C’est un nouveau scandale alimentaire que révèle vendredi RTL.

La radio indique que 780 tonnes de steaks hachés frauduleux ont été livrées en juillet 2018 aux cours d’un achat groupé de plusieurs associations d’aide aux plus démunies: la Croix-Rouge, les Restos du Cœur, le Secours populaire français et la Fédération française des banques alimentaires.

L’alerte a été lancée par les structures au mois de mars dernier, quand elles ont remarqué que les produits ne ressemblaient pas à de “vrais” steaks hachés. Une analyse de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes) a confirmé qu’il s’agissait principalement de matière grasse mixée avec du soja, de l’amidon et des produits non autorisés.

Ces produits ne présentent toutefois pas de danger pour la santé.

En 2018, 1 500 tonnes de steaks hachés surgelés ont ainsi été achetées pour un montant de 5,2 millions d’euros, selon l’AFP.

“Tromperie”

Ces steaks hachés ont été fournis par une entreprise française s’approvisionnant auprès d’un industriel polonais. Un intermédiaire français a également été identifié. Les noms de ces sociétés n’ont pas été divulgués en attendant que la justice soit saisie. Les dirigeants des deux entreprises françaises ont été entendus par les enquêteurs et les autorités polonaises ont été saisies.

De son côté, la répression des fraudes a confirmé vendredi ces informations, évoquant une “tromperie”. La distribution de ces steaks “a été immédiatement stoppée”, précise-t-elle.

Dans un communiqué commun, les quatre associations victimes de cette fraude ont annoncé «avoir demandé une compensation financière pour faire face aux frais de stockage engendrés par cette situation».