DIRECT. Coronavirus : des patients venus du Grand Est transférés vers le CHU d’Angers – Ouest-France éditions locales

Spread the love
  • Yum

Ce jeudi 26 mars, un TGV médicalisé est parti de la gare de Strasbourg avec à son bord 20 malades atteints du coronavirus qui doivent être hospitalisés dans les Pays de la Loire. Lors d’un arrêt en gare d’Angers, 10 patients seront transférés vers le CHU d’Angers et l’hôpital du Mans.

Du personnel soignant transférant un malade du Covid-19 du Grand Est entre le train médicalisé et une ambulance, à Angers, jeudi 26 mars. | JÉRÔME FOUQUET/OUEST-FRANCE

  • Du personnel soignant transférant un malade du Covid-19 du Grand Est entre le train médicalisé et une ambulance, à Angers, jeudi 26 mars.
    Du personnel soignant transférant un malade du Covid-19 du Grand Est entre le train médicalisé et une ambulance, à Angers, jeudi 26 mars. | JÉRÔME FOUQUET/OUEST-FRANCE

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans ce direct.

Ce jeudi 26 mars, un train médicalisé qui a quitté dans la matinée de la gare de Strasbourg, dans la région Grand Est, doit rejoindre les gares d’Angers puis de Nantes dans l’après-midi. À bord de ce train ont pris place 20 patients atteints du Covid-19. Dix seront transférés en gare d’Angers et pari ceux-ci, six seront transférés au CHU d’Angers et quatre vers l’hôpital du Mans. Les autres patients seront ensuite transférés au CHU de Nantes et vers La Roche-sur-Yon.

 

Suivez le direct de l’événement

jeudi 26 mars 2020

16h56

Sur ces images compilées par notre journaliste présent sur place, on peut voir l’arrivée du convoi en gare d’Angers, aujourd’hui, vers 15 h 30 :

16h47

Pour rappel, parmi les dix patients qui ont été transférés en gare d’Angers, six doivent être hospitalisés au CHU d’Angers et quatre doivent être transférés vers le centre hospitalier du Mans (Photo : SNCF). 

16h40

Les patients sont transportés dans des ambulances, un par un. Pour l’instant, deux ambulances sont arrivées au CHU d’Angers, et directement transférés au service réanimation (Photo : SNCF).

16h39

16h30

Notre photographe Jérôme Fouquet a photographié le personnel soignant hors de la gare d’Angers lors du transfert des patients vers les ambulances.

16h29

16h25

Directeur de SNCF Voyages, Alain Krakovitch vient de poster un tweet dans lequel il poste des photos du personnel soignant prises dans l’enceinte de la gare, dont l’accès est interdit le temps du transfert des patients : 

16h17

Le CHU d’Angers dispose de 34 lits, Alain Mercat précisant ce matin, lors d’une conférence de presse, que le CHU veille à « réserver une offre de soins suffisante pour les autres patients atteints du Covid-19. » 

16h14

A l’extérieur de la gare d’Angers, les malades continuent de sortir au compte-gouttes et sont transportés avec d’infinies précautions dans les ambulances. Deux d’entres elles sont déjà parties en direction du CHU d’Angers.

16h11

Ce matin, le préfet du Maine-et-Loire René Bidal détaillait le dispositif de sécurité mis en place autour de la gare d’Angers :

16h05

Pourquoi ces patients sont-ils accueillis dans les Pays de la Loire? Le professeur Alain Mercat : « Nous voyions nos amis et collègues du Grand Est dans une situation délicate. Nous, nous n’étions pas dans une vague épidémique trop forte. L’offre est importante à Angers et à Nantes pour les aider et les soulager. » 

15h52

Que va-t-il se passer à présent? Le professeur Alain Mercat, du CHU d’Angers, expliquait ce matin que le « moment le plus critique » de ce transfert sera le moment où « ces patients seront immobilisés » pour être « sortis du train ». À ce moment-là, « ils seront transportés dans un véhicule du Samu qui ira ensuite » vers les établissements hospitaliers. Les patients arrivés du Grand Est « seront installés dans des chambres prêtes. »

15h41

Le train arrivant de Strasbourg vient d’arriver en gare d’Angers.

15h40

Hormis les forces de l’ordre, les journalistes et les photographes sont les seules personnes présentes autour de la gare.

15h32

Selon le quotidien L’Alsace, ce matin à Strasbourg, l’embarquement des patients à bord du train spécial a débuté à 6 heures. Celui-ci s’est terminé à 11 h, heure à laquelle le train a quitté la gare en direction d’Angers puis de Nantes.

15h27

Quelques journalistes sont présents, issus de la presse écrite et audiovisuelle. Mais leur nombre a été volontairement limité par les autorités.

15h27

15h21

Le 13e BCA, dont quelques représentants sont présents à Angers aujourd’hui, est composé de 1 200 hommes et femmes. Il est basé au quartier Roc noir, dans la commune de Barby, près de Chambéry.

15h18

Le 13e Bataillon de chasseurs alpins (13e BCA) est un bataillon d’infanterie de montagne. Basé en Savoie, c’est un bataillon qui peut être amené à intervenir à l’étranger dans le cadre d’un conflit régional ou majeur, ou dans le cadre de l’aide et le secours à la population.

15h11

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la gare d’Angers, pour empêcher son accès et faciliter l’opération de transfert des patients.

15h11

15h10

Pour ce transfert, le préfet du Maine-et-Loire René Bidal a informé la presse ce matin qu’en plus des effectifs de 45 policiers et de gendarmes déployés autour de la gare, 16 militaires ont été appelés en renfort.

15h05

Comme le montre cette photo transmise par la SNCF, plusieurs wagons ont été aménagés pour recevoir les patients.

15h04

window.thirdparty.push({family: “advertising”, name:”invibes”, fn: function(){ (function(w,d){ var i=w.invibes=w.invibes||{}; i.uc=0; i.prod={{invibesId}}; var s=d.createElement(‘script’); s.type=’text/javascript’; s.async=true; s.src=’//k.r66net.com/GetLink’; d.head.appendChild(s); })(window,document); }, err: function(){ document.getElementById(‘live_post_invibes_’).classList.add(‘su-hidden’); } }); {{/invibesId}}{{^invibesId}}

{{#image}} {{/image}}{{^image}} {{#html}} {{{html}}} {{/html}} {{#poll}} {{/poll}} {{#ampPoll}}

Sondage: {{{question}}}

    {{#answers}}

  • {{{text}}} ({{votes}} vote)
  • {{/answers}}

{{totalVotes}} Votes

{{/ampPoll}} {{/image}}

{{/invibesId}}

Leave a Reply