Une violente agression lesbophobe. Un couple de lesbiennes a été agressé et frappé par des “hooligans” au nord de Londres, dans la nuit du 30 mai au 31 mai derniers, alors qu’elles rentraient chez elles en bus de nuit, comme l’a raconté l’une d’elles sur Facebook mercredi, rapporte The Independent.

Alors qu’elles venaient de monter dans le bus en direction de Camden, Melania Geymona, une hôtesse de l’air de 28 ans originaire d’Uruguay, et sa petite amie Chris, ont été invectivées par un groupe d’au moins quatre hommes. “Ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, exigeant que nous nous embrassions pour qu’ils puissent regarder, en nous traitant de “lesbiennes” et en décrivant des positions sexuelles”, écrit Melania.

“Ils n’arrêtaient pas de nous harceler”

Les deux femmes ont tenté de calmer le jeu, Chris a même fait semblant d’être malade. “Mais ils n’arrêtaient pas de nous harceler. Ils nous lançaient même des pièces de monnaie”, poursuit Melania.

Tout a ensuite basculé, et Chris s’est retrouvée à se battre dans le bus avec leurs agresseurs. Les deux femmes ont été frappées au visage et leurs affaires leur ont été dérobées.

“Ras-le-bol d’être prise pour un objet sexuel”

Le bus s’est finalement arrêté et la police est intervenue.

Melania n’a pas pu retourner au travail et ignore pour l’instant si son nez est cassé. Elle déplore surtout de devoir endurer “le harcèlement verbal et la violence chauvine, misogyne et homophobe parce que, lors qu’on se défend, voilà ce qui arrive”. “J’en ai ras-le-bol d’être prise pour un objet sexuel, ou de découvrir que ce genre de situation est habituel, que des amis gay sont frappés, juste comme ça.”

Une enquête est en cours.