Covid-19 : Olivier Véran espère « pouvoir éviter » une nouvelle vague – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Olivier Véran lors d’une visite pour rencontrer le personnel infirmier de l’hôpital Avicenne, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 29 janvier.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a estimé, samedi 30 janvier, que la France vivait des moments cruciaux dans sa lutte contre l’épidémie due au coronavirus. « J’ai confiance en nous (…). Faisons tout pour freiner l’épidémie ensemble », a lancé le chef de l’Etat sur Twitter alors que le gouvernement cherche à éviter un nouveau confinement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : face aux variants, l’exécutif fait le pari de ne pas recourir à nouveau au confinement

La veille, le premier ministre, Jean Castex, avait annoncé, à partir de dimanche, un tour de vis à propos des mesures de protection face au Covid-19, notamment aux frontières et dans les grands centres commerciaux, espérant ainsi donner une chance au pays d’éviter un troisième confinement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comme d’autres pays d’Europe, la France se résout à restreindre les passages aux frontières
  • Le nombre d’hospitalisations reste élevé en France

Le dernier bilan quotidien du coronavirus publié par l’agence de sécurité sanitaire Santé publique France (SpF) a donné à la fois des signes d’espoir et d’inquiétude.

Le nombre de personnes hospitalisées en France a augmenté de 1 176 en vingt-quatre heures, moins que la veille, mais il ressort encore en tout à 27 242 patients. Le nombre de cas confirmés supplémentaires a par ailleurs augmenté de 24 392, davantage que les 22 858 cas supplémentaires enregistrés vendredi. Toutefois, le taux de positivité des tests a légèrement reculé à 6,9 % contre 7 %.

L’épidémie a également fait 242 morts supplémentaires à l’hôpital en vingt-quatre heures, portant le bilan total à plus de 53 100 décès depuis le 1er mars 2020.

  • Véran espère « pouvoir éviter » une nouvelle vague

Une nouvelle vague de l’épidémie de Covid-19 est à craindre, notamment en raison des effets possibles du variant anglais, mais « peut-être pourrons-nous l’éviter », espère le ministre de la santé, Olivier Véran, dans une interview au Journal du dimanche (JDD) du 31 janvier, notant « une légère décélération » des contaminations. Par ailleurs, « les traces de virus dans les eaux usées, signal indirect, baissent en Ile-de-France. Plusieurs semaines après sa généralisation, ça peut signifier que l’effet maximal du couvre-feu se fait sentir », poursuit-il.

Enfin, les résultats de la deuxième enquête flash sur les variants, anglais notamment, que le ministre de la santé a reçus vendredi, « montrent que sa circulation s’intensifie de 50 % chaque semaine mais de manière moins intense qu’à l’étranger où des hausses de 70 % à 100 % ont été relevées ».

Cela signifie que « le danger auquel nous faisons face est possible, voire probable. Mais il n’est pas certain », explique M. Véran, justifiant la décision de l’exécutif de ne pas imposer à ce stade de troisième confinement. « La légère décélération des contaminations peut nous permettre d’observer, durant quelques jours, ce qu’il va se passer. »

Lire aussi : Ce qui est autorisé, restreint ou interdit en France depuis l’avancée du couvre-feu à 18 heures

« Tout laisse à penser qu’une nouvelle vague pourrait se profiler à cause du variant ; mais peut-être pourra-t-on l’éviter grâce aux mesures que nous avons décidées tôt, et que les Français respectent », poursuit M. Véran, pour qui « l’idée, c’est de gagner du temps, de limiter la casse ». Mais, ajoute-t-il, « si l’incidence repartait à la hausse, nous n’hésiterions pas. Nous n’avons jamais dit que nous ne reconfinerions pas dans les quinze jours à venir si c’était nécessaire ».

Malgré l’optimisme du gouvernement, 76 % des personnes interrogées samedi par Harris Interactive pour LCI estimaient que l’on ne pourra pas éviter un nouveau confinement.

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Le Monde avec AFP et Reuters

Leave a Reply

%d bloggers like this: