Covid-19 : Londres et Moscou prêts à lancer leur campagne de vaccination – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le Royaume-Uni est le premier pays à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l’allemand BioNTech et de l’américain Pfizer.

La pandémie a fait au moins 1,48 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles mercredi 2 décembre. Plus de 63,8 millions de cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Les Etats-Unis comptent le plus de morts (270 691), devant le Brésil (173 817), l’Inde (138 122), le Mexique (106 765) et le Royaume-Uni (59 051).

Partout dans le monde, des campagnes de vaccination se préparent tandis qu’Interpol a adressé mercredi un message d’avertissement à ses 194 pays membres. L’organisation de coopération policière internationale, établie en France, prévient d’une « potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre le Covid-19 et la grippe ».

Contexte : Coronavirus : visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde
  • Vaccinations dès la semaine prochaine au Royaume-Uni et en Russie

Les vaccinations contre le Covid-19 devraient commencer la semaine prochaine au Royaume-Uni, qui a autorisé mercredi le vaccin de Pfizer/BioNTech, et en Russie, dont le président Vladimir Poutine a demandé le déploiement « à grande échelle » de Spoutnik-V.

Le gouvernement britannique, qui est le premier à approuver l’utilisation massive du vaccin américano-allemand, a fait savoir que celui-ci serait disponible dans le pays dès « la semaine prochaine ». Parmi les personnes prioritaires pour recevoir le vaccin figurent les résidents des maisons de retraite, le personnel soignant, les personnes âgées et les personnes les plus vulnérables. Les résultats des tests à grande échelle de ce vaccin ont montré une efficacité à 95 %.

Pour en savoir plus : Le Royaume-Uni devient le premier pays au monde à autoriser le vaccin Pfizer-BioNTech

Par ailleurs, l’Angleterre est sortie mercredi d’un confinement de quatre semaines pour revenir à une approche régionale, que le premier ministre, Boris Johnson, espère pouvoir lever au printemps grâce à l’action conjuguée des vaccins et du dépistage de masse.

Le confinement est remplacé, au moins jusqu’en février, par un système d’alerte à trois niveaux, imposant de strictes restrictions à la quasi-totalité de la population, soit environ 55 millions de personnes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19: le Royaume-Uni déconfine à peine
  • Le vaccin sera gratuit en Italie et au Japon

Le vaccin contre le Covid-19 sera gratuit en Italie, où il sera administré en premier aux médecins et aux personnes âgées habitant en résidence, a annoncé mercredi le ministre de la santé, Roberto Speranza. « Le vaccin sera distribué gratuitement à tous les Italiens. Il ne sera pas obligatoire au début. Le gouvernement surveillera la progression de la campagne » de vaccination, a-t-il affirmé lors d’une allocution au Sénat.

La campagne de vaccination commencera au printemps 2021, mais les premiers lots des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna doivent être livrés entre fin décembre et début janvier. L’Italie a signé des contrats d’approvisionnement en vaccins avec AstraZeneca, Johnson & Johnson, Sanofi, Pfizer, CureVac et Moderna, selon le ministre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : la saga du vaccin à ARN messager désormais dans le sprint final

Le Japon fournira lui aussi gratuitement des vaccins à ses habitants, en vertu d’un projet de loi adopté mercredi, au moment où l’archipel connaît une recrudescence des infections. Le Japon, qui compte 126 millions d’habitants, a déjà précommandé des vaccins pour 60 millions de personnes auprès de l’entreprise pharmaceutique Pfizer et pour 25 millions de personnes supplémentaires auprès de la société de biotechnologie Moderna. Il a également confirmé qu’il recevrait 120 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca.

  • Les Autrichiens sur les pistes à Noël

Le gouvernement va autoriser les Autrichiens à chausser leurs skis « pendant les vacances » dès le 24 décembre, même si la France et l’Allemagne militent pour une fermeture des remontées mécaniques afin d’éviter une recrudescence des contaminations. Le gouvernement français envisage de mettre en place une période d’isolement de sept jours pour les Français rentrant du ski à l’étranger pendant les fêtes.

  • Augmentation de 30 % des cas sur le continent américain en novembre

Les cas de contamination au nouveau coronavirus ont augmenté de 30 % sur le continent américain en novembre, a alerté mercredi l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), basée à Washington. En novembre, « il y a eu plus de 6 millions de nouvelles infections recensées » sur l’ensemble de la région, selon la directrice de l’Organisation, Carissa Etienne.

Le total des infections sur le continent américain est passé de 20,5 millions à la fin d’octobre à près de 27 millions à la fin de novembre. Ces données reflètent notamment des « records quotidiens de cas enregistrés en Amérique du Nord ».

  • Le Covid-19 tire les salaires vers le bas

La pandémie a tiré les salaires vers le bas au premier semestre 2020 et devrait leur faire subir « une très forte pression » à la baisse à brève échéance, selon un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Lire aussi Combien de vaccins ? Quand seront-ils disponibles ? Seront-ils obligatoires ? Peuvent-ils mettre fin à l’épidémie de Covid -19 ? Nos réponses à vos questions

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

 

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: