Covid-19 : les soignants non-vaccinés au 15 septembre ne seront plus payés – Actu Orange

Spread the love
  • Yum

publié le mardi 13 juillet 2021 à 07h03

Après les annonces d’Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé les contours de la vaccination obligatoire pour les soignants. Le gouvernement leur donne deux mois pour se faire vacciner et seront sanctionnés dès le 15 septembre. 

Les sanctions tomberont dans deux mois.

Les personnels soignants qui ne seront pas vaccinés au 15 septembre ne pourront plus travailler et ne seront plus payés, a annoncé lundi 12 juillet le ministre de la Santé Olivier Véran, dans la foulée des annonces d’Emmanuel Macron contre le Covid-19. “A partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé”, a déclaré Olivier Véran sur LCI, après l’annonce par le président Emmanuel Macron d’une obligation de vaccination pour cette catégorie de population, avec sanctions à la clé.

Les employeurs – agences régionales de santé, directions d’établissement, assurance maladie – “seront habilités à effectuer des contrôles comme ça existe déjà dans le droit commun pour d’autres maladies, notamment l’hépatite B”, a détaillé le ministre.

1,5 millions de personnes concernées
Il a appelé les soignants à se faire vacciner “dès ce soir, dès demain”, même s’ils disposent encore d’un mois. “On parle d’un public d’environ 1,5 million de personnes, de professionnels de santé, du soin, dans les hôpitaux, les Ehpad, au domicile, des pompiers…”
 Lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a annoncé une vaccination obligatoire “pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite des établissements pour personnes en situation de handicap pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile”. Seulement 40 % du personnel des maisons de retraite seraient vaccinées, selon le conseil scientifique, qui guide le gouvernement français.

 

En nette baisse depuis des semaines, le nombre de contaminations par jour est récemment reparti à la hausse, à plus de 4.200 dimanche. Il pourrait monter “au-dessus de 20.000 début août si nous n’agissons pas”, a mis en garde dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.

Leave a Reply

%d bloggers like this: