Ils étaient inséparables. Pierre de Saintignon se tenait toujours à côté de Martine Aubry, ou juste derrière elle. C’est lui, avec quelques autres, qui avait convaincu Pierre Mauroy de la faire venir à Lille en vue de la succession sous le beffroi en 2001. Pierre de Saintignon et Martine Aubry s’étaient rencontrés en 1990  ; ils ne s’étaient plus quittés depuis. Une amitié et une complicité presque trentenaire. Tant à Lille qu’à Paris, où Pierre de Saintignon l’a par exemple rejointe lorsqu’elle était ministre du Travail au sein du gouvernement de Lionel Jospin. Tous deux partageaient des valeurs communes, une même conception de l’action publique. Ce qui n’empêchait pas, parfois, engueulades et claquements de portes…

Ancien dirigeant de Darty

Pierre de Saintignon, né à Angers, est arrivé à Lille en 1977 pour prendre la direction de la Sauvegarde du Nord (protection de l’enfance). Il intègre le conseil municipal en 1989, effectue deux mandats sous Pierre Mauroy avant d’être promu premier adjoint après l’élection de Martine Aubry en 2001.

Ce travailleur acharné, ancien dirigeant de Darty, avait la réputation d’être un homme de dossiers, particulièrement économiques. C’est dans ce domaine qu’il s’est illustré, tant à Lille qu’au conseil régional, où il a notamment été premier vice-président de Daniel Percheron, à qui il a tenté de succéder en 2015 en menant la liste du PS lors des élections régionales ; il s’était désisté du second tour en faveur de Xavier Bertrand, afin de faire barrage au Front National.

Pierre de Saintignon a, durant plusieurs années, parcouru la région au chevet d’entreprises en difficulté. On lui doit aussi la création de l’association Vitamine T, du parc d’activités Euratechnologies… Deux exemples qui illustrent le cœur de son engagement : l’insertion et l’économie.