DIRECT. Coronavirus : le gouvernement va devoir “prendre des décisions difficiles”, affirme le Conseil scie… – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

17h07 : Le tunnel risque d’être encore long. La crise économique mondiale est “loin d’être terminée” avec une reprise “fragile”, estiment des responsables du FMI. Ils jugent “peu probable” une reprise complète sans une solution médicale permanente”.

16h53 : Plusieurs boîtes de nuit qui ont ouvert le week-end dernier à Paris sont dans l’illégalité, a indiqué la préfecture de police de Paris à franceinfo. Des vidéos de clients en train de danser sans masque ni respect des gestes barrières ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Plus de détails dans notre article.

16h41 : Bonjour @Lulu. Oui, vous êtes assuré dans ce cas par la Sécurité sociale. Pour les personnes “contact”, il est nécessaire de rester isolé le temps d’avoir le résultat d’un test PCR, afin d’éviter de nouvelles contaminations. “Un arrêt de travail leur est délivré si nécessaire (par exemple si elles ne peuvent pas télétravailler) par l’Assurance-Maladie”, indique le site ameli.fr.

16h41 : Bonjour. Si on est un cas contact, on doit rester à la maison le temps de se faire tester et d’avoir les résultats. Pendant ce temps, on est payé normalement ? Par qui ? L’employeur ? La sécu ?

16h50 : Bonjour @Isa. Il y a deux versions très différentes dans cette histoire. Comme vous l’avez dit, un homme a assuré avoir été embarqué a la police pour avoir ôté son masque afin de déguster un pain au chocolat. Mais selon le compte-rendu des policiers, consulté par le site (proche de la police) actu17, l’homme s’en est pris verbalement au policier qui lui demandait de remettre son masque et n’était pas en train de manger. Bref, difficile de démêler le vrai du faux.

16h30 : Existe-t-il une deuxième souche de coronavirus ? C’est la question au cœur des Idées claires, notre programme hebdomadaire destiné à lutter contre les désordres de l’information, des “fake news” aux idées reçues.

16h06 : “Depuis le début de cette crise, les décisions à prendre sont toujours difficiles.”

Interrogé sur les déclarations du président du Conseil scientifique, Gabriel Attal renvoie au Conseil de défense prévu vendredi : “Je ne peux pas faire moi des annonces qui seront décidées dans le cadre du Conseil de défense (…) Mais cette crise nous a appris à ne jamais rien exclure pour l’avenir.”

16h03 : “Sur ce point, je peux vous dire que demain nous pourrons vous présenter le dispositif prévu pour les parents qui n’ont pas de solution de garde [en cas de fermeture d’école].”

Le porte-parole maintient que le gouvernement va proposer des solutions aux parents dont l’école des enfants est fermée dans le cadre du protocole sanitaire.

15h47 : Gabriel Attal dénonce la “décision incompréhensible” de ne pas tenir la prochaine session du Parlement européen à Strasbourg, comme prévu, mais à Bruxelles. L’institution a fait ce choix compte tenu du risque sanitaire trop élevé lié à la pandémie de Covid-19.

15h45 : “Aujourd’hui l’épidémie est toujours là, le virus continue à circuler.”

Gabriel Attal tient une conférence de presse à l’issue du séminaire de rentrée du gouvernement et évoque notamment la crise économique. “La réponse du gouvernement a été massive, avec 470 milliards d’euros investis dans notre économie.”

15h44 : En Gironde aussi, les autorités s’inquiètent. La situation est “sérieuse” et “préoccupante”, selon la préfète Fabienne Buccio qui tient une conférence de presse avec le maire Pierre Hurmic. A Bordeaux, le taux d’incidence est de 272 pour 100 000 habitants.

15h31 : Face à “l’accélération rapide” de la circulation du virus dans la métropole de Rennes, le port du masque va être étendu à partir de demain, annoncent les autorités. En Ille-et-Vilaine, le taux d’incidence de cas positifs a été multiplié par trois depuis le 20 août pour atteindre 68 cas pour 100 000 habitants, “au-delà du seuil d’alerte.

15h27 : Bonjour . Non, le Conseil scientifique ne gouverne pas la France, mais il a été mis en place pour conseiller le gouvernement dans les mesures à prendre face à la pandémie. Jean-François Delfraissy donne ainsi son avis (et met effectivement la pression) avant le Conseil de défense de vendredi, lors duquel le gouvernement pourrait prendre de nouvelles mesures.

15h26 : Pourquoi Mr Delfraissy parle d’obligations ? C’est le Conseil scientifique qui dirige la France ?

15h26 : Quels sont les articles qui attirent votre attention en ce milieu de journée ?

Auchan annonce la suppression de 1 475 postes en France.

“Ils m’ont dit ‘On veut Charlie Hebdo, on veut Charb'” : le témoignage glaçant de Coco au procès des attentats de janvier 2015.

• Le groupe pharmaceutique AstraZeneca suspend les essais de son vaccin après l’apparition d’une “maladie potentiellement inexpliquée” chez un volontaire.

15h00 : “On peut être faussement rassuré” parce que l’augmentation de la circulation du virus a “peu de retentissement actuel” sur le système de soins, poursuit Jean-François Delfraissy. Mais il peut y avoir “une augmentation très rapide, exponentielle, dans un deuxième temps”, a-t-il averti au cours d’un point-presse.

14h51 : Le gouvernement “va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles” “dans les huit à dix jours maximum”, estime le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy. Ce dernier qualifiant d’“inquiétant” le niveau de l’épidémie de Covid-19 en France.

14h01 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l’actualité :

Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d’assises spéciale entend les témoins blessés dans l’attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

L’Union européenne réserve 200 millions de doses du potentiel vaccin Biontech/Pfizer, annonce la Commission européenne.

#CHEVAUX Les propriétaires de chevaux peuvent appeler le 0800 738 908. Ce matin sur franceinfo, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé la mise en place d’un “numéro gratuit”, alors que les cas de mutilations d’équidés se multiplient en France.

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l’île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *