Covid-19 : «Les enfants iront à l’école demain, comme prévu», assure Blanquer – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

L’essentiel :

Revivez les événements du 3 janvier :

20h33. Merci d’avoir suivi notre direct. Rendez-vous dès 6 heures lundi pour retrouvez l’actualité du Covid-19 traitée par Le Parisien.

20h28. Des chopes de bière à Prague pour protester contre les restrictions. Sur un kilomètre, des chopes de bière posées sur le sol avec des bougies allumées à l’intérieur: c’est ainsi que restaurateurs et propriétaires de pubs de Prague ont choisi dimanche de protester contre les restrictions anti-Covid décidées par le gouvernement. Par un après-midi froid et brumeux, la longue guirlande s’étirait sur le trottoir entre le centre historique de la capitale tchèque et le siège du gouvernement. « Nous sommes ici parce qu’on est vraiment désespérés et à bout, physiquement et psychiquement », a expliqué Jiri Janecek, organisateur de la manifestation. Le patron de la petite brasserie Maly Janek, du sud de Prague, fustige la décision prise à trois reprises par le gouvernement depuis mars de fermer les restaurants.

19h49. Bilan Covid du 3 janvier : ce dimanche, Santé publique France enregistre 12 489 contaminations au SARS-CoV-2, contre 3466 la veille. Les autorités sanitaires recensent également 116 décès liés au Covid-19 survenus en 24 heures dans les établissements hospitaliers. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 sur l’ensemble des personnes testées, poursuit sa hausse. Il s’établit à 5,2 %, contre 4,6 % la veille. Les autorités sanitaires recensent également 116 décès liés au Covid-19 survenus en 24 heures dans les établissements hospitaliers. Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de morts en France atteint 65 037, un chiffre qui prend en compte les patients décédés dans les Ehpad. Le nombre de patients hospitalisés pour une infection au SARS-CoV-2 augmente encore ce dimanche. L’agence sanitaire fait état de 24 780 hospitalisations en cours, contre 24 458 la veille. Quelque 657 nouveaux malades du Covid-19 ont été hospitalisés depuis samedi ..

18h39. Aurélien Rousseau de l’ARS-IDF : « Nous vaccinerons ce million de personnes d’ici la fin du mois de janvier » assure le cadre du ministère de la Santé sur BFMTV. « Il y a un mois cette stratégie a été validée » rappelle le parton de l’ARS francilienne mais se félicite que « l’appétit pour le vaccin grandit dans notre pays ». « Il n’y a pas de pénurie de doses mais on essaie d’aller plus vite sur les professionnels de santé de plus de 50 ans » ajoute le directeur. « On a les mêmes termes que les Allemands pour l’utilisation du vaccin Pfizer » rappelle aussi représentant du Ministère. « On arrivera à vacciner plusieurs milliers de soignants dans la semaine » a aussi précisé Aurélien Rousseau.

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

18h34. Jean-Michel Blanquer : « les enfants iront à l’école, demain, comme prévu » explique-t-il sur BFMTV. « La vaccination des enseignants » serait souhaitable au mois de mars, au plus tard » a-t-il aussi ajouté. « C’est prévu, ce sont des personnels de premier rang après les personnels soignants » mais ce qui est important « c’est la stratégie sur la durée, nous sommes attentifs au consentement des personnes », a détaillé le ministre de l’Education. « Dans le futur, quand il y aura des campagnes de vaccination scolaire, les établissements s’organiseront », a évoqué Jean-Michel Blanquer. « Ce qui est certain, c’est qu’il faut accélérer a ajouté le ministre qui est sur la même ligne qu’Emmanuel Macron.

17h58. L’Aviron Bayonnais touché par la variante britannique du coronavirus. Le club restera fermé jusqu’au 7 janvier au moins.

17h35. L’Italie signale 347 décès. Le décompte quotidien des nouvelles infections est lui passé à 14 245 ce dimanche, contre 11 831 la veille. Depuis le début de l’épidémie, l’Italie a enregistré 75 332 décès dus au Covid-19, soit le bilan le plus élevé d’Europe et le cinquième au monde.

17h15. Le variant britannique détecté en Suisse. Plusieurs cas ont été signalés à Genève récemment, indiquent les autorités dans un communiqué. « Il est très probable qu’il existe une circulation communautaire de cette souche dans notre canton. Cela signifie que la transmission de cette nouvelle souche est active à Genève et qu’il ne s’agit donc pas uniquement, aujourd’hui, de cas importés », précise le communiqué. Afin de lutter contre la propagation du variant britannique, les autorités sanitaires genevoises « intensifient et élargissent les mesures de quarantaines ». « Elles mettent en place des dépistages proactifs auprès des contacts des malades porteurs de cette nouvelle variante. »

17 heures. Un million de vaccinations par jour aux Etats-Unis. La campagne de vaccination contre le Covid-19 aux Etats-Unis monte en puissance et pourrait atteindre un million d’injections par jour, ont affirmé des responsables face aux critiques sur son retard initial dans un pays qui vient de franchir la barre des 350 000 morts. « Il y a eu quelques dysfonctionnements », a reconnu sur ABC l’éminent immunologue américain Anthony Fauci, qui conseille le gouvernement sur la crise sanitaire. Et d’ajouter : « Nous pouvons atteindre un million par jour. Nous avons mené des programmes de vaccinations massifs dans notre histoire. Il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas le faire aujourd’hui. (…) Nous pouvons le faire. »

16h50. Des cas de la nouvelle variante à Chypre. La nouvelle variante, hautement transmissible et trouvée pour la première fois au Royaume-Uni, se répand maintenant dans le monde entier. Sur 19 tests positifs au Covid-19 enregistrés sur des personnes qui se sont rendues à Chypre depuis la Grande-Bretagne entre le 6 et le 20 décembre, 12 concernaient la nouvelle variante.

16h40. Plus de 75 000 morts au Royaume-Uni. Avec 75 024 morts, le Royaume-Uni est l’un des pays d’Europe les plus endeuillés par le Covid-19. Près de 55 000 personnes supplémentaires ont été testées positives au virus en 24 heures, dépassant le seuil des 50 000 pour le sixième jour consécutif, selon les dernières données officielles communiquées dimanche.

16h30. Des étudiants de Créteil refusent de passer leurs examens en amphi. Les partiels de 2e année d’éco-gestion se dérouleront à partir de ce lundi en présentiel. Des étudiants qui redoutent des contaminations au Covid-19 ont lancé une pétition. À lire ici.

16h20. Egypte : enquête sur quatre patients décédés faute d’oxygène. La justice égyptienne a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort, faute d’oxygène, de quatre patients atteints du Covid-19 dans une unité de soins intensifs, qui a déclenché l’indignation sur les réseaux sociaux. « Le parquet d’Al-Husseiniya (gouvernorat de Charqiya, nord de l’Egypte) a convoqué le directeur de l’hôpital d’Al-Husseiniya pour l’interroger », a indiqué une source judiciaire, sans donner de précisions sur la date de ces décès. Depuis samedi, de nombreux internautes indignés ont relayé sur les réseaux sociaux une vidéo d’une salle d’hôpital avec des patients et une voix affirmant « tout le monde est mort en soins intensifs ».

16 heures. Cinq choses à savoir sur le très attendu vaccin AstraZeneca/Oxford.

-Pratique : ce vaccin a l’avantage d’être peu cher (environ 2,50 euros la dose) et d’être facile à stocker, puisqu’il peut être conservé à la température d’un réfrigérateur.

-Efficace : selon le directeur général d’AstraZeneca, le vaccin est capable de combattre le nouveau variant du coronavirus, responsable d’une flambée de cas au Royaume-Uni.

-Britannique : ce vaccin a été élaboré par le groupe britannique AstraZeneca avec l’université d’Oxford.

-Chimpanzés : c’est un vaccin « à vecteur viral », c’est-à-dire qu’il prend comme support un autre virus (un adénovirus de chimpanzé) qui a été transformé et adapté pour combattre le Covid-19.

-Confusion : l’efficacité du vaccin est de 90 % pour les volontaires qui ont d’abord reçu une demi-dose, puis une dose complète un mois plus tard, mais de seulement 62 % pour un autre groupe vacciné avec deux doses complètes à un mois d’écart. L’injection d’une demi-dose était en fait due à une erreur et seul un groupe réduit avait suivi le deuxième protocole, ce qui avait suscité critiques et inquiétudes.

15h30. Le Brésil approuve l’importation du vaccin AstraZeneca. Le régulateur brésilien de la santé Anvisa a accepté l’importation de 2 millions de doses du vaccin développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford, bien que l’utilisation du produit ne soit pas encore approuvée dans le pays. L’importation des doses avant l’autorisation permettra à la campagne de vaccination de commencer dès qu’Anvisa aura accepté son utilisation.

15h15. Challenge européen : Bayonne forfait pour les deux dernières journées à cause du variant. Touché par le variant britannique du virus lors de la réception en Challenge européen de Leicester le 19 décembre, le club basque a annoncé qu’il ne disputerait pas les deux dernières journées de la compétition prévues les 15 et 22 janvier. Bayonne a expliqué avoir pris cette décision après avoir eu la confirmation samedi matin que les deux derniers cas positifs au Covid-19 de son effectif provenaient bien de la souche dite « anglaise » du virus, contractée lors de ce match face aux Tigers.

14h57. Etats-Unis, Brésil et Inde, pays les plus endeuillés. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 350 214 décès pour plus de 20,4 millions de cas. Suivent le Brésil (195 725 morts) et l’Inde (149 435 morts).

14h45. Plus de 1,83 million de morts. La pandémie a fait au moins 1 835 824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées.

14h25. Le Zimbabwe se reconfine. Le gouvernement du Zimbabwe a ordonné samedi soir un nouveau confinement sur l’ensemble du territoire, en raison d’une recrudescence des cas de contamination au nouveau coronavirus. Ce confinement entre immédiatement en vigueur, dans ce pays d’Afrique australe déjà en proie à une grave crise économique qui a provoqué l’effondrement de son système de santé publique.

14h05. La Hongrie renonce au vaccin russe. Viktor Orban, Premier ministre, explique que les capacités de production sont limitées pour le Spoutnik V. A la place, il pourrait aussi miser sur le vaccin chinois, « plus prometteur » et qui sera « disponible plus tôt et en plus grande quantité », et sur les vaccins occidentaux. Mais Orban ne se prive pas de critiquer l’UE, à qui il reproche le rythme d’acquisition trop lent des vaccins.

13h45. Israël ralentit un peu. En tête du classement des pays qui ont le plus vacciné au prorata de leur population, l’Etat hébreu annonce désormais que deux millions de personnes auront reçu la double injection du vaccin contre le nouveau coronavirus d’ici fin janvier. Cela représente un cinquième de la population israélienne, un petit peu moins que l’objectif fixé par Netanyahou du quart des Israéliens vaccinés à la fin du mois. Le pays va réduire le rythme de cette campagne pour gérer les stocks de vaccins et assurer l’injection à trois semaines d’intervalles des deux doses distinctes auprès de la population concernée.

13h35. Bardella appelle à vacciner les volontaires. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, le vice-président du RN a critiqué « l’amateurisme » du gouvernement. « On est face à un problème de logistique […] Il faut que ceux qui souhaitent se faire vacciner puissent le faire », assure-t-il. En fera-t-il partie ? Alors qu’il a contracté le Covid-19 en novembre, il a refusé de le dire, mettant simplement en avant son « libre arbitre ».

13h16. 48 vacanciers français placés à l’isolement à leur retour de Suisse. La préfecture du Doubs annonce ce dimanche avoir pris des arrêtés de mise à l’isolement à l’encontre de 48 vacanciers français de retour de Suisse et ne pouvant présenter un justificatif de test négatif au Covid-19. « Ces arrêtés ont été pris dans un contexte de retour en France de personnes s’étant rendues en Suisse dans des zones à risque, dans des stations de ski », déclare le directeur de cabinet du préfet du Doubs et sous-préfet, Jean Richert, confirmant une information de France Bleu Belfort-Montbéliard.

Les contrôles se sont déroulés samedi après-midi au cours d’une opération spécialement mise en place à la frontière, et ont visé près de 200 véhicules.

13h08. Plus de 84 millions de contaminations dans le monde. Plus de 84 508 990 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie à travers le monde.

12h46. La fermeture des écoles sur la table en Angleterre. « Il se peut que nous devions faire des choses dans les prochaines semaines qui seront plus difficiles dans plusieurs parties du pays », déclare le Premier ministre Boris Johnson à la BBC. Il ajoute que la fermeture des écoles, une mesure prise fin mars lors de la première vague de la pandémie et en vigueur à Londres pour deux semaines, « est l’une de ces choses ». Même si le dirigeant conservateur déclare que l’éducation des enfants était une « priorité », il souligne qu’il faut reconnaître « l’impact du nouveau variant du virus ».

12h35. Boris Johnson envisage de plus strictes restrictions. Le Premier ministre Boris Johnson avertit dimanche que des restrictions plus sévères pourraient être décidées en Angleterre pour combattre la rapide progression du nouveau coronavirus, attribuée en partie à un nouveau variant du virus. Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus endeuillés en Europe par le virus, avec 74 570 morts. En l’espace de 24 heures, 57 725 personnes supplémentaires ont été testées positives au virus, selon les dernières données officielles communiquées samedi.

12h30. « Le Président veut un équilibre entre sécurité et efficacité », assure le ministre des Transports.

12h20. « L’objectif c’est de vacciner 26 millions de Français d’ici à l’été », clame Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports sur BFMTV.

12h15. La réouverture dès le 20 janvier des bars et restaurants « très, très peu probable ». Les perspectives sont sombres pour les bars et les restaurants, un poids lourd du gouvernement juge auprès de l’AFP « très, très peu probable » une réouverture dès le 20 janvier.

12h05. Ariane Mnouchkine exhorte le gouvernement à accélérer la campagne de vaccination. Dans une tribune publiée dans Télérama, la directrice du Théâtre du Soleil Ariane Mnouchkine exhorte le gouvernement à accélérer la campagne en vue de la réouverture, entre autres, des théâtres et des cinémas, fermés depuis le 30 octobre. « Que ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ne le fassent pas, c’est leur droit, mais en leur nom, allez-vous prétendre empêcher les volontaires de le faire au plus vite? », s’agace-t-elle.

11h20. Philippe Martinez « met en garde » le gouvernement. Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez « met en garde » le gouvernement contre la « colère » qui anime selon lui le pays après dix mois de crise sanitaire, annonçant des mobilisations fin janvier dans les secteurs de l’énergie et de l’éducation, dans un entretien au Journal du dimanche. « Je mets en garde le gouvernement : il y a beaucoup de colère concernant la situation sociale et d’inquiétude pour la santé », prévient le responsable syndical. « C’est pourquoi nous avons d’ores et déjà prévu des mobilisations d’ici à fin janvier : le 26 dans l’éducation, le 28 dans l’énergie, mais aussi contre les fermetures de sites et pour de meilleurs salaires », ajoute-t-il.

11h04. « Ne rouvrons pas les écoles début janvier », déclare le professeur Antoine Flahault. Certains épidémiologistes et spécialistes de santé plaident, au regard de la tendance « préoccupante » en France, pour un report du retour en classe. « Ne commettons pas la même erreur que lors de l’arrivée de la première vague en Italie, pas de procrastination en Europe, ne rouvrons pas les écoles début janvier », écrit ainsi le professeur Antoine Flahault sur Twitter.

10h52. L‘Egypte autorise le vaccin chinois de Sinopharm. L’Egypte a autorisé l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire chinois Sinopharm, annonce ce dimanche la ministre égyptienne de la Santé et de la Population Hala Zayed.

Après un premier lot de vaccins, comprenant 50 000 doses et livré en décembre, l’Egypte doit recevoir un deuxième lot de la même quantité « la deuxième ou troisième semaine de janvier ». « Et dès qu’il arrive nous allons commencer la vaccination », indique la ministre.

10h40. Le président de la confédération helvétique reconnaît des erreurs dans la gestion du Covid-19. Le tout nouveau président de la Confédération helvétique, Guy Parmelin, reconnaît des erreurs dans la gestion de la pandémie, dans une interview au quotidien du dimanche SonntagsBlick. « Entre juillet et septembre, nous avons sous-estimé la situation », déclare-t-il dans le journal dominical. « Nous pensions pouvoir maîtriser le virus », précise Guy Parmelin, reconnaissant que les autorités « en étaient loin ».

La Suisse a connu une première vague relativement modérée par comparaison à la violence avec laquelle la pandémie frappait ses voisins européens, mais depuis l’automne le pays connaît une très forte deuxième vague.

10h34. Vaccination : « L’accélération est déjà engagée », assure Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement explique que davantage de moyens vont être déployés pour permettre aux vaccins d’arriver dans les Ehpad. Et promet la transparence sur la campagne vaccinale. À lire ici.

10h10. Une vigilance accrue avec l’apparition de deux variantes du virus. « Ces variantes ne sont pas forcément plus dangereuses, mais elles sont nettement plus contagieuses », souligne le directeur général de la Santé. Jérôme Salomon poursuit : « Elles toucheraient aussi davantage les jeunes, dont la possibilité de diffuser le virus pourrait être plus élevée qu’en population générale. Il faut donc qu’on soit très attentif aux milieux scolaire et universitaire. »

10h05. La météo et les températures basses de ces prochains jours inquiètent Jérôme Salomon. « Le facteur météo est avéré scientifiquement », assure l’infectiologue au Journal du Dimanche. « On l’a vu l’hiver dernier : la situation a vite dérapé en raison du froid, de l’humidité, du brouillard, du vent et du déficit d’ensoleillement. Dans ces conditions, il y a davantage d’aérosols du virus. »

9h58. Le groupe Lagardère obtient un prêt garanti par l’Etat de 465 millions d’euros. Le groupe Lagardère, dont le chiffre d’affaires est malmené par la crise sanitaire et la gouvernance contestée, s’est vu octroyer un prêt garanti par l’Etat de 465 millions d’euros, selon le Journal officiel ce dimanche. Le groupe, dirigé par Arnaud Lagardère et propriétaire de l’éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, avait enregistré au troisième trimestre un chiffre d’affaires en recul de 38 %.

9h55. La rentrée scolaire surveillée de très près. Selon Jérôme Salomon, la rentrée scolaire sera à surveiller de très près car « les enfants reviennent de différents endroits, en France ou à l’étranger et ça peut rebattre les cartes de la situation épidémiologique. »

9h50. « De façon générale, l’incidence est de nouveau en hausse après un plateau assez long », souligne le directeur général de la Santé.

9h42. La tendance en France « est déjà préoccupante », estime Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, dans un entretien au Journal du Dimanche.

9h08. Variant du coronavirus, l’Arabie saoudite rouvre ses frontières. L’Arabie saoudite annonce ce dimanche la réouverture de ses frontières et la reprise des vols internationaux après une suspension de deux semaines en raison de l’apparition d’une variante du nouveau coronavirus au Royaume-Uni et dans d’autres pays.

Un premier cas de mutation du virus, jugé plus contagieux, avait été identifié au Royaume-Uni en décembre, poussant de nombreux Etats à travers le monde à interdire les vols en provenance de ce pays et plusieurs autres.

8h44. Le célèbre journaliste TV Larry King hospitalisé. Le célèbre journaliste américain Larry King, 87 ans, a contracté le Covid-19 et est hospitalisé depuis plus d’une semaine à Los Angeles, annonce CNN, la chaîne de télévision américaine sur laquelle il a officié pendant 25 ans.

8h24. « Tu te lèves, tu bosses, tu rentres » : à Reims, des doutes sur l’efficacité d’un couvre-feu à 18 heures. Le couvre-feu à 18 heures est entré en vigueur depuis samedi, à Reims (Marne). Une mesure globalement respectée par les habitants, même si beaucoup doutent de son efficacité. Notre reportage à lire ici.

8h10. L‘état d’exception en Equateur déclaré non constitutionnel. La Cour constitutionnelle équatorienne a déclaré non constitutionnel l’état d’exception décrété dans le pays par le président Lenin Moreno en raison de l’augmentation des contaminations au Covid-19.

Le président Moreno avait décrété le 21 décembre, pour la troisième fois en un an, un état d’exception valable pendant un mois qui inclut un couvre-feu, afin de contenir une « grave augmentation » des cas de Covid-19 provoquée par « les rassemblements » de personnes ainsi que par le risque d’exposition au nouveau variant du virus apparu initialement au Royaume-Uni.

8h02. L‘Inde autorise deux vaccins dont celui d’AstraZeneca/Oxford. L’Inde a autorisé l’utilisation, « pour des situations d’urgence », de deux vaccins contre le Covid-19, l’un développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford et l’autre par la firme pharmaceutique indienne Bharat Biotech, annonce ce dimanche l’autorité locale de régulation du médicament. Ces deux vaccins « sont approuvés pour un usage restreint dans des situations d’urgence », a indiqué lors d’une conférence de presse le Contrôleur général des médicaments d’Inde, V.G. Somani.

L’Inde, qui compte 1,3 milliard d’habitants, est le deuxième pays le plus touché par la pandémie, avec plus de 10,3 millions de personnes qui ont été infectées. Près de 150 000 personnes sont décédées des suites du Covid-19.

7h50. Manque de vaccins. À Bruxelles, l’Union Européenne reconnaît une « insuffisance mondiale » des capacités de production de vaccins, tout en se disant « prête à aider » pour les augmenter, dans un entretien de la commissaire à la Santé Stella Kyriakides à l’agence DPA diffusé par ses services.

7h45. Couvre-feu à 18 heures : « On espère que les clients viendront à l’heure du déjeuner ». Le premier week-end de l’année commence mal pour quelque six millions de Français : depuis samedi soir, le couvre-feu a été avancé à 18 heures dans 15 départements. Reportage à Reims, dans la Marne, où des commerçants ont fermé leur boutique dès 17h30.

Couvre-feu à 18 heures : « C’est mieux qu’un reconfinement »

7h40. 15 départements concernés par le couvre-feu avancé à 18 heures depuis samedi. Il s’agit des départements suivants : les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, les Vosges, le Territoire de Belfort, la Moselle, la Nièvre et la Saône-et-Loire. Ces territoires sont situés dans la moitié Est du pays, particulièrement menacée par un rebond épidémique.

LP/INFOGRAPHIE
LP/INFOGRAPHIE  

7h35. Taux de positivité en hausse. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 sur l’ensemble des personnes testées, est en hausse à 4,6 %, contre 3,8 % la veille.

7h30. 2 632 patients en réanimation. L’agence sanitaire fait par ailleurs état de 24 458 hospitalisations en cours pour Covid-19, contre 24 263 la veille.

7h20. 157 nouveaux décès en France, ces dernières 24 heures. Selon Santé publique France, 64 921 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie.

7h15. Bilan de la pandémie dans le monde. La pandémie a fait au moins 1 827 565 morts dans le monde pour plus de 83,9 millions de personnes contaminées. Les États-Unis sont le pays le plus touché.

7h10. Bonjour, bonne année… et bon réveil! Bienvenue sur le site du Parisien pour suivre toute l’actualité liée au coronavirus en ce troisième jour de l’année 2021.

Leave a Reply

%d bloggers like this: