Covid-19 : le vaccin Pfizer-BioNTech autorisé par l’Union européenne – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé lundi qu’elle autorisait la distribution dans l’UE du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech, quelques heures après le feu vert de l’Agence européenne des médicaments (AEM).

“L’Agence européenne des médicaments a évalué ce vaccin minutieusement et a conclu qu’il était sûr et efficace contre le Covid-19. Sur la base de cette évaluation scientifique nous avons procédé à son autorisation sur le marché de l’Union européenne”, a déclaré Mme Von der Leyen, en précisant que les premières vaccinations auraient lieu entre le 27 et le 29 décembre.

La présidente de la Commission s’est dite “fière que le premier vaccin contre le Covid-19 disponible en Europe soit un pur produit de l’innovation européenne”. Il a été conçu par le laboratoire allemand BioNTech, basé à Mayence.

>> Lire aussi. Mutation du Covid-19 : cinq questions sur la variante du virus qui inquiète l’Europe

D’autres validations à venir ?

L’exécutif européen avait promis qu’elle donnerait son autorisation dans un délai de deux jours après le feu vert de l’AEM mais le processus a été accéléré.

“La Commission, les Etats membres et la compagnie (BioNTech) travaillent maintenant pour une livraison des premières doses le 26 décembre”, a précisé la Commission dans un communiqué.

Les livraisons se poursuivront ensuite, en décembre et durant les prochains mois, pour atteindre 200 millions de doses d’ici à septembre 2021.

Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé a averti que l’arrivée du vaccin n’était pas une solution miracle, car les doses resteront limitées dans un premier temps. “Nous devons continuer à respecter les mesures recommandées et à nous protéger”, a-t-elle insisté.

Elle a également défendu les mesures de restrictions pendant les fêtes, alors que les chiffres de contamination sont en hausse dans de nombreux Etats membres. “Ce n’est pas le moment d’alléger les mesures (…), il faut éviter une résurgence possible des cas après la fin d’année”, a affirmé Stella Kyriakides. 

“Davantage de vaccins seront approuvés bientôt s’ils s’avèrent sûrs et efficaces”, a promis Ursula von der Leyen. “L’AEM donnera son évaluation sur un deuxième vaccin, celui de Moderna, le 6 janvier”, a-t-elle indiqué.   

Leave a Reply

%d bloggers like this: