Covid-19 : Véran veut un déconfinement avant Noël mais ne fait « pas de pronostic » – Le Télégramme

Spread the love
  • Yum

Lecture : 2 minutes

Olivier Véran, le ministre de la Santé, s’est montré prudent, ce dimanche, au moment d’évoquer un déconfinement en décembre. Pour lui, il est encore trop tôt pour mesurer l’effet des mesures actuelles.

Alors que la France est confinée au moins jusqu’au 1er décembre pour tenter de freiner l’épidémie de covid-19, Olivier Véran ne s’est pas prononcé sur une levée du confinement après cette date. « Je le souhaite ardemment », a déclaré le ministre de la Santé dans l’émission « Questions politiques » sur France Inter, franceinfo et Le Monde, ce dimanche.

Covid-19 : les dernières infos en direct

« Nous verrons, je ne fais pas de pronostic, a-t-il ajouté. Vous ne me verrez jamais faire des pronostics. Ça ne veut pas dire que je suis défaitiste, cela veut dire je suis prudent. Mais en tout cas, quoi qu’il en soit, on sait qu’on aura l’application des gestes barrières pour Noël et qu’ainsi, Noël est un peu spécial de ce point de vue-là ».

« Une forme de ralentissement de la progression de l’épidémie »

« On a envie de se retrouver en famille, a également souligné Olivier Véran. On a envie de faire Noël en famille, dans la joie, évidemment. On a envie de pouvoir le préparer dans la joie, mais on sait au fond de nous que vu la circulation du virus, on sait qu’à Noël, on fera attention aux gens qui sont autour de nous ».

La France va-t-elle bientôt voir les premiers effets du confinement ? La question est dans tous les esprits alors que les contaminations ne cessent de bondir et que le bilan dépasse désormais les 40 000 morts depuis le début de l’épidémie. Les premières mesures prises « ont permis d’avoir une forme de ralentissement de la progression de l’épidémie mais il est trop tôt pour juger de l’effet du reconfinement », a estimé Olivier Véran. Il a donné rendez-vous en fin de semaine prochaine ou début de semaine suivante pour « faire le bilan » et annoncer au besoin des « mesures complémentaires ».

Confinement des personnes âgées exclu

En attendant cette « revoyure » du dispositif à la mi-novembre, le gouvernement a de nouveau écarté dimanche un confinement ciblé pour les personnes âgées, son porte-parole Gabriel Attal soulignant notamment que cette mesure serait « éthiquement compliquée ». « Aujourd’hui ce n’est clairement pas le scénario que nous envisageons » et « ce n’est pas notre projet », a abondé Olivier Véran. Mais il a refusé d’écarter « définitivement » pour l’avenir une telle hypothèse.

À l’approche des fêtes, Gabriel Attal a de son côté reconnu que les Français ne pourraient pas vivre un Noël comme d’habitude. Mais « nous ne voulons pas d’un Noël en visio. Nous voulons que les Français puissent fêter Noël le plus normalement possible », a-t-il assuré.

Leave a Reply

%d bloggers like this: