Covid-19: la Haute Autorité de Santé propose de systématiser les tests sérologiques avant la première injection – BFMTV.COM

Spread the love
  • Yum

Fini les critères d’âge ou d’état de santé: à partir de lundi, toute la population majeure de France sera éligible à la vaccination contre le Covid-19, étape cruciale pour éviter un rebond de l’épidémie alors que les restrictions s’allègent peu à peu.

Les 18-49 ans étaient officiellement la dernière catégorie à pouvoir intégrer sans conditions la campagne de vaccination, qui s’est élargie par paliers depuis son démarrage fin décembre.

Les candidats doivent néanmoins s’armer de patience: les réservations, qui ont démarré il y a quatre jours, arrivent de manière “progressive” sur les plateformes internet spécialisées (Doctolib, Keldoc, Maiia), selon le ministre de la Santé, Olivier Véran. De nouveaux créneaux de rendez-vous seront mis en ligne “chaque jour”, a-t-il précisé.

“Cela peut éviter une seconde dose”

Autre question-clé: une ou deux injections du vaccin anti-Covid? Dominique Le Guludec, présidente de la Haute Autorité de Santé, était l’invité d’Apolline de Malherbe sur RMC. Interrogée sur cette question, qui concerne les personnes qui ont déjà eu le Covid-19 et qui ne sont donc concernés que par une seule injection, Apolline de Malherbe a soulevé le point des Français qui ont eu le coronavirus… sans le savoir: les “asymptomatiques”. 

Sur RMC, Dominique Le Guludec a ainsi plaidé pour une “banalisation” des tests sérologiques avant la première injection: 

“Nous allons proposer, au moment de la 1ère dose, de piquer pour voir si vous avez des anticorps pour déterminer le besoin d’une seconde dose. Cela peut éviter une seconde dose pour beaucoup de personnes qui seront ravies. C’est en train de décider, mais cela ne doit pas ralentir la vaccination”.

A ce stade, 25.315.595 personnes ont reçu au moins une injection (soit 37,8% de la population totale et 48,2% de la population majeure), et 10.742.886 personnes ont reçu deux injections (soit 16% de la population totale et 20,5% de la population majeure).

L’objectif du gouvernement, de 30 millions de primo-vaccinés d’ici au 15 juin, paraît tenable. La suite est en revanche plus incertaine, et les autorités sanitaires veulent absolument éviter que la vaccination ne plafonne cet été à un niveau insuffisant. Le mot d’ordre est donc d’aller chercher tous ceux qui ont droit à la vaccination.

Leave a Reply

%d bloggers like this: