Covid-19 : les nouvelles restrictions à Paris appelées à évoluer tous les quinze jours – Le Monde

Spread the love
  • Yum
A Paris, le 5 octobre 2020.

Anne Hidalgo l’a glissé d’une phrase, lundi 5 octobre, à la fin de la présentation des nouvelles mesures visant à ralentir la progression du Covid-19 : « Ce rendez-vous, nous l’aurons à nouveau dans quinze jours. » Le lundi 19 octobre, la maire de Paris, le préfet de police, le directeur de l’agence régionale de santé et le recteur des universités parisiennes ont déjà prévu de se retrouver pour annoncer conjointement les prochaines règles à respecter dans la capitale et les trois départements limitrophes face à l’épidémie.

Les bars resteront-ils fermés ? Les restaurants resteront-ils ouverts ? Quelles seront les conditions de visite dans les maisons de retraite ? Alors qu’une batterie de mesures a été dévoilée lundi 5 octobre, tout pourrait encore bouger dans deux semaines. L’arrêté signé par le préfet de police le précise clairement : les décisions applicables à partir de mardi ne sont valables que quinze jours. Un nouvel arrêté devrait être pris le 19 octobre pour la période suivante. Il pourrait alléger les restrictions, veut croire Anne Hidalgo. Lundi, la maire de Paris n’a pas caché son espoir que l’épidémie reflue et « que dans quinze jours nous puissions sortir de cette situation ».

Lire aussi Covid-19 : bars et piscines fermés, « jauge » pour les centres commerciaux… les nouvelles restrictions pour Paris et la petite couronne

Ajuster les règles toutes les deux semaines, c’est le processus sur lequel le gouvernement et la Mairie de Paris se sont désormais entendus pour gérer l’épidémie dans la capitale et en petite couronne. « C’est un choix partagé par la maire, le préfet de police et le préfet de région, et validé par le gouvernement », précise le premier adjoint d’Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire.

Ces derniers mois, la riposte au virus a suscité plusieurs fois de fortes tensions entre le gouvernement et Paris. Au printemps, la maire socialiste avait bataillé des semaines contre la fermeture des parcs et jardins publics imposée par Emmanuel Macron. Puis, en septembre, la Mairie avait regretté que la concertation sur les nouvelles mesures touchant Paris n’ait été que « de la poudre aux yeux ».

Alors que le virus semble s’installer, Anne Hidalgo et les représentants de l’Etat ont voulu éviter des bras de fer à répétition. Une réunion de coordination « spéciale Covid-19 » a été ajoutée à l’agenda de la maire et du préfet de police tous les lundis après-midi.

« Eviter les moments brouillons et anxiogènes »

« Quinze jours, c’est le délai pour que des décisions comme la fermeture des bars produisent de premiers effets mesurables dans les statistiques sanitaires, justifie la préfecture de police. Cela paraît le bon rythme pour réévaluer les mesures prises. »

Il vous reste 45.71% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *