Covid-19 : plus de 5 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin en France – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

>> L’essentiel

  • La France recense 25 469 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 4 219 en réanimation. Le dernier bilan fait également état de 333 décès sur les dernières 24 heures.
  • Les autorités européennes visent une entrée en service d’un certificat sanitaire, le « passeport vert », pour faciliter les voyages au sein de l’UE avant les vacances d’été.
  • La France suspend pour 24 heures l’utilisation du vaccin AstraZeneca, par précaution en attendant un avis de l’Autorité européenne du médicament qui sera rendu mardi.
  • En réanimation, la moyenne d’âge est passée de 63 ans à 55 ans.
  • En France, 400 nouvelles admissions en réanimation lundi
  • L’Europe a dépassé les 40 millions de cas ce lundi.

21h50. Notre direct est terminé. Merci d’être restés en notre compagnie. Bonne fin de soirée.

21h45. AstraZeneca : un vaccin dont les Allemands se méfiaient depuis longtemps. Les autorités de Berlin, comme celles de Paris, ont suspendu l’utilisation du vaccin anglo-suédois, dont la mauvaise réputation enflait depuis janvier outre-Rhin. Un article de notre correspondant.

21h40. Le Chine donne à l’ONU 300 000 doses de vaccins pour les Casques bleus. Le 15 mars, l’ambassadeur chinois Zhang Jun auprès de l’ONU a envoyé une lettre au secrétaire général Antonio Guterres pour l’informer de la décision de la Chine de «donner 300000 doses de vaccins anti-Covid-19 aux Casques bleus, avec une priorité pour ceux déployés en Afrique», selon un communiqué de la mission chinoise. «C’est une étape supplémentaire pour faire des vaccins chinois un bien public mondial, et aussi une démonstration du soutien ferme et continu de la Chine à l’ONU et au multilatéralisme», poursuit le communiqué.

21h35. Val-d’Oise : un cluster au lycée de Sannois. Alors que dix cas, dont certains positifs au variant sud-africain, sont avérés parmi l’équipe enseignante du lycée la Tour du Mail à Sannois, parents et profs s’inquiètent de voir les élèves partir en stage sans avoir été testés. Notre reportage.

21h30. Le Brésil commande 100 millions de doses de vaccin à Pfizer. Le Brésil, où le Covid-19 a fait 278 000 morts, a commandé 100 millions de doses de vaccin Pfizer-BioNTech et 38 millions de doses de vaccin Janssen (Johnson & Johnson), annonce le ministre de la Santé Eduardo Pazuello. Donné partant alors que le président Jair Bolsonaro lui cherche un successeur, il a précisé qu’au total son ministère avait passé commande de 562 millions de doses pour cette année, alors que la campagne de vaccination a démarré très lentement en janvier.

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

21h20. Patrick Pelloux : «L’arrêt de la vaccination est dramatique». Le médecin urgentiste de l’AP-HP et écrivain estime que «l’arrêt de la vaccination est dramatique et va relancer l’épidémie. Je suis plus qu’inquiet pour les malades et notre pays. Saturation des hôpitaux et pas de vaccin on ne peut pas pire comme situation», écrit-il sur Twitter.

21h15. Sierra Leone : début de la vaccination avec les vaccins AstraZeneca et Sinopharm. La Sierra Leone vient de lancer sa campagne de vaccination contre le Covid-19, qui utilisera les vaccins de la société chinoise Sinopharm et ceux du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca, tous deux «sûrs et efficaces» selon le ministre de la Santé. Le président Julius Maada Bio a reçu une injection d’une des quelque 200 000 doses du vaccin Sinopharm offerts par Pékin. La Sierra Leone, petit pays anglophone d’Afrique de l’Ouest parmi les plus pauvres au monde, a également reçu grâce au dispositif Covax 96 000 doses du vaccin AstraZeneca.

21 heures. Le Luxembourg suspend le vaccin AstraZeneca. Le Luxembourg a décidé de s’aligner «par précaution» sur la décision «de plusieurs États membres de l’Union européenne, dont la France et l’Allemagne» de suspendre le vaccin AstraZeneca, indique le ministère de la Santé du Grand-Duché.

20h45. Des moniteurs de ski ESF soupçonnés de fraude au fonds de solidarité. Un syndicat de professionnels de la montagne a porté plainte devant le Parquet national financier (PNF) à la suite de soupçons de fraudes au fonds de solidarité de la part de moniteurs de ski. Le jeune syndicat interprofessionnel de la montagne (SIM-CFDT) reproche à plusieurs Ecoles du ski français (ESF) des «manipulations comptables» visant à tirer au maximum profit des aides publiques dont bénéficient les moniteurs, travailleurs indépendants. Notre article.

20h40. Deux traitements par anticorps de synthèse autorisés en France. Deux médicaments à base d’une combinaison de deux anticorps de synthèse sont autorisés pour traiter précocement, dès l’apparition des symptômes, les adultes les plus à risque de forme grave de Covid-19, annonce l’Agence du médicament (ANSM). Cette première autorisation en France de bithérapies à base d’anticorps de synthèse concerne le REGN-COV2, une combinaison de casirivimab et d’imdevimab du laboratoire Roche (co-développé par Regeneron) et du traitement associant bamlanivimab et etesevimab, du laboratoire Lilly France, précise l’ANSM.

20h30. AstraZeneca : les lots du dispositif Covax ne viennent pas d’Europe. «Les caillots sanguins ont été signalés chez des personnes ayant reçu le vaccin de deux lots produits en Europe», souligne le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus. «Il très clair, et j’aimerais le dire aux pays des régions non-européennes, que les vaccins concernés ont été fabriqués en Europe et qu’il ne s’agit pas de ceux fournis grâce au mécanisme Covax, qui sont fabriqués en Corée (du Sud) et en Inde», affirme la docteure Mariangela Simao, la sous-directrice générale de l’OMS chargée de l’accès aux médicaments et aux produits de santé. Le système Covax vise à fournir cette année des vaccins contre le Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants.

20h25. Suspension de l’AstraZeneca : «Une décision politique, pas scientifique», fustige un pharmacien. L’annonce de la suspension de l’AstraZeneca est tombée le jour où 18 400 pharmacies (sur les 22 000 au total dans le pays) s’étaient justement mises en ordre de marche pour participer elles aussi à la campagne de vaccination aux côtés des médecins généralistes. Notre reportage.

VIDEO. AstraZeneca : les pharmacies avaient commencé à vacciner… avant la suspension pour 48h

20h20. Jordanie : arrestations après la panne d’oxygène. Le directeur et quatre responsables de l’hôpital public de Salt, en Jordanie, ont été placés en garde à vue après la mort samedi de sept malades du Covid-19 en réanimation, à la suite d’une panne d’alimentation en oxygène. Pour les besoins de l’enquête et déterminer les responsabilités, le procureur de Salt a décidé de les arrêter pour une semaine. Ces décès ont suscité une vive émotion dans le pays et la colère du roi Abdallah II, en plein regain de l’épidémie de coronavirus dans le pays.

20h10. L’Europe dépasse le seuil des 40 millions de cas. C’est le continent le plus touché par la pandémie et le nombre de nouvelles contaminations y est en hausse.

19h50. La Slovénie suspend à son tour l’utilisation d’AstraZeneca. « Par précaution », La Slovénie a suspendu à son tour les vaccinations anti-Covid avec AstraZeneca, s’ajoutant à la longue liste de pays ayant pris cette mesure en raison de craintes liées à des caillots sanguins.

« J’ai pris cette décision d’interrompre temporairement” l’utilisation du vaccin du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford « afin d’assurer le plus haut niveau de sécurité possible à nos concitoyens », déclare le ministre de la Santé Janez Poklukar lors d’une conférence de presse.

19h40. La ville d’Oslo serre la vis. Télé-enseignement pour les collégiens et lycéens, interdiction d’accueillir plus de deux invités chez soi… La municipalité d’Oslo annonce les mesures « les plus intrusives » depuis le début de la pandémie pour tenter de contenir une résurgence des cas de Covid-19. Sur fond d’accélération des contaminations due au variant britannique plus contagieux, un record de 1 960 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés la semaine dernière dans la capitale norvégienne, où vivent près de 700 000 personnes.

19h30. Les anciens présidents américains font la promotion des vaccins… sauf Donald Trump. Jimmy Carter, George W. Bush, Bill Clinton, Barack Obama : quatre ex-présidents américains se sont mobilisés ces dernières semaine avec un message simple : faites-vous vacciner. Donald Trump, lui, est resté à l’écart de cette initiative. « Tous les autres ex-présidents en vie (…) se sont impliqués dans des campagnes de sensibilisation, ils n’ont pas eu besoin d’une invitation formelle », ironise Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche.

19h25. La zone euro confirme sa politique budgétaire anticrise. Les ministres des Finances de la zone euro plaident pour la poursuite de politiques budgétaires généreuses pour soutenir l’économie affectée par le virus, tout en promettant, une fois la reprise venue, de s’attaquer à la flambée de l’endettement. « Tant que la crise sanitaire ne sera pas terminée et que la reprise ne sera pas fermement engagée, nous continuerons à protéger notre économie en déployant le niveau de soutien budgétaire nécessaire », affirment les ministres des finances des 19 pays partageant la monnaie unique dans un communiqué commun.

19h20. Primes et aides maintenues. Le Premier ministre annonce de nouvelles mesures économiques en réponse à la crise économique. Jean Castex a d’abord indiqué que les entreprises pourront prochainement verser une prime défiscalisée de 1 000 euros à « tous les salariés ». Deux gestes en faveur de la jeunesse ont également été effectués puisque la prime à l’embauche des jeunes va être prolongée jusqu’au 31 mai tout comme les aides à l’apprentissage jusqu’à fin 2021.

19h15. L’Espagne suspend à son tour la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. Le pays a pris à son tour la décision de suspendre à titre de précaution l’injection du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 à l’instar de plusieurs autres pays après le signalement d’effets secondaires, annonce la ministre de la Santé Carolina Darias.

19h10. Pfizer et Israël violent-il vraiment le code de Nuremberg ? Le code de Nuremberg est souvent l’objet d’une utilisation détournée et trompeuse pour alimenter la méfiance vis-à-vis de la vaccination. Notre décryptage est à retrouver ici.

19 heures. Justin Trudeau exhorte les Canadiens à ne pas refuser le vaccin AstraZeneca. Le Premier ministre canadien exhorte les citoyens à ne pas refuser le vaccin d’AstraZeneca s’il leur est offert, malgré la décision de plusieurs pays européens de suspendre son utilisation après le signalement d’effets secondaires.

Il a déclaré que les scientifiques et experts en santé publique canadiens « assurent tous » que les vaccins offerts au Canada sont sûrs et efficaces, « y compris (celui d’)AstraZeneca », insistant sur le fait que les lots reçus au Canada étaient différents de ceux incriminés en Europe.

18h50. Les pays qui ont suspendu le vaccin AstraZeneca. Dans l’attente de clarifications sur les effets secondaires, plusieurs pays, dont la France, l’Allemagne et l’Italie ce lundi, ont décidé de suspendre par précaution les injections avec le vaccin AstraZeneca. Tous les détails sont à retrouver dans notre article.

18h45. Taux d’incidence en Île-de-France. Le taux d’incidence en Île-de-France dépasse à présent 400, pour la première fois depuis le 5 novembre.

18h40. Des accord de production de Spoutnik V en Europe. Le Fonds souverain russe (RDIF) annonce que des accords de production du vaccin anti-Covid Spoutnik V avaient été trouvés « avec des sociétés d’Italie, d’Espagne, de France et d’Allemagne », dans l’attente de son homologation dans l’UE. « Il y a actuellement d’autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l’UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik V dès l’autorisation par l’Agence européenne du médicament » (EMA), affirme dans un communiqué le patron du Fonds, Kirill Dmitriev.

18h35. Hausse des patients en réanimation en Île-de-France. Les autorités sanitaires recensent 1 152 patients en réanimation en Île-de-France, plus qu’au pic de la deuxième vague en novembre, selon l’Agence régionale de santé. Les hôpitaux et cliniques franciliens n’avaient pas accueilli autant de patients Covid en réanimation depuis le 13 novembre, lorsque l’ARS en avait recensé 1 134.

18h30. Forte hausse des morts du Covid en Bosnie. Le principal hôpital de Sarajevo a déclaré « l’état d’urgence » face au coronavirus au moment où la Bosnie connaît une forte hausse du nombre de décès dus au Covid-19 et n’a reçu que des quantités infimes de vaccins. Depuis début mars, l’épidémie s’accélère de nouveau dans le pays pauvre des Balkans de 3,5 millions d’habitants, repassé dans le top 10 mondial en termes de mortalité rapportée à la population.

18h22. Les pays devraient continuer à vacciner avec AstraZeneca, assure l’OMS. « Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca », déclare Soumya Swaminathan lors d’une conférence de presse à Genève, alors que plusieurs nouveaux pays ont suspendu par précaution l’administration de ce vaccin après le signalement d’effets secondaires.

18h20. Kiev n’envisage pas de suspendre la vaccination avec AstraZeneca. L’Ukraine ne prévoit pas de suspendre l’administration du vaccin anti-Covid AstraZeneca, le seul disponible dans ce pays, malgré des décisions en ce sens annoncées par plusieurs pays européens, déclare le ministre de la Santé Maksym Stepanov. Une douzaine de pays dont l’Allemagne, la France et l’Italie, dernières en date, ont suspendu par précaution l’utilisation du vaccin, après le signalement d’effets secondaires « possibles » mais sans lien avéré à ce stade.

18h15. Une réunion de l’OMS sur le vaccin AstraZeneca. L’Organisation mondiale de la santé, en première ligne dans la lutte internationale contre la pandémie, va réunir mardi son groupe d’experts sur la vaccination pour étudier la sécurité du vaccin AstraZeneca, annonce le chef de l’agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

18h10. « Rentrez braves gens ». Des intermittent qui ont occupé ces derniers jours le théâtre Graslin à Nantes souhaitent la bonne nuit et un bon couvre-feu aux habitants de la ville.

18h05. Nombre record de contaminations en Jordanie. La Jordanie annonce avoir enregistré près de 10 000 nouveaux cas de Covid-19, un record, sur fond de tensions dans le royaume deux jours après les décès de sept patients dans un hôpital à la suite d’une panne d’oxygène.

18 heures. Une aide pour les étudiants en Bourgogne-Franche-Comté. La région Bourgogne-Franche-Comté annonce accorder une « aide exceptionnelle de 800 euros » aux étudiants ayant perdu leur emploi depuis la rentrée universitaire, alors que la crise du Covid-19 a privé certains d’entre eux de revenus.

Cette aide pour laquelle la région a débloqué une enveloppe de quatre millions d’euros, est « destinée aux étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur en Bourgogne-Franche-Comté et titulaires d’un emploi ou d’un stage rémunéré qui a pris fin, a été réduit ou a été interrompu entre le 1er septembre 2020 et le 15 mars 2021 », a-t-elle précisé dans un communiqué.

17h50. L’EMA tiendra jeudi une « réunion extraordinaire » sur le vaccin AstraZeneca.

17h35. Nouveaux chiffres de la vaccination. Au 14 mars, plus de 5 millions de personnes (5 135 616 précisément) ont reçu au moins une dose de vaccin. Parmi elles, 2 223 980 ont reçu les deux injections. A ce jour, 89% des résidents en Ehpad ont reçu au moins une dose.

17h30. Nouvelles contaminations. Comme d’habitude en raison de la fermeture des laboratoires le dimanche, on recense peu de contaminations ce lundi : soit 6 471 nouveaux cas.

17h25. Nouveau bilan en France. Les autorités sanitaires recensent 25 469 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 4 219 en réanimation. Le dernier bilan fait également état de 333 décès sur les dernières 24 heures.

17h20. Une centaine d’évacuations sanitaires depuis l’Île-de-France. Avec six évacuations quotidiennes par voie aérienne à partir de lundi, puis une « opération plus massive » par TGV médicalisés en fin de semaine, les autorités sanitaires estiment à une centaine au total les transferts de patients soignés en services de réanimation de l’Île-de-France vers d’autres régions d’ici la semaine prochaine.

17h15. Zoom sur les auto-tests. Rapides et peu coûteux, les auto-tests permettant de détecter le Covid-19 devraient être lancé dès cette semaine en France, a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. A lire notre décryptage sur le sujet.

17h05. Des effets secondaires plus fréquents chez AstraZeneca. En France, les données du régulateur des médicaments, l’ANSM, montrent que les effets secondaires sont plus fréquents à être signalés chez des vaccinés AstraZeneca (0,66%) que Pfizer/BioNTech (0,19%) ou Moderna (0,12%). Ils sont le plus souvent sans gravité. Lorsqu’ils sont lourds, il s’agit en grande majorité de syndromes proches de la grippe « particulièrement sévères » avec, par exemple, des accès de fièvre intense.

16h55. « Sans doute de nouvelles décisions dans les jours qui viennent ». « Nous aurons à prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions » pour lutter contre l’épidémie de Covid, indique Emmanuel Macron, en revendiquant des restrictions prises « de manière adaptée et proportionnée ».

16h45. Port du masque obligatoire dans les Yvelines. Le tribunal administratif de Versailles a débouté le collectif Covid 78 qui estimait « disproportionné » l’arrêté préfectoral sur le port du masque obligatoire dans tout le département. Tous les détails sont à lire dans notre article.

16h40. Vers de nouvelles restrictions ? Interrogé à propos d’un éventuel reconfinement, le président n’a pas apporté de réponse claire sur le sujet. « Nous aurons à prendre dans les jours qui viennent, sans doute, de nouvelles décisions », indique-t-il. Le gouvernement va également travailler à redonner prochainement de la « visibilité aux citoyens » même si le virus « reste maître du temps ».

16h30. L’Italie suspend la vaccination avec AstraZeneca. L’agence du médicament italienne, AIFA, « a décidé à titre de précaution et de manière temporaire, dans l’attente d’une décision de l’EMA d’interdire l’utilisation du vaccin AstraZeneca sur tout le territoire national », est-il indiqué dans un communiqué.

16h15. La France suspend l’utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu’à un avis européen mardi. « L’autorité européenne, l’EMA, rendra demain après-midi un avis sur le recours à ce vaccin et donc, sur la recommandation du ministre des Solidarités et de la Santé, en lien avec les autorités sanitaires françaises, la décision qui a été prise (…) est de suspendre, par précaution, la vaccination avec AstraZeneca, en espérant la reprendre vite si l’avis de l’EMA le permet », déclare Emmanuel Macron, en conférence de presse.

16h05. Déplacement du président à Montauban. En déplacement à Montauban, le chef de l’Etat s’est exprimé quelques minutes, assurant que « plus on aura vacciné, plus on pourra rouvrir ».

16 heures. san: mort d’une soignante vaccinée avec le vaccin AstraZeneca. La Norvège annonce la mort par hémorragie cérébrale d’une soignante de moins de 50 ans qui avait été hospitalisée après avoir reçu une injection du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, sans qu’un lien entre les deux puisse être établi à ce stade.

15h45. En Gironde, Talence va recycler les masques. La commune de Talence, près de Bordeaux, a lancé une opération de recyclage des masques jetables utilisés contre le Covid-19 pour lutter contre le «fléau» de la pollution des masques à usage unique. La commune s’est associée pour dix semaines à l’entreprise Plaxtil, basée à Châtellerault (Vienne) et spécialisée dans le recyclage des déchets textiles, pour assurer la décontamination puis la transformation des masques jetables en kits pour les écoliers (règle, équerre, rapporteur).

15h30. La cagnotte anti-Covid de l’OMS réussit à lever 242 millions de dollars. L’Organisation mondiale de la santé a levé plus de 242 millions de dollars en un an avec son fonds de solidarité pour la lutte contre le Covid-19. Une belle performance mais il lui faut 1,6 milliard de dollars de plus cette année. Ce mécanisme de financement original pour une agence de l’ONU – qui fonctionne comme les fameuses cagnottes que l’on voit fleurir – a été porté sur les fonts baptismaux le 13 mars 2020 et a depuis bénéficié de la générosité de 661 000 personnes, entreprises ou organisations.

15h25. L’Allemagne suspend la vaccination avec AstraZeneca. L’annonce a été faite par le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn. L’institut médical Paul-Ehrlich, qui conseille le gouvernement, «estime que d’autres examens (sont) nécessaires», après des cas de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées en Europe, précise un porte-parole du ministère.

15h10. Soupçons de vaccination parallèle au Luxembourg. Le directeur général des Hôpitaux Robert-Schuman, qui regroupe 4 établissements au Grand-Duché, aurait essayé d’acheter des vaccins pour lancer une campagne de vaccination privée, selon l’Essentiel.

14h55. 5% des nouveaux cas en France : pourquoi les variants sud-africain et brésilien ne flambent pas. Contrairement à celle recensée en premier en Angleterre et plus contagieuse, ces deux autres souches ne sont pas de plus en plus présentes parmi les tests positifs. Du moins par pour l’instant, avertissent plusieurs virologues. Notre article.

14h40. Incidence, évacuations, réanimations : où en est la situation en Île-de-France ? Le gouvernement espère toujours ne pas imposer de mesures supplémentaires en région francilienne, où une centaine de patients en réanimation doivent être évacués cette semaine. Le point dans notre article.

14h25. Vaccins: accord de production entre Johnson & Johnson et IDT Biologika. Le groupe américain Johnson & Johnson et le laboratoire IDT Biologika ont signé un accord pour produire des doses de vaccins en Allemagne, alors que l’UE est confrontée à des retards de livraison dus notamment à la législation américaine sur les exportations. Cet accord, qui va permettre à Johnson & Johnson d’utiliser «pendant trois mois» un site allemand d’IDT Biologika pour «l’embouteillage et le conditionnement» , va «accroître la fiabilité des livraisons» du vaccin dans l’UE, selon le ministre allemand de l’Economie. L’Allemagne avait déploré d’importants délais de distribution de ce vaccin récemment homologué dans l’UE.

14h22. L’Indonésie «reporte» le lancement de la vaccination avec AstraZeneca. L’autorité de régulation indonésienne de la Santé reporte l’utilisation d’AstraZeneca en «attendant une confirmation de l’OMS».

14 heures. Allemagne : la gestion de la pandémie doit s’améliorer. Au lendemain d’une débâcle électorale dans deux scrutins régionaux, Armin Laschet, le président du parti conservateur d’Angela Merkel, appelle à une «amélioration» de la gestion de la pandémie de coronavirus par les autorités.

13h40. Laurent Wauquiez réclame une généralisation des purificateurs d’air dans les salles de classe. Le président (LR) d’Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez réclame une généralisation de l’installation de purificateurs d’air dans les salles de classe, après qu’une initiative en ce sens de sa région eut été validée par une étude scientifique indépendante. Selon cette étude du laboratoire Virpath, les purificateurs d’air équipés de filtres hautes performances de type HEPA capturent plus de 99% des virus du Covid-19. Une fois piégées, les particules Covid deviennent inertes au bout de 48 heures, ce qui facilite la maintenance des appareils, a également déterminé l’étude. En octobre, Wauquiez avait mobilisé 10 millions d’euros pour installer des purificateurs d’air dans les écoles et lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes.

13h30. L’Opéra de Lyon occupé par des étudiants en arts. Une cinquantaine d’étudiants issus des filières artistiques de Lyon ont débuté une occupation de l’opéra de cette ville, fermé en raison de la pandémie de Covid-19, en solidarité avec les intermittents du spectacle. «On voulait réagir car on est à la jonction de deux endroits: le monde de la culture et celui des étudiants», explique Lucas Martini, 23 ans, étudiant en première année à l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT), et l’un des porte-paroles de cette action, organisée en lien avec l’occupation, entamée vendredi, du TNP de Villeurbanne. Les participants devaient se réunir en assemblée générale dans l’après-midi pour élaborer les modalités précises de leur occupation en tenant compte du protocole sanitaire.

13 heures. Appels à une mobilisation de la jeunesse mardi dans toute la France. Une dizaine d’organisations syndicales et politiques de gauche appellent les jeunes à se mobiliser mardi dans toute la France «pour leur avenir», en réclamant notamment un plan d’urgence contre la précarité. Cette mobilisation pourra prendre la forme de manifestations ou de rassemblements. A Paris, un cortège doit partir à 14 heures ministère du Travail, en direction du ministère de l’Enseignement supérieur. Depuis le début de la crise sanitaire, «nous n’avons toujours aucun filet de sécurité, aucune protection sociale à la hauteur», déplorent les organisations qui appellent à cette mobilisation (Unef, mouvements des jeunes communistes de France, jeunes insoumis, NPA jeunes, UNL, FIDL, MNL…). Elles rappellent que «bon nombre d’entre nous vivent sous le seuil de pauvreté». Les organisations de jeunesse réclament par ailleurs la réouverture à 50% des universités. Pour les lycéens, elles souhaitent l’abandon du processus de sélection de Parcoursup et un plan de recrutement massif d’enseignants pour rattraper les retards accumulés.

12h45. Les pays les plus touchés par la pandémie. Depuis l’apparition du Covid-19, Les États-Unis sont le pays le plus touché en nombre de morts avec 534 889 décès. Viennent ensuite le Brésil avec 278 229 morts, le Mexique avec 194 710 morts, l’Inde avec 158 725 morts, et le Royaume-Uni avec 125 516 morts.

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 218 décès pour 100 000 habitants, suivie par la Belgique (194), la Slovénie (189), le Royaume-Uni (185) et le Monténégro (180).

12h35. Le dernier bilan de la pandémie. La pandémie a fait au moins 2 654 089 morts dans le monde depuis l’apparition du Covid-19, fin décembre 2019. Sur la journée de dimanche, 5435 nouveaux décès et 356 890 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1127 nouveaux morts, les États-Unis (571) et la Russie (404).

12h15. La Géorgie vaccine avec AstraZeneca. La Géorgie lance sa campagne de vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca, balayant les craintes d’effets secondaires qui ont conduit plusieurs pays européens à suspendre son utilisation de même que les pompiers des Bouches-du-Rhône. Les autorités de ce pays du Caucase ont précisé avoir reçu 43 000 doses avec le programme Covax de solidarité internationale mené par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et avoir commencé la vaccination du personnel médical.

Midi. Les pompiers des Bouches-du-Rhône suspendent la vaccination de leur personnel après des effets indésirables. Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont suspendu la vaccination de leur personnel avec le vaccin d’AstraZeneca après la survenue d’effets indésirables chez l’un d’entre eux. «Par mesure de précaution, nous avons suspendu la deuxième injection du vaccin AstraZeneca», a indiqué une porte-parole du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) à l’AFP, après qu’un pompier d’Arles a été hospitalisé pour une arythmie cardiaque après sa première injection. Notre article.

11h45. Des preuves «rassurantes» sur la sécurité du vaccin AstraZeneca. Le vaccin contre le Covid-19 développé par le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca avec l’université d’Oxford est sûr, a assuré son codéveloppeur après des inquiétudes ayant conduit à la suspension de son utilisation dans plusieurs pays. «Il y a des preuves très rassurantes qu’il n’y a pas d’augmentation du phénomène de caillot sanguin ici au Royaume-Uni, où la plupart des doses en Europe ont été administrées jusqu’à présent» a déclaré lundi à la BBC le professeur Andrew Pollard, directeur du Oxford Vaccine Group qui a développé le vaccin avec AstraZeneca.

11h35. Près de 80 sénateurs favorables à un ticket restaurant étudiant. Le sénateur centriste Pierre-Antoine Levi a déposé une proposition de loi, cosignée par 79 sénateurs de différents bords, visant à créer un «ticket restaurant étudiant». Une proposition de loi LR similaire a déjà été déposée en février à l’Assemblée nationale, soutenue par une soixantaine de députés, dont quelques membres de la majorité. Semblable au titre-restaurant des salariés, ce ticket restaurant serait acheté par l’étudiant auprès des Crous au tarif social étudiant (3,30 euros, prix d’un repas complet pour l’étudiant au restaurant universitaire), et aurait une valeur du double (6,60 euros). L’étudiant pourrait l’utiliser pour payer un repas dans un restaurant ou pour faire ses courses. Les conditions d’utilisation seraient définies par décret.

11h25. Le Portugal entame un déconfinement prudent. Avec la réouverture des crèches et des écoles primaires, des salons de coiffure ou des librairies, le Portugal a entamé un plan de déconfinement graduel étalé jusqu’à début mai, afin d’éviter une reprise de l’épidémie de coronavirus qui a durement frappé le pays en début d’année. «Nous entrons aujourd’hui dans la première phase du déconfinement qui doit être très prudent, graduel et au compte-gouttes», a affirmé le Premier ministre Antonio Costa sur son compte Twitter.

11h15. Facebook va labelliser les publications sur les vaccins. Facebook va labelliser les messages sur sa plate-forme et sur Instagram qui traitent de la sécurité des vaccins et bientôt, toutes les publications sur les vaccins alors que le réseau social est la cible de critiques quant à son rôle dans la désinformation sur ce sujet. La société a déclaré dans une publication sur son site qu’elle lançait également un outil aux États-Unis pour indiquer aux gens où se procurer les vaccins contre le COVID-19.

11 heures. La Russie a des accords de production de Spoutnik V en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie. Le Fonds souverain russe (RDIF) a annoncé que des accords de production du vaccin anti-Covid Spoutnik V ont été trouvés «avec des sociétés d’Italie, d’Espagne, de France et d’Allemagne», dans l’attente de son homologation dans l’UE. «Il y a actuellement d’autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l’UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik-V dès l’autorisation par l’Agence européenne du médicament», a expliqué ans un communiqué le patron du Fonds, Kirill Dmitriev.

10h45. Volkswagen va supprimer 5 000 postes d’ici 2023. Le constructeur automobile a annoncé son intention de réduire ses effectifs sans chiffrer précisément son plan. Au total, jusqu’à 5 000 postes pourraient être supprimés d’ici fin 2023, selon la presse allemande. Cet objectif sera réalisé via des mesures de départ anticipé à la retraite ou de retraite partielle. Le constructeur automobile s’attend à ce qu’un maximum de 900 personnes se porte volontaire à court terme pour un départ anticipé à la retraite. Le groupe souhaite réduire ses coûts à un moment où de lourds investissements sont requis pour prendre le virage de l’électrique.

10h30. La Somalie reçoit 300 000 doses de vaccin anti-Covid. La Somalie a reçu une première cargaison de 300 000 doses du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, destinées à ceux qui travaillent en première ligne à lutter contre la maladie ainsi qu’aux personnes les plus à risque, a annoncé le gouvernement. Ces vaccins, fabriqués en Inde par le Serum Institute of India, sont fournis par le biais de l’initiative Covax qui vise à tenter d’assurer une distribution équitable des vaccins. «L’arrivée des vaccins contre le Covid-19 intervient à un moment critique pour la Somalie qui connaît une nouvelle vague de l’épidémie», a déclaré la ministre de la Santé, Fawziya Abikar Nur, dans un communiqué.

10h15. Plus de 6 millions d’habitants en France vivent à plus de 30 minutes d’un service d’urgence. Selon une étude commandée par les maires ruraux, plus de 6 millions d’habitants soit 10 % de la population, dont 75 % de ruraux, vivent aujourd’hui à plus de 30 minutes d’un service d’urgence.

10h05. Pas de spectateurs à la cérémonie de départ du relais de la flamme pour les JO de Tokyo. La cérémonie marquant le départ du relais de la flamme olympique le 25 mars, à quatre mois de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, se tiendra sans public par mesure de précaution face à la pandémie. Cette cérémonie sera retransmise en direct.

9h55. Les médecins des soins intensifs en Allemagne demandent un retour au confinement. L’association allemande des médecins de soins intensifs a demandé un retour immédiat à des restrictions sévères pour contenir la troisième vague de Covid-19, alors que les autorités viennent de les assouplir. «D’après les données dont nous disposons et à cause de la diffusion du variant britannique, nous préconisons très fortement de revenir à un verrouillage dès maintenant pour simplement empêcher une forte troisième vague», a déclaré Christian Karagiannidis, directeur scientifique de l’association des médecins de soins intensifs à la radio publique allemande.

9h30. Reprise des cours dans l’enseignement supérieur en Belgique. En Belgique, l’enseignement supérieur passe en code orange, ce qui signifie que les universités et les Hautes écoles vont assurer une reprise partielle de leurs activités d’apprentissage en présentiel. Le taux de présence des étudiants sur les campus et dans les écoles ne pourra toutefois jamais dépasser le seuil de 20% des inscrits. L‘occupation des auditoires est par ailleurs limitée à 200 personnes maximum. Le port du masque sera obligatoire pour tous, tout comme le respect d’une distance physique de 1,50m entre les personnes. Un sens de circulation devra être observé dans les bâtiments, qui devront être nettoyés, désinfectés et aérés régulièrement.

9h10. «L’Ile-de-France en sursis», selon Valérie Pécresse. La présidente (Libres!) de l’Ile-de-France Valérie Pécresse a estimé que sa région était «en sursis» à cause d’une «troisième vague très violente». Elle a exhorté, sur France 2, les franciliens à télétravailler plus massivement pour freiner l’épidémie. «A l’automne, il y avait 30% de personnes seulement dans les transports; aujourd’hui, il y en a 55 %», a-t-elle regretté. Sur le confinement, «c’est au gouvernement de décider» mais «aujourd’hui, on ne peut plus rien exclure» et «en responsabilité, si les mesures sont justifiées, si elles sont proportionnées et accompagnées, je ne m’y opposerai pas», a-t-elle ajouté.

8h50. La contamination touche 0,03 % de la population pénale. Selon Eric Dupond-Moretti sur RMC, le nombre des contamination de la population pénale touche 0,03% de la population pénale. «Les choses sont sous contrôle», je m’en félicite», a assuré le Garde des sceaux en saluant le travail du personnel pénitentiaire. Actuellement, 700 personnes ont été vaccinées. «Ce taux de vaccination est identique à ce qui se passe dans la population civile», a-t-il ajouté.

8h25. Près de 120 millions de contamination dans le monde depuis le début de l’épidémie. Depuis le début, la pandémie a infecté 119 848 281 personnes dans le monde. 2,635 millions de personnes sont décédées depuis son apparition.

8h10. Le marché de l’art résiste en partie grâce au numérique. Le marché de l’art a accusé une perte de 21% de chiffre d’affaires en 2020. Toutefois, selon Artprice, la baisse du nombre de lots vendus n’est que de 9% et le taux d’invendus est surprenant dans un contexte de crise avec seulement 34%. «Le marché de l’art a su rebondir par le numérique qu’il a totalement investi, ce qui a permis de limiter la chute du chiffre d’affaires», souligne Thierry Ehrmann, président d’Artprice. La Chine est revenue à la première place mondiale après quatre ans où les Etats-Unis l’avaient devancée. Elle pèse 39% du marché contre 27% aux États-Unis. En France, le chiffre d’affaires a été en 2020 de 483 millions d’euros contre 827 millions en 2019.

8 heures. «La situation n’est pas encore hors de contrôle mais elle va l’être», selon Bruno Riou. Pour le directeur médical de crise de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris la situation dans les hôpitaux est proche de craquer. «J’entends beaucoup dire que une semaine sans confinement est une semaine gagnée. Pour moi, c’est une semaine perdue», a-t-il expliqué sur France inter. Selon lui, les transferts de patients risquent d’être compliqués. «Ces transferts ne vont pas pouvoir se faire avec la même intensité : le nombre de places dans les autres régions va être limité, les familles vont être réticentes, on va donc avoir du mal à trouver suffisamment de patients à transférer», a-t-il ajouté.

7h55. Des chiffres rassurants en Nouvelle Calédonie. Les chiffres de l’épidémie en Nouvelle-Calédonie, actuellement en confinement après la détection de 9 cas hors quatorzaine le 7 mars, sont «rassurants», a expliqué le porte-parole du gouvernement local. Après être restée un an exempte de Covid-19, la Nouvelle-Calédonie a recensé le 7 mars ses 9 premiers cas de la maladie, hors quatorzaine, après une introduction du virus via la bulle sanitaire en place avec l’archipel voisin de Wallis et Futuna. La Nouvelle-Calédonie comptait en tout 23 cas de Covid-19 hors quatorzaine, dont la quasi-totalité sont des personnes récemment rentrées de Wallis et Futuna ou ayant été en contact avec celles-ci. Aucun patient n’est en réanimation. Un confinement, avec établissements scolaires fermés, est entré en vigueur pour deux semaines le 9 mars. Depuis un an, une quatorzaine obligatoire dans des hôtels réquisitionnés est imposée à tout arrivant en Nouvelle-Calédonie, qui ne peut en sortir qu’après 2 tests PCR négatifs.

7h50. 13 000 morts au Brésil en une semaine, un record. Le Brésil a dénombré 1 127 décès imputés au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, pour 43 812 nouveaux cas d’infection par le coronavirus. Au cours de la semaine écoulée, 12 818 décès dus au Covid ont été recensés au Brésil, soit une moyenne de 1 831 par jour, bien au-dessus du millier de décès quotidiens enregistrés en moyenne en janvier et février. Au total, l’épidémie a fait depuis le début 278 229 morts pour près de 11,5 millions de contaminations.

7h45. AstraZenaca n’a trouvé aucune preuve d’un risque accru de troubles de la coagulation sanguine après administration de son vaccin. «Un examen minutieux de toutes les données disponibles portant sur plus de 17 millions de personnes vaccinées dans l’Union européenne et au Royaume-Uni avec le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid ne montre aucune preuve d’un risque accru d’embolie pulmonaire, de thromboses veineuses profondes ou de thrombocytopénie dans un quelconque groupe d’âge, de genre, ou dans un pays en particulier», a expliqué le groupe pharmaceutique dans un communiqué. Plusieurs pays européens ont suspendu cette semaine l’administration de doses du vaccin après des cas de thromboses ou d’embolie pulmonaire signalés chez des personnes vaccinées, dont certaines sont décédées.

7h35.Forte reprise de la production industrielle en Chine. La croissance de la production industrielle en Chine s’est accélérée lors des deux premiers mois de l’année, dépassant les attentes. Les ventes au détail ont elles aussi progressé sur la période janvier-février sous l’effet d’une accélération de la demande intérieure, donnant aux entreprises un solide coup de pouce venu s’ajouter à la récente grimpée des exportations. D’après les statistiques officielles, la production industrielle a augmenté de 35,1% en janvier-février par rapport à la même période l’an dernier, après une progression de 7,3% en rythme annuel en décembre.

7h30. Elections législatives aux Pays-Bas sur fond de Covid. Les Pays-Bas entament trois jours d’élections législatives, considérées comme un test de la gestion de l’épidémie par le gouvernement actuel et qui devraient voir le Premier ministre Mark Rutte décrocher un nouveau mandat. Le pays est toujours soumis à des restrictions strictes, comprenant notamment un couvre-feu. L’instauration de cette mesure controversée fin janvier avait entraîné les pires émeutes qu’ont connu les Pays-Bas depuis 40 ans. Et encore la veille du premier jour de scrutin, la police a utilisé des canons à eau à La Haye pour disperser une nouvelle manifestation anti-gouvernementale. La police a fait état de 20 interpellations, ajoutant que deux manifestants avaient été blessés par des chiens policiers après avoir refusé de quitter les lieux du rassemblement.

7h25. La Corée du Sud assouplit certaines restrictions. L’interdiction des rassemblements de cinq personnes ou plus actuellement en place dans le but de contenir le nouveau coronavirus (Covid-19) a été partiellement assouplie. Mais pour l’heure, les autres mesures de distanciation sociale resteront en vigueur pendant deux autres semaines jusqu’au 28 mars prochain. Cette annonce intervient alors le nombre des nouveaux cas est inférieur à 400 pour la première fois en une semaine. .

7h10. 2 575 849 cas de contamination en Allemagne depuis le début de l’épidémie. L’Allemagne a recensé 6 604 cas de plus que la veille, selon l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. L’institut fait aussi état de 47 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 73 418 morts depuis le début de l’épidémie dans le pays.

7h05. New York rend hommage à ses 30 000 morts du Covid-19. New York, qui est la ville des Etats-Unis la plus endeuillée par le coronavirus, a rendu un hommage émouvant à ses 30 258 morts, un an après le début de la pandémie. «Nous avons perdu plus de New-Yorkais que dans la Seconde Guerre mondiale, la guerre du Vietnam, l’ouragan Sandy et le 11-Septembre réunis. Chaque famille a été affectée, et pour tant de familles il y a de la douleur, de la douleur à vif», a dit le maire Bill de Blasio lors d’une cérémonie virtuelle en direct, après avoir demandé d’observer une minute de silence en hommage aux victimes. La cérémonie virtuelle a commencé par un court récital de la Philharmonie de New York, devant des bougies allumées sur l’emblématique pont de Brooklyn par une nuit glaciale et venteuse. De grandes photos en noir et blanc des victimes ont été projetées sur le pont.

6h30. Rapport attendu sur les origines de l’épidémie. Les enquêteurs de l’OMS doivent publier en milieu de semaine leur rapport sur les origines de l’épidémie de Covid-19, fruit d’une collaboration entre les spécialistes mandatés par l’Organisation mondiale de la santé et des experts chinois. Ils avaient été autorisés à mener l’enquête sur le terrain seulement un an après le début de l’épidémie par les autorités chinoises.

6h20. Les Pays-Bas suspendent à son tour le vaccin AstraZeneca. Par mesure de précaution, le pays s’est ajoutée à la liste des pays européens ayant suspendu par précaution des injections du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca après des cas graves de formation de caillots sanguins chez des adultes vaccinés.

6h15. Près de 70 millions de personnes vaccinées aux Etats-Unis. Avec plus de 534 275 décès, les Etats-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie. 68,9 millions de personnes ont reçu au moins une dose, et 36,9 millions étaient entièrement vaccinées, soit 11,1% de la population du pays, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays).

6h10. L’Italie reconfine. L’Italie qui vient de dépasser les 100 000 morts du Covid-19 va être aux trois quarts confinée. Les italiens dans les zones rouge seront confinés jusqu’au 6 avril, ce qui inclut les fêtes de Pâques. Ecoles, restaurants, magasins et musées seront fermés dans la majeure partie du pays. Le pays table sur une amélioration «dans la seconde moitié du printemps», selon son ministre de la Santé Roberto Speranza. La péninsule avait été il y a un an la première nation touchée en Europe et avait imposé un premier confinement au nord, étendu ensuite à tout le territoire.

6h05. BlaBlaCar va relancer ses autocars le 31 mars. La plateforme de covoiturage BlaBlaCar a annoncé qu’elle reprendrait ses liaisons d’autocars en France à partir du 31 mars. «On relance les bus à la fin du mois, début avril, pour les vacances de Pâques», a indiqué le directeur général Nicolas Brusson. Les billets sont déjà en vente en ligne, avec des prix bas et des conditions d’échange souples a assuré le responsable.

BlaBlaCar compte proposer d’abord 100 destinations en France, soit selon M. Brusson, «un peu moins de la moitié d’un réseau pleinement déployé», avant d’avoir cet été «un réseau bus plus large que ce qu’on n’a jamais déployé».

6 heures. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Il vous permettra de suivre les derniers développements de la crise du Covid-19, tout au long de la journée.

Leave a Reply

%d bloggers like this: