Déconfinement: pourquoi Emmanuel Macron a choisi la presse régionale pour dévoiler son calendrier – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le chef de l’État va préciser vendredi le calendrier du déconfinement dans un entretien à paraître dans la presse régionale. Un exercice de communication auquel le président s’est déjà prêté à quelques reprises depuis le début de son mandat.

Pas de drapeau, pas de Marseillaise ni d’allocution. Emmanuel Macron était attendu devant les écrans télévisés des Français, ils le retrouveront finalement dans leurs journaux régionaux pour présenter le calendrier de déconfinement du pays.

Date et rythme de réouverture, lieux concernés, perspective pour l’été et les mois qui suivent… Le président doit préciser la progressive levée des restrictions dans un média singulier et loin d’avoir été choisi au hasard.

La carte de la proximité

L’entretien du chef de l’État par des journalistes de plusieurs titres de presse régionale a d’ores et déjà eu lieu mercredi en fin de journée.

“Il y avait l’hypothèse d’une émission télévisée dans un format différent qui a finalement été écartée”, rapporte Philippe Corbé. Pour le chef du service politique de BFMTV, “la presse régionale permet à Emmanuel Macron de parler de territorialisation puisque cela va être l’une des modalités de ce retour à la vie progressive: vous vous adressez à différentes régions qui ont vécu différemment cette pandémie”.

Un format qui entre en cohésion avec la stratégie adoptée par le gouvernement depuis la fin de la deuxième vague épidémique, davantage territorialisée. En outre, la situation sanitaire d’une région à l’autre laisse entrevoir une réouverture avec des spécificités selon les départements et le niveau de circulation du virus. Dès lors, Emmanuel Macron entend par cet exercice s’adresser et répondre aux attentes de chaque Français en jouant la carte de la proximité.

Un vecteur de communication déjà exploité

Une communication plus “locale” à laquelle le président a déjà recouru à plusieurs reprises: d’abord pour les élections européennes en mai 2019, ensuite pour s’adresser aux agriculteurs avant le Salon de l’agriculture en 2020 et enfin en juillet dernier pour évoquer les perspectives pour la rentrée et le remaniement du gouvernement.

Des entretiens survenant à chaque fois à l’approche d’une échéance électorale ou d’un épisode politique majeur. Le chef de l’État y intervient cette fois-ci à quelques semaines des élections régionales, prévues pour les 20 et 27 juin prochains.

“La presse régionale est très lue, elle est très bonne et permet de toucher un public très large et de donner aussi un côté un peu moins solennel qu’une allocution de 20 heures”, décrypte enfin Philippe Corbé.

Hugues Garnier

Leave a Reply

%d bloggers like this: