Covid-19: Véran déplore que “la tendance sur les trois derniers jours n’est plus bonne” en France – BFMTV

Spread the love
  • Yum

En déplacement à Nice où il a évoqué un éventuel reconfinement local en raison de la forte circulation du virus dans les Alpes-Maritimes, le ministre de la Santé met en garde contre une reprise forte de l’épidémie au niveau national.

Des données qui inquiètent le ministre de la Santé. Olivier Véran, en déplacement à Nice ce samedi où le coronavirus circule très fortement, s’est aussi exprimé sur la situation au niveau national. Le ministre a ainsi indiqué que l’épidémie ne ralentissait plus aussi rapidement qu’observé ces derniers temps, faisant craindre une aggravation de la situation sanitaire.

“La tendance sur les trois derniers jours n’est pas bonne, elle n’est plus bonne”, a déclaré Olivier Véran ce samedi matin tout en affirmant que la situation se dégradait dans certains pays d’Europe dont l’Allemagne. “Hier les chiffres de l’épidémie n’étaient pas bons à l’échelle du pays. Il y avait plus de 3000 cas supplémentaires par rapport au vendredi de la semaine précédente”, note le ministre de la Santé.

24.116 nouveaux cas ont effectivement été rapportés positifs vendredi soir par Santé Publique France contre 21.400 le vendredi 12 février. Si le ministre de la Santé se défend de toute stratégie entreprise “sur la base d’une journée ou de deux jours”, le suivi des données de l’épidémie ne le rassure pas pour autant.

L’épidémie recule, mais moins vite

Certains indicateurs épidémiologiques, en baisse ou en stagnation depuis plusieurs jours, connaissent un recul moindre ou une nouvelle hausse selon le site spécialisé Covid Tracker. Si le R effectif, soit le taux de reproduction du virus, s’établit désormais à 0,93, d’autres indicateurs épidémiologiques connaissent une décélération de leur décroissance.

Le nombre moyen de cas diminue moins fortement d’une semaine à l’autre tandis que les admissions en réanimation ont très légèrement augmenté cette semaine. En outre, le taux de positivité des tests remonte doucement.

“Si cette tendance n’est pas bonne elle nécessitera que nous prenions sans tarder des mesures complémentaires”, a enfin prévenu Olivier Véran.

Selon nos informations, Emmanuel Macron se laisse encore entre 8 et 10 jours avant d’envisager de renforcer ou d’assouplir les contraintes sanitaires.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: