Covid-19 : le gouvernement penche pour un reconfinement national d’au moins 4 semaines – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Selon des sources gouvernementales, la France pourrait être reconfinée pendant quatre semaines. Ce nouveau confinement maintiendrait les écoles ouvertes, le télétravail serait renforcé dans les entreprises. 

La piste du reconfinement national est largement évoquée au sein du gouvernement, a appris franceinfo mardi 27 octobre, après le conseil de défense qui s’est tenu dans la matinée, et après que le Premier ministre a reçu dans l’après-midi les principaux responsables politiques, puis les partenaires sociaux dans la soirée. Emmanuel Macron prendra la parole ce mercredi 28 octobre à 20 heures pour annoncer ces mesures.
 
Le reconfinement est possible mais serait différent du mois de mars, rapporte le service politique de franceinfo. De source gouvernementale et de maire de grandes métropoles, on se dirige vers un reconfinement d’une durée de quatre semaines, et il pourrait commencer jeudi soir minuit : “c’est possible”, souffle un ministre de poids. Il serait en tout cas national : le gouvernement envisage de mettre fin au principe de territorialité pour protéger les capacités hospitalières des zones vertes et permettre de transférer des malades, puisqu’il n’est plus possible d’en transférer dans des pays frontaliers où l’épidémie repart.

Concernant l’éducation, le gouvernement ne devrait pas fermer les écoles ni les collèges. Concernant les lycées, la question serait encore en suspens mais le gouvernement voudrait développer l’enseignement à distance. À l’université, ce travail à distance est acté : plus de cours en amphis, des travaux dirigés en demi groupe, une semaine sur 2. Dans les entreprises, le télétravail devrait être renforcé, le ministère préparant une évolution du protocole sanitaire d’ici la fin de la semaine. Il y aurait également le retour de l’attestation pour se déplacer.
 
Toutes ces décisions seront tranchées lors du conseil de défense mercredi 28 octobre au matin, avant la prise de parole d’Emmanuel Macron le soir même. 
Jeudi 29 octobre, Jean Castex sera devant l’Assemblée Nationale et le Sénat, où se tiendront un débat puis un vote non contraignant.

Leave a Reply

%d bloggers like this: