Covid-19 : le couvre-feu en vigueur depuis 20 heures ce mardi – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Une attestation est désormais indispensable pour se déplacer jusqu’à 6h00 du matin.

Le couvre-feu est entré en vigueur ce mardi 15 décembre alors que le pays sort d’un confinement d’un mois et demi. Déplacements, attestation, vacances… rappel de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas afin de respecter au mieux les nouvelles restrictions sanitaires.

L’objectif de ce couvre-feu a été clairement énoncé par Jean Castex lors d’une conférence de presse le 10 décembre : «permettre à chacune et chacun de profiter des fêtes de fin d’année» mais tout faire «pour réduire le risque de devoir vivre un troisième confinement dans les prochains mois». Il débute à 20h et prend fin à 6h. Les Français peuvent donc circuler librement et sans limite de kilomètres en dehors de ces horaires. Pour circuler durant le couvre-feu, une nouvelle attestation a été mise en ligne par le gouvernement. Afin de pallier à ces restrictions sanitaires, les commerçants ont fait le choix d’adapter leurs horaires et d’ouvrir plus tôt mais aussi de privilégier la livraison à domicile. Seul le soir de Noël fait exception à la règle : il sera autorisé de se déplacer librement bien que le gouvernement appel à la prudence.

Pour les vacances, les billets d’avion, de bus et de train ont valeur dérogatoire affirmait le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri, le 11 décembre. Pour circuler après 20h, il faudra tout de même se munir d’une attestation. Néanmoins, pour les trajets en voiture, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, préconise de circuler en dehors des horaires de couvre-feu.

Dans les Ephad, les personnes résidentes pourront retrouver leur famille pour les fêtes de Noël. Applicable du 15 décembre au 3 janvier, «ce protocole prévoit notamment un assouplissement des consignes relatives aux sorties dans les familles afin de permettre aux résidents de vivre sereinement les fêtes de fin d’année», précise un communiqué de presse du ministère délégué auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Autonomie.

Côté activité, il est possible de se rendre à la messe, chez les commerçants, de pratiquer des activités physiques et extra-scolaires en extérieur. Le monde de la culture, de la restauration et de la nuit garderont, quant à eux, les portes closes. Le télétravail est encouragé mais n’est pas obligatoire : le gouvernement préconise deux à trois jours de télétravail par semaine.

Leave a Reply

%d bloggers like this: