Déconfinement: ce qu’il faut attendre du discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Pour le gouvernement, et en particulier pour Edouard Philippe, il s’agit de la dernière ligne droite. Le Premier ministre doit présenter mardi après-midi à 15 heures, devant l’Assemblée nationale, la “stratégie nationale du plan de déconfinement”, à quelques jours de la date clé du 11 mai. 

Au départ, ce mardi devait être consacré à la seule question du  traçage numérique, qui doit permettre de retrouver les contacts des porteurs du coronavirus. L’opposition avait obtenu un vote sur l’application StopCovid. Hautement polémique, le sujet du traçage avait provoqué des remous au sein même de la majorité.

Mais finalement, le couple exécutif a promis de répondre à de nombreuses questions associées au déconfinement, qui sera “progressif”, a assuré l’Elysée à BFMTV.

  • Le retour à l’école éclairci

Edouard Philippe va, tout d’abord, réaliser plusieurs annonces concernant l’épineux sujet du retour des enfants à l’école, prévu pour le 11 mai et auquel le Conseil scientifique n’était pas favorable, privilégiant une fermeture des établissements scolaires jusqu’en septembre.

Les enfants et les enseignants devront-ils obligatoirement porter un masque? Les cantines seront-elles réouvertes? Combien d’élèves seront autorisés à se rendre en classe? Toutes ces questions, pour l’instant sans réponses précises, devraient être éclaircies. 

  • Promesse de tests “massifs”

Autre thème crucial que doit aborder le Premier ministre: celui des tests, qui seront “massifs”, selon une source gouvernementale, qui promet des chiffres importants.

La virologie sera au cœur de la stratégie de déconfinement. Les tests virologiques, c’est-à-dire ceux qui utilisent un écouvillon dans le nez, seront privilégies par rapport aux tests sérologiques, qui n’ont pas encore prouvé leur fiabilité.

Le traçage est également fortement envisagé. Il ne sera cependant pas que numérique, prévient-on au sein du gouvernement. Des enquêtes épidémiologiques et l’isolement des malades sont ainsi sérieusement envisagés par l’exécutif. 

  • Un deuxième confinement en juin?

Des précisions concernant les transports et les masques grand public sont également attendues au cours de cette allocution d’Edouard Philippe, qui sera suivie d’un débat de 2h30 et conclue par un vote de l’hémicycle, à main levée.

Cette stratégie nationale sera déclinée ensuite sur chaque territoire, avec les préfets et les maires, car il n’est pas possible de “déconfiner de la même façon dans le Haut-Rhin et dans le Cantal”, a-t-on insisté du côté de l’Elysée. 

Et si l’épidémie repart, la présidence ne s’interdira pas de confiner à nouveau la population au début du mois de juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *