Covid-19 : Jean Castex exhorte les plus de 55 ans à se faire vacciner, de préférence avec AstraZeneca – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

«Il n’y a pas de danger» avec le vaccin anglo-suédois au-dessus de 55 ans, a tenu à rappeler le premier ministre. Des cas de thromboses graves avaient suscité la méfiance d’une partie de la population.

Le premier ministre Jean Castex a appelé ce samedi les quelque 13 millions de Français de plus de 55 ans qui ne sont pas vaccinés contre le Covid à le faire «avec tous les vaccins, en particulier avec AstraZeneca». Le chef du gouvernement a souligné son ambition de «réussir la réouverture, le retour progressif vers une vie normale», alors que la situation sanitaire s’améliore de façon «maintenant claire». «Je lance un appel à tout le monde en vue de ce long week-end de l’Ascension qui s’annonce, où il faut rester très prudent», a-t-il encore exhorté après avoir rencontré des soignants et des personnes venues se faire vacciner dans l’enceinte du Paris La Défense Arena.

«Au-dessus de 55 ans, les autorités sont toutes unanimes en France comme ailleurs qu’il n’y a pas de danger. Je vous exhorte à vous faire vacciner avec tous les vaccins, en particulier avec AstraZeneca», a-t-il lancé après la visite d’un vaccinodrome à La Défense, près de Paris. Le chef du gouvernement a expliqué qu’il y avait «encore en France aujourd’hui deux millions de doses d’AstraZeneca qui ne sont pas utilisées», et que «nous allons en recevoir trois millions dans les quatre semaines qui viennent». Selon lui, «l’Allemagne nous est repassée devant en rythme vaccinal uniquement parce que le recours à AstraZeneca y est meilleur».

La défiance persistante envers le sérum AstraZeneca, qui peine à s’écouler au rythme voulu, fait craindre des retards dans le calendrier du gouvernement. Si Jean Castex a réaffirmé samedi que l’objectif d’avoir 20 millions de vaccinés mi-mai était «à notre portée», une source gouvernementale estimait ces derniers jours que «si on n’écoule pas les doses d’AstraZeneca, on n’est pas certain d’atteindre les 30 millions au 15 juin». Selon des chiffres du ministère de la Santé arrêtés dimanche, seulement 75% des doses AstraZeneca reçues ont été injectées, contre 90% pour le vaccin Pfizer BioNtech.

À voir aussi – Covid-19: Jean Castex appelle «à rester très prudent» en vue du week-end de l’Ascension

Plus de 600.000 vaccinations vendredi, un record

Mi-mars, ce vaccin anglo-suédois avait été suspendu en France et dans la plupart des pays européens par précaution en raison d’un nombre limité de cas de thromboses graves. Depuis, l’Agence européenne du médicament a réaffirmé que le rapport bénéfices/risques était bon, mais la France, comme d’autres pays, réserve ce vaccin aux plus de 55 ans, les cas de thromboses ayant été détectées chez des patients jeunes. Le vaccin suscite depuis une certaine défiance.

Vendredi en France, 17.492.988 personnes avaient reçu au moins une injection (soit 26,1 % de la population totale) et 7.641.172 personnes ont reçu deux injections (soit 11,4 % de la population totale) depuis le début de la campagne vaccinale en France. 617.822 personnes ont été vaccinées vendredi, un record. Parmi elles, 362.680 personnes ont reçu une première dose et 255.142 leur deuxième. Les prochains objectifs du gouvernement sont d’atteindre 20 millions de primo-vaccinés mi-mai puis 30 millions mi-juin.

Leave a Reply

%d bloggers like this: