Darktrace revoit sa valorisation à la baisse en vue de son entrée en bourse

Spread the love
  • Yum

Darktrace revoit sa valorisation à la baisse en vue de son entrée en bourse

Darktrace aurait revu à la baisse sa valorisation en prévision de son introduction prochaine en bourse, prévue pour le 5 mai selon Bloomberg.

La société de cybersécurité, qui propose des solutions de détection et de réponse aux menaces basées sur l’intelligence artificielle, cherchera à obtenir une valorisation comprise entre 2,4 milliards de livres et 2,7 milliards de livres, selon Sky News.

publicité

Cette valorisation, qui serait bien inférieure aux espoirs précédents qui valorisaient l’entreprise à environ 3,6 milliards de livres, devrait être annoncée à la Bourse de Londres lundi.

Fondée en 2013 et basée à Cambridge, au Royaume-Uni, Darktrace a déjà levé 230,5 millions de dollars. Le dernier tour de financement de la firme a eu lieu en 2018.

Darktrace considère son introduction en bourse comme un moyen de mettre en place des opportunités d’investissement à long terme. L’entreprise est confiante dans la solidité de l’introduction en bourse pour le marché londonien.

Selon des personnes proches du dossier, la dernière fourchette de valorisation de la firme de cybersécurité a été modifiée en raison de la débâcle de Deliveroo lors de ses débuts en bourse.

Le service de livraison basé à Londres a fait son introduction sur la bourse londonienne le 31 mars. Les actions ont chuté de plus de 25 % ce jour-là, l’un des plus gros flops technologiques récents sur le marché boursier, ayant entraîné des pertes considérables pour les investisseurs particuliers qui avaient choisi de participer avant le lancement de l’introduction en bourse.

La publication cite également l’implication de Mike Lynch comme une raison de prudence. L’ancien PDG d’Autonomy et entrepreneur britannique Mike Lynch se bat contre une demande d’extradition des États-Unis après avoir été accusé de fraude liée à la vente d’Autonomy à HP.

Lynch a nié tout acte répréhensible.

Comme le rapportait le Financial Times, il semble exister une relation étroite entre la société Invoke Capital de Lynch, une société de conseil et d’investissement en technologie, et Darktrace – et l’on peut craindre que ces liens n’effraient les investisseurs. M. Lynch a déjà été directeur de Darktrace et a fait partie du conseil consultatif de la société.

La publication indique qu’Invoke a été payée pour des services de soutien, mais que l’introduction en bourse entraînera la fin de cet accord, avec des frais de résiliation de 1,2 million de livres sterling pour Invoke.

Darktrace s’est refusé à tout commentaire.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

%d bloggers like this: