ont expliqué.

9h15. Procès à Lyon. A 14 heures se tient à Lyon le procès de deux frères, organisateurs présumés d’une fête sauvage sur les quais de Saône le 30 mars.

8h55. Ce qu’aurait fait Marine Le Pen. A la place d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen assure qu’elle aurait pris des décisions différentes. Elle explique qu’elle aurait maintenu les écoles fermées dans les départements les plus touchés par le Covid-19, qu’elle aurait fait vacciner les enseignants, les policiers et les professionnels exposés à du public en priorité, et qu’elle aurait fait systématiquement analyser les eaux usées pour détecter le virus.

8h50. Le Pen déplore la méthode de Macron. Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, dénonce la manière de faire du président de la République, Emmanuel Macron, à propos de l’annonce du calendrier des réouvertures en France. « Il y a des centaines de milliers de commerçants suspendus aux lèvres du président de la République. Perler des révélations très vagues dans une classe primaire m’apparaît une méthode très méprisante. S’il considère qu’il n’y a pas de calendrier, qu’il le dise », dit-elle sur franceinfo. Elle ajoute que, « depuis un an », les Français font face à « des décisions contradictoires, arbitraires et incompréhensibles ». Sur l’incompréhension, elle prend l’exemple des cinémas fermés alors que les écoles sont ouvertes.

8h45. Le chômage partiel prolongé tant que des restrictions existent. Elisabeth Borne insiste sur le fait que la sortie des aides d’urgence sera « très progressive ». « On ne va pas débrancher les aides trop vite et risquer des licenciements. Tant qu’il y a des restrictions sanitaires, c’est-à-dire un établissement fermé totalement ou partiellement avec des couvre-feux, alors on prend en charge à 100 % l’activité partielle. »

8h40. Vers un allègement du couvre-feu. Elisabeth Borne estime qu’alléger le couvre-feu devrait aller de pair avec la réouverture des restaurants. « C’est une question qui se pose. Ce serait préférable pour les restaurateurs qu’ils puissent être ouverts un peu plus tard. Mais les décisions ne sont pas encore prises. »

8h35. Réouverture « étape par étape ». La ministre du Travail, Elisabeth Borne, estime que « la réouverture doit se faire étape par étape et, le cas échéant, en différenciant selon les territoires ». Interrogée sur RMC et BFMTV, elle ajoute qu’il « faut qu’on soit prudent pour ne pas avoir à faire des retours en arrière ».

7h55. Terrasses payantes. A Paris, une fois que bar et restaurants rouvriront, il faudra payer pour bénéficier d’une terrasse éphémère à partir de juillet. En 2020, la mairie avait permis aux professionnels de s’étendre gracieusement sur des places de parking. Plus de détails dans notre article.

7h45. La Nouvelle-Calédonie assouplit ses conditions d’entrée pour les vaccinés. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie réduit de 14 à 7 jours la quarantaine obligatoire à l’arrivée dans l’archipel pour les voyageurs vaccinés avec Pfizer/BioNTech. Il faudra avoir reçu les deux doses au moins deux semaines avant d’arriver. De plus, se rendre en Nouvelle-Calédonie ou y revenir pour ceux qui y résident reste conditionné à un motif impérieux.

7h30. Marianne Faithfull pas certaine de rechanter. La chanteuse Marianne Faithfull se remet difficilement du Covid-19. L’artiste de 74 ans, affectée par le coronavirus et hospitalisée il y un an, répond au téléphone à l’AFP depuis son domicile du sud-ouest londonien mais paraît bien lointaine, sa voix appesantie par la fatigue. L’interprète de « Broken english », album référence de 1979, est directe. « Cette pandémie m’a salement touchée. J’ai failli mourir, et maintenant j’ai ce qu’on appelle un Covid long : je souffre des poumons et je ne peux pas parler très longtemps ». Et quant à la possibilité de chanter ? « J’espère, je m’exerce une fois par semaine avec un ami qui vient chez moi, mais je ne sais vraiment pas. Ne plus pouvoir chanter un jour est une pensée affreuse, mais si ça arrive je ne peux rien y changer. »

7h15. L’Australie suspend ses vols avec l’Inde. Le Premier ministre australien, Scott Morrison, suspend les vols en provenance d’Inde au moins jusqu’au 15 mai en raison de la situation sanitaire dans ce pays. Cela concerne également les vols indirects, c’est-à-dire avec escale dans un autre pays, rapporte notamment la chaîne ABC. Les vols de rapatriements d’Australiens sont également mis en pause. Des solutions sont à l’étude pour les reprendre dès que possible.

6h50. Pas de Spoutnik V au Brésil. L’agence de régulation sanitaire du Brésil (Anvisa) s’oppose à la demande de plusieurs Etats du pays d’importer le vaccin russe Spoutnik V. Elle estime manquer de données pour s’assurer de sa sûreté et de son efficacité. « Jamais nous ne permettrons que des millions de Brésiliens soient exposés à des produits sans une vérification appropriée de la qualité, de l’innocuité et de l’efficacité ou, au minimum, face à la situation grave que nous traversons, qu’il existe un rapport favorable entre le risque et les avantages », explique Antonio Barra Torres, président de l’Anvisa. La direction de l’agence a suivi la recommandation de ses experts constatant des « incertitudes » sur le vaccin, qui n’a toujours pas été approuvé par les agences sanitaires de l’Union européenne (EMA) et des Etats-Unis (FDA).

6h35. Quid de l’aide française à l’Inde ? La France a détaillé le contenu de son aide sanitaire à l’Inde. Elle fournira huit unités de production d’oxygène médical par générateur, des containers d’oxygène liquéfié ainsi que du matériel médical spécialisé contenant notamment 28 respirateurs.

6h30. Arrivée de l’aide internationale en Inde. Les premières cargaisons d’aide médicale britannique, dont 100 ventilateurs et 95 concentrateurs d’oxygène, sont arrivées en Inde. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Arindam Bagchi, a tweeté des photos de ce matériel en train d’être déchargé d’un vol de la compagnie allemande Lufthansa à Delhi, en saluant un exemple de « coopération internationale ». Au total, neuf conteneurs aériens chargés d’approvisionnement, dont 495 concentrateurs d’oxygène, 120 respirateurs non invasifs et 20 respirateurs manuels, seront envoyés cette semaine grâce à l’aide internationale. Le système de santé indien est débordé par l’explosion des cas de Covid-19.

6h15. Le budget du Canada adopté. Le gouvernement minoritaire du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a survécu lundi soir à un vote de défiance sur le budget. Par 178 voix pour et 159 contre, les députés ont approuvé le budget de relance post-Covid-19. Le gouvernement a pu compter sur le soutien de la quatrième formation la plus importante, qui avait annoncé ne pas vouloir provoquer d’élections en pleine pandémie.

6 heures. Bonjour à tous. Bienvenue dans ce direct quotidien consacré à la pandémie de Covid-19.

Leave a Reply

%d bloggers like this: