Covid-19: selon Jérôme Salomon, “un patient sur quatre qui entre en réanimation ne survivra pas” – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Lors de sa conférence de presse commune avec Olivier Véran, le Directeur général de la Santé a affirmé que dans les dernières 24 heures, les hôpitaux français avaient accueilli près de 3000 personnes supplémentaires.

Le message se veut clair, implacable. Ce jeudi lors d’une conférence de presse commune avec le ministre Olivier Véran, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a voulu illustrer la gravité de la situation s’agissant de l’épidémie de coronavirus.

“En 24 heures, nous avons accueilli dans nos hôpitaux près de 3000 nouveaux malades de la Covid. 447 ont été admis en réanimation. Un patient sur quatre qui entre en réanimation ne survivra pas quelques semaines plus tard. Depuis mars, 39.037 personnes sont décédées, 29.000 au cours de la première vague”, a-t-il égréné.

“La situation se détériore”

À l’instar de son ministre de tutelle, Jérôme Salomon a insisté sur le fait que la deuxième vague était “très haute”. Il en veut pour preuve les “dizaines de milliers de personnes” contaminées chaque jour. “La situation se détériore, chaque jour compte”, a-t-il prévenu. Et d’ajouter:

“Nous devons, ensemble, casser cette cinétique rapide, cette dynamique épidémique, sauf à laisser des millions de personnes se contaminer, tomber malade, souvent gravement.”

Patients hors-Covid

Olivier Véran a quant à lui précisé qu’à ce jour, il y avait plus 4000 patients admis en réanimation pour Covid-19. “C’est beaucoup”, s’est-il inquiété, mentionnant que “d’autres sortes de malades peuvent avoir besoin de ces lits”. “On estime que quoi qu’il arrive, on a toujours besoin d’au moins 2000 à 3000 lits de réanimation pour ces malades qui ne sont pas atteints du coronavirus”, a rappelé le ministre des Solidarités et de la Santé.

“Quand on ajoute ces 3000 patients hors-Covid avec les plus de 4000 patients atteints de Covid dans nos services de soins critiques réanimatoires, on voit que la pression est déjà très forte, elle est réelle et à date, il y a plus de 85% des lits qui sont occupés”, a-t-il précisé.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: