Covid-19 : l’édition 2021 du salon de l’Agriculture à Paris est annulée – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Les salons devant respecter des jauges de visiteurs fixées à 1000 à personnes, il était impossible pour les organisateurs de maintenir l’édition qui devait se tenir du 27 février au 7 mars.

Le salon de l'agriculture devait se tenir du 27 février au 7 mars.
Le salon de l’agriculture devait se tenir du 27 février au 7 mars. LUDOVIC MARIN / AFP

Une bien triste nouvelle pour les amateurs de veaux, vaches, cochons et poules. La 58e édition du salon international de l’agriculture (SIA) qui devait avoir lieu du 27 février au 7 mars 2021 à Paris est annulée.

«Compte tenu de l’évolution de la maladie du covid-19 et des règles de sécurité sanitaire qu’elle implique, nous ne sommes pas en mesure d’organiser cette manifestation, explique au Figaro Arnaud Lemoine, directeur délégué du Ceneca. Il s’agit de la structure juridique propriétaire du SIA dans laquelle le ministère de l’Agriculture est actionnaire. En effet les salons doivent respecter des jauges de visiteurs fixées à 1000 personnes. En moyenne, selon les jours de la semaine, il passe porte de Versailles entre 60 000 et 80 000 visiteurs par jour. Cela aurait été impossible à respecter».

EN DIRECT – Coronavirus: 12.993 nouveaux cas et 117 décès recensés en 24 heures

Par ailleurs, le SIA est une grosse organisation qui débute un an à l’avance. Ainsi la vache qui devait être à l’égérie de cette 58e édition et son propriétaire avaient déjà été choisis. C’était un animal de la race Abondance. «Les exposants qui engagent des sommes importantes pour participer à cette manifestation qui reçoit plus de 600.000 visiteurs en neuf jours ne pouvaient plus attendre, poursuit Arnaud Lemoine. On devait leur faire connaître notre décision au plus vite. Le pire pour eux aurait été une annulation au dernier moment». Déjà, l’an dernier, la 57e édition en plein épisode de Covid-19 et à quelques jours du confinement général du pays avait fermé ses portes un jour plus tôt entraînant un manque à gagner conséquent pour les commerçants.

Un concours général agricole décentralisé en région

Toutefois les organisateurs du SIA pensent à remplacer ce rendez-vous annuel incontournable entre les urbains et les agriculteurs par d’autres manifestations. «Nous pensons notamment organiser le concours général agricole de façon décentralisée en région», indique Arnaud Lemoine. Du côté des exposants et des éleveurs, cette nouvelle n’est pas vraiment une surprise. «On s’y attendait un peu à vrai dire, cette année, reconnaît Joël Sillac, éleveur de vaches Bazadaises dans les Landes. Sa vache Cerise avait été l’égérie en 2016. Cela renforce l’importance des comices locaux à l’heure où l’on insiste sur les circuits courts et l’importance de la ruralité. En septembre, j’ai organisé un concours de vaches en extérieur à Vieux Boucau, en bordure de plage entre Hossegor et Biscarrosse, malgré le Covid. Cela a été rendu possible administrativement grâce à la municipalité et à la préfète qui ont joué le jeu».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *