Covid-19: la rentrée reportée au 13 septembre aux Antilles et dans les zones rouges de Guyane – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Gabriel Attal a confirmé que la rentrée scolaire était reportée dans ces territoires ultramarins en raison de l’explosion des contaminations au Covid-19.

La rentrée scolaire prévue le 2 septembre sera finalement reportée au 13 septembre aux Antilles et dans les zones rouges en Guyane, en raison de la flambée de Covid-19 portée par le variant Delta, a appris BFMTV de sources gouvernementales. Une information confirmée par Gabriel Attal lors d’un point presse.

“En conséquence de ces situations très graves la rentrée scolaire avait déjà été reportée en Polynésie française, et il a été décidé ce matin en Conseil de défense de repousser également la rentrée scolaire au 13 septembre en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy ainsi que la partie de la Guyane en zone rouge”, a déclaré le porte-parole du gouvernement.

L’état d’urgence sanitaire prolongé aux Antilles, en Guyane et en Polynésie

Gabriel Attal a également ajouté que l’état d’urgence sanitaire serait prolongé “jusqu’au 15 novembre aux Antilles, en Guyane et en Polynésie française”. L’Outre-mer est particulièrement touché par cette quatrième vague portée par le variant Delta notamment en raison de la faible couverture vaccinale constatée dans les territoires ultra-marins.

“La sous-vaccination fait des ravages” dans les Antilles et en Polynésie française, a ajouté le porte-parole du gouvernement.

Même si le taux d’incidence commence à “refluer légèrement” grâce “au confinement”, la situation “reste néanmoins très grave”, notamment en Polynésie où “le taux d’incidence est colossal” à 2.800 pour 100.000 habitants et où les écoles ont été fermées pour 15 jours. “Nous sommes également très vigilants quant à la situation en Guyane, où le taux d’incidence qui dépasse 400 a augmenté de 40% en une semaine”, selon lui.

Gabriel Attal a insisté sur “la solidarité nationale” avec l’envoi de “centaines de soignants en renfort sur place pour organiser des évacuations et garantir l’approvisionnement en oxygène”.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: