Covid-19 : premiers transferts de patients d’Ile-de-France vers des hôpitaux de l’Ouest – Le Monde

Spread the love
  • Yum

La France a recensé vendredi plus de 90 000 morts du Covid-19 depuis plus d’un an et n’est toujours pas sortie d’affaire. Avec 20 000 à 30 000 cas par jour, l’épidémie est loin de faiblir, et la situation est jugée particulièrement inquiétante en Ile-de-France.

Pour tenter d’échapper à un reconfinement de la région, l’exécutif mise sur les transferts de patients franciliens vers les régions moins touchées par l’épidémie, afin de désengorger les services de réanimation de la région capitale. Trois premiers patients hospitalisés en réanimation dans des hôpitaux franciliens seront transférés samedi 13 mars par hélicoptère vers l’ouest de la France, à Nantes, Angers et au Mans, a annoncé Frédéric Adnet, directeur du SAMU de Seine-Saint-Denis. « Au moins quatre autres patients » seront transférés dimanche, a-t-il ajouté.

Jeudi, le ministre de la santé, Olivier Véran, avait annoncé le transfert prochain « de dizaines, voire de centaines de patients » d’Ile-de-France vers d’autres régions. Vendredi, le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, a affirmé qu’il y avait « entre 20 % et 30 % de déprogrammations » des activités non urgentes, pour faire de la place aux « patients Covid ».

  • « Injustice » entre les Alpes-Maritimes et la Seine-Saint-Denis

Le premier ministre, Jean Castex, a estimé jeudi qu’il fallait se « tenir prêt à tout moment à prendre des mesures » supplémentaires. Mais pour l’heure, l’exécutif a écarté le reconfinement le week-end ou complet en Ile-de-France.

« Il y a une injustice » entre les Alpes-Maritimes, où la ville de Nice et le littoral entament leur troisième week-end de confinement et la Seine-Saint-Denis, qui est « exactement dans la même situation » au niveau du taux d’incidence et de la pression en réanimation, a accusé samedi Renaud Muselier, le président Les Républicains (LR) de la région PACA sur France Inter.

La veille, le maire LR de Nice, Christian Estrosi, qui annonçait les modifications de parcours des deux dernières étapes de la course cycliste Paris-Nice avait aussi dénoncé ce décalage de traitement entre les régions : « J’ai l’impression que nous sommes l’arbre niçois qui cache la forêt parisienne. »

La ville de Dunkerque (Nord) et le département du Pas-de-Calais vivent, eux, un nouveau week-end de confinement, mesure prolongée au moins jusqu’à la fin du mois de mars.

  • L’objectif de 10 millions de vaccinés en avril

Pour améliorer la situation sanitaire, le gouvernement mise sur la vaccination. Une opération exceptionnelle a été mise en place pour le deuxième week-end d’affilée en Ile-de-France.

M. Castex, en visite samedi dans un centre de vaccination à Saint-Maixent-l’Ecole (Deux-Sèvres), a dit espérer qu’on dépasse l’objectif de 10 millions de personnes vaccinées contre le Covid-19 au 15 avril, tout en déplorant que « les labos » fassent « quelques misères dans le respect des délais de livraison ».

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Le Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: