Covid-19. Toulouse en zone d’alerte maximale : ce qu’il faut retenir des annonces du préfet – actu.fr

Spread the love
  • Yum
A partir de mardi 13 octobre, 00h00, les bars de Toulouse et de 16 communes de la métropole seront fermés. et ce, pour 15 jours.
A partir de mardi 13 octobre, 00h00, les bars de Toulouse et de 16 communes de la métropole seront fermés. et ce, pour 15 jours. (©Adobe Stock/Illustration)

Toulouse et 16 autres communes de l’agglomération vont passer en zone d’alerte maximale, en raison de la circulation très intense du Covid-19. Fermeture des bars, protocole sanitaire renforcé dans les restaurants… 

Lundi 12 octobre, le préfet de la Haute-Garonne et de la région Occitanie, Etienne Guyot, a fait un point détaillé sur les mesures qui vont entrer en vigueur mardi 13 octobre 2020, à partir de 00h00. Un point précis sur la situation sanitaire a également été fait.

À lire aussi

Le point sur la situation sanitaire 

De l’aveu du directeur de l’ARS Occitanie, Pierre Ricordeau, « nous sommes dans un contexte qui est assez défavorable, avec une poussée de l’épidémie sur l’ensemble du territoire métropolitain et une diffusion rapide dans l’ensemble de la région Occitanie, avec une accélération de la diffusion qui est observée ces derniers jours ». 

Pierre Ricordeau ajoute : « Les jeunes sont les plus touchés. Ce qui nous inquiète, c’est que la poussée du taux d’incidence est portée par les populations les plus âgées, qui sont les plus sensibles. L’impact sur le système de santé est déjà très significatif ». Dans la métropole, le taux d’incidence pour les plus de 65 ans est de 153,7 cas positifs/100 000 habitants. 

Sur la métropole, nous avons dépassé les trois seuils qui conduisent à un passage en zone d’alerte maximale : le taux d’incidence est de 253 pour 100 000 habitants, le taux d’incidence pour les plus de 65 ans est de 153,7 cas positifs / 100 000 habitants, et le taux d’occupation en Occitanie des lits Covid en réanimation est de 31,1%. 

“Nous avons une centaine de clusters en Haute-Garonne dont une trentaine en Ehpad. Dimanche, 154 patients étaient hospitalisés dont 34 en réanimation. On totalise 44 décès depuis le 11 juillet, plus 24 décès en Ehpad. Si nous continuons comme cela, nous devrions avoir une pression extrême sur le système de santé vers la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre.

Pierre RicordeauDirecteur de l’ARS Occitanie

La distanciation sociale « pas assez respectée »

Au CHU de Toulouse, la situation est la suivante ;  104 patients sont actuellement hospitalisés, dont 15 en réanimation, 77 en hospitalisation complète et 12 en soins intensifs.

« Ce qui est choquant, c’est que la distanciation sociale n’est toujours pas respectée, notamment par les étudiants », estime le docteur Vincent Bounes, responsable du Samu 31, qui poursuit :  « Le problème, c’est que les parents de ces étudiants et les grand-parents sont contaminés à leur tour. On reçoit beaucoup d’appels de patients qui s’étouffent, qui ont du mal à respirer. En septembre, on avait beaucoup d’appels mais les cas n’étaient pas les plus graves. En ce moment, on a moins d’appels, mais avec des patients plus graves. »

Je lance un appel à la responsabilité collective : il faut nous aider, éviter de contaminer son voisin, ses parents, ses grands-parents. Il ne faut pas faire des fêtes dans les appartements parce que les bars sont fermés

Docteur Vincent Bounes, responsable du SAMU 31

Un appel également lancé par le préfet Etienne Guyot, qui appelle la population à limiter les rassemblements dans la sphère privée : 

Les mesures en alerte maximale

« 17 communes sont concernées et vont passer en zone d’alerte maximale, mardi à 00h00 », a rappelé le préfet de la Haute-Garonne, qui prendra un arrêté dans les prochaines heures, valable pour une durée de 15 jours. 

Voici les communes concernées : Toulouse, Colomiers, Tournefeuille, Blagnac, Plaisance-du-Touch, Cugnaux, Balma, Castanet-Tolosan, Saint-Orens de Gameville, Labège, Aucamville, Launaguet, L’Union, Portet-sur-Garonne, Ramonville-Saint-Agne, Auzeville-Tolosane, et Quint-Fonsegrives.

Le passage entraîne de nouvelles mesures : 

  • Les activités sportives sont désormais interdites dans les établissements couverts recevant du public, à l’exception des scolaires, para-scolaires et des mineurs. 
  • La fermeture des bars
  • La mise en place d’un protocole sanitaire renforcé dans les restaurants (max. de 6 personnes par table) ; Ouverture jusqu’à 0h00 en semaine, 1h le samedi soir.
  • Jauge obligatoire de 4m² par personne dans les centres commerciaux
  • Les lieux d’exposition, foires et salons ne pourront être ouverts
  • Fermeture de l’ensemble des salles de sport

Les musées, théâtres et salles de concert qui respectent un strict protocole sanitaire peuvent quant à eux rester ouverts. 

« L’objectif de ces mesures, c’est d’éviter un nouveau confinement, souligne le préfet. Avec ces mesures, il n’y a aucune volonté de stigmatisation d’une profession ou d’une autre. A ce stade, on n’est pas sur du reconfinement local. Mais je ne sais pas comment va évoluer la circulation du virus dans les semaines et les mois qui viennent ». 

Précisons que les mesures qui avaient été prises en alerte renforcée restent également en vigueur. 

À lire aussi

De nouvelles communes de l’agglo en zone d’alerte renforcée

Par ailleurs, compte-tenu de la circulation du virus, de nouvelles communes qui font partie de Toulouse Métropole, du Sicoval, du Muretain agglo, et de la communauté de communes de La Save au Touch vont basculer en zone d’alerte renforcée. Le détail des communes n’a pour le moment pas été communiqué : 

« A quelques exceptions près, je prendrai des mesures qui vont concerner plutôt l’ensemble des quatre intercommunalités » a précisé Etienne Guyot. 

Les mesures principales en zone d’alerte renforcée :

  • port du masque obligatoire sur le domaine public
  • rassemblements de plus de 10 personnes interdits
  • rassemblements festifs interdits
  • fermeture des bars de 22h à 6h du matin
  • restaurants : fermeture à 0h en semaine, 1h du matin le samedi soir

Un arrêté préfectoral pour entériner ces mesures restrictives doit être pris dans les prochaines heures. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *