Covid-19: les clusters augmentent dans les entreprises – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Preuve d’une circulation plus active du virus, le nombre de clusters (*) signalés à Santé publique France augmente : 192 foyers de contaminations sont rapportés entre le 17 et le 23 août, contre 140 la semaine précédente. La tendance à la hausse observée depuis le mois de juillet s’accentue.

Au 24 août, 352 foyers (dont certains signalés précédemment) étaient donc en cours d’investigation, donnant lieu à un dépistage actif des personnes contacts. 66 % d’entre eux sont classés en «criticité élevée »: ils préoccupent particulièrement les autorités sanitaires du fait par exemple de leur taille, de la vitesse à laquelle se transmet le virus ou de difficultés à les contrôler.

Les contaminations en entreprise prennent de l’ampleur, et l’Ile-de-France est la région la plus touchée.

Le lieu de ces contaminations groupées a évolué ces dernières semaines. Les clusters étaient principalement liés à des établissements de santé ou des structures sociales en mai et juin. Ils sont désormais plutôt recensés en famille élargie (9 % de ceux qui sont en cours d’investigation), dans des rassemblements publics ou privés (19 %), et en entreprise (33 %). «C’est ce qui explique la diminution de la taille des clusters, qui comptent maintenant 9 cas en moyenne» contre 17 en mai-juin, souligne Patrick Rolland, épidémiologiste à Santé publique France.

Les contaminations en entreprise prennent de l’ampleur, et l’Ile-de-France est la région la plus touchée. L’administration publique (ordre public, sécurité, services du feu et de secours notamment) et l’industrie manufacturière sont les secteurs d’activité les plus représentés. Très variable selon les régions, «le profil des entreprises concernées se diversifie», note l’Agence régionale de Santé Pays de la Loire, qui cite administration, centre d’appels, centre de formation et hypermarché. «Un peu moins de la moitié des clusters concernent des entreprises de traitement de la viande», précise-t-on à l’ARS.

Repérage précoce essentiel

«Il est à craindre que le nombre de cas groupés en entreprise augmente après les grandes vacances avec un retour des salariés, note Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des hautes études en santé publique de Rennes. Ces données justifient clairement l’obligation du port du masque en milieu professionnel confiné.»

Enfin 9 % des clusters en cours d’investigation sont identifiés dans des établissements de santé, et 2 % seulement dans des transports (avion, train et bateau). La situation des établissements d’accueil des personnes âgées (Ehpad) inquiète particulièrement les experts. Une augmentation nette du nombre de clusters (18 signalés en une semaine), est observée pour la première fois depuis début juin.

Si les clusters ne représentent que 18 % des cas de Covid-19 détectés par les autorités sanitaires, leur repérage précoce est essentiel pour éviter une perte de contrôle de l’épidémie. Mais le virus circule majoritairement en dehors de ces situations à risque, notamment en famille.

* Un cluster est défini comme au moins trois cas confirmés ou probables, dans une période de sept jours, dans une même communauté ou dans un rassemblement de personnes se connaissant ou non.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *