Des croyants se mobilisent pour la messe malgré les menaces de sanctions – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Face à la multiplication des rassemblements devant des églises pour la reprise des messes catholiques, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué, vendredi 13 novembre au micro de France Info, prendre des mesures. Toutefois, certaines manifestations qui devaient avoir lieu ce dimanche 15 novembre sont, malgré tout, maintenues.

«Je ne souhaite pas envoyer les policiers et gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment, mais s’il s’agit d’un acte répété et manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai dès ce week-end», avait prévenu le ministre, soulignant qu’il n’y aurait «plus de week-end de mansuétude».

Des rassemblements à Nantes et à Bordeaux

Vendredi 13 novembre, des croyants avaient organisé des prières de rue en face de l’église Saint-Sulpice, réclamant le retour de la messe. Samedi soir, prévoyant de nouveaux rassemblements ce dimanche, les forces de l’ordre étaient déjà sur place. La préfecture de police a pourtant annoncé l’interdiction d’un rassemblement prévu sur la place.

Certains manifestants prennent un moment pour prier, à Nantes, ce dimanche 15 novembre. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

À Nantes, Bordeaux ou encore dans les Hauts-de-Seine, certains rassemblements de catholiques ont été autorisés. Ce dimanche 15 novembre, à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, un rassemblement doit se tenir vers 16 heures, sur la place de La Résistance, non loin de la paroisse Notre-Dame Bon Secours, rapporte le site actu.fr.

Une manifestation réclamant la poursuite des messes durant le reconfinement a eu lieu ce dimanche à Bordeaux, à 11 heures, devant la cathédrale Saint-André, place Pey-Berland, précise le site Sud Ouest. Soit plus de 300 personnes réunies, dont certains à genoux. Plusieurs organisateurs du rassemblement sont convoqués au commissariat, selon le quotidien régional.

À Nantes, 500 personnes ont bravé la pluie lors d’une manifestation prévue à 10h30 sur la place Graslin, selon la police, indique Ouest-France . Elle avait été autorisée par la préfecture, mais pas devant la cathédrale, où stationnent quatre véhicules de CRS.

Les manifestants bravent la pluie pour demander la reprise des messes, à Nantes, ce dimanche 15 novembre. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Enfin, à Strasbourg, un rassemblement a commencé à 11 heures ce dimanche place Kléber, rapporte France Bleu. Un rassemblement orchestré par l’organisation chrétienne ECLJ. Comme à Nantes, la manifestation a été autorisée par la préfecture, mais pas devant la cathédrale.

Des rassemblements sont également annoncés à Lyon et Versailles. Tous ces appels à la mobilisation ont largement été relayés sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook par le groupe «Pour la Messe» et le collectif «Objectif Messe».

À voir aussi – Confinement : la messe au-dessus des lois ?

Leave a Reply

%d bloggers like this: