Covid-19 : pourquoi la hausse soudaine de la mortalité en 24 heures doit être nuancée – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

Dans son bilan quotidien sur la crise sanitaire du Covid-19, Santé Publique France a fait état vendredi d’ une nette hausse du nombre de morts en 24 heures : 123, contre 50 la veille. Or, cette forte augmentation est en grande partie liée à la transmission tardive de dossiers par un hôpital de l’Essonne dont certains remontent à deux mois!

« Un établissement hospitalier de l’Essonne (91) a transmis ce jour (18/09/2020) près de 240 dossiers concernant des patients hospitalisés au cours des derniers mois », a expliqué vendredi Santé Publique France sur son site Géodes. « De ce fait, les indicateurs hospitaliers du 18 septembre 2020, présentés par date de déclaration, présentent une augmentation soudaine dans ce département. » Un « impact » qui, souligne l’agence nationale de santé publique, « est également visible à un niveau régional (région Ile-de-France) et national ».

Dans l’Essonne, le nombre de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 passe subitement de 6, jeudi, à 267, vendredi. Pour la France entière, cet indicateur grimpe de 599 à 850. « Cette augmentation du nombre de personnes hospitalisées, déclarées le 18 septembre par cet établissement, ne reflète pas des nouvelles hospitalisations mais des nouvelles déclarations », insiste Santé Publique France.

Une augmentation hebdomadaire bien réelle

Quels sont alors les vrais chiffres? « Ce rattrapage de données concerne 237 dossiers d’admissions dont 76 décès », selon le bilan quotidien de Santé Publique France. Une fois soustraits ces 76 décès, le nombre de morts en 24 heures en France tombe à 47, un chiffre inférieur à celui annoncé jeudi.

Les dossiers transmis en retard remontent « jusqu’à la semaine S29 », soit celle du 13 au 19 juillet, précise Santé Publique France.

Pour autant, cet embrouillamini statistique ne change pas le constat inquiétant dressé jeudi par Santé Publique France dans un autre bilan, hebdomadaire, celui-ci : « Pour la première fois depuis la levée du confinement, on observe une augmentation des décès pour Covid-19 », avec 265 morts la semaine du 7 au 13 septembre, contre 129 la semaine précédente.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *