Covid-19 : le gouvernement met en place un fichier d’information pour collecter des données sur la vaccination – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Pour éviter les couacs et optimiser l’organisation de la campagne de vaccination contre le coronavirus Covid-19, le gouvernement vient de créer un fichier d’information, le “SI Vaccin Covid”, pour “Système d’information Vaccin Covid”, cogérée par la Direction générale de la santé et par l’Assurance maladie.

>> DIRECT. Covid-19 : l’Argentine débute sa campagne de vaccination avec le vaccin russe

Il entrera en vigueur lundi et permettra de suivre et piloter la campagne de vaccination. Il saura ainsi par exemple qui est prioritaire ou non à la vaccination : l’Assurance maladie pourra alors envoyer un bon à celui dont c’est le tour et saura en outre qui a effectivement bénéficié de la consultation préalable à la vaccination, consultation durant laquelle un médecin explique les bénéfices et risques des produits. Ce système d’information recensera aussi tous les patients vaccinés et leurs données personnelles : existe-t-il des contre-indications ? La patiente est-elle enceinte ? Figureront aussi la date de vaccination, les produits utilisés, le nom de l’hôpital où la vaccination a été réalisée, et par quel professionnel de santé.

Le but est d’avoir une vision fluide de la vaccination et ensuite de pouvoir contacter et prévenir le patient si dans six mois, par exemple, on constate que le vaccin administré comporte un nouveau risque. Seuls les soignants qui vaccinent, le médecin traitant du patient, les agents de l’Assurance maladie et l’Agence de sécurité du médicament qui surveille les effets secondaires des vaccins, auront accès à ces données.

D’autres professionnels de santé pourront également les consulter mais elles seront alors anonymisées. Elles permettront par exemple à des épidémiologistes d’établir des statistiques. Les nom, adresse, numéro de Sécurité sociale, n’apparaîtront pas. Le fichier recensera aussi des informations logistiques et des informations utiles aux autorités de santé. Elles sauront au jour le jour si les lieux de vaccination disposent de suffisamment de produits ou de seringues. Elles sauront aussi à quelle vitesse a lieu la vaccination, selon les régions, et combien la France dépense pour cette campagne. Par exemple, combien les professionnels de santé ont été rémunérés pour des consultations et des vaccinations.

Une crainte demeure : celle d’un fichage généralisé. Sur ce point, le ministère de la Santé a d’ores et déjà prévenu que le fichier n’était pas un moyen de fliquer les Français, de savoir qui est vacciné ou pas. Il ne servira pas non plus à l’avenir pour créer un passeport d’immunité, empêcher l’accès aux aéroports, cinémas ou autres lieux aux personnes non vaccinées. Il s’agit là, assure-t-on, simplement d’un fichier interne aux autorités de santé pour permettre de mieux organiser la campagne de vaccination et de pouvoir recontacter les patients en cas de problème.

La Cnil a validé le fichier et promet des contrôles sur l’utilisation des données, indique par ailleurs mardi Thomas Dautieu, directeur de la conformité à la Commission nationale de l’informatique et des libertés. La commission a validé le fonctionnement de ce fichier qui va regrouper les données des personnes vaccinées contre le Covid-19, mais elle exercera “un certain nombre de contrôles”. “C’est tout l’objet des contrôles que la Cnil diligentera pour rassurer l’ensemble de la population sur le fait que les données ne seront utilisées que dans la gestion et du suivi de la campagne de vaccination”, insiste-t-il.

Leave a Reply

%d bloggers like this: