Covid-19 : forte hausse des contaminations en Inde, confinement prolongé à New Delhi – Le Monde

Spread the love
  • Yum
A New Delhi, le 24 avril 2021.

Le coronavirus n’en finit pas de se propager en Inde, qui a recensé dimanche 25 avril près de 350 000 nouvelles contaminations au coronavirus en vingt-quatre heures. Le pays, qui compte 1,3 milliard d’habitants, est en proie à une effroyable flambée épidémique et a déploré 2 767 nouveaux décès dus au Covid-19 dimanche.

« Nous avons décidé de prolonger d’une semaine le confinement, a annoncé le ministre en chef de Delhi Arvind Kejriwal. Les ravages du coronavirus se poursuivent et il n’y a pas de répit. » La capitale, qui compte 20 millions d’habitants, est l’agglomération indienne la plus touchée par l’épidémie. Un confinement d’une semaine y avait débuté lundi, avec pour objectif de soulager les hôpitaux, confrontés à une grave pénurie d’oxygène.

Lire aussi : En Inde, New Delhi reconfinée face à la flambée de l’épidémie de Covid-19

Vétusté du système de santé

La crise met de nouveau en lumière la vétusté du système de santé indien alors que la colère monte contre le manque de préparation présumé du gouvernement fédéral face à cette vague épidémique.

Les hôpitaux de New Delhi lancent des appels à l’aide quotidiens en raison de l’épuisement des réserves d’oxygène. Beaucoup de malades meurent devant les hôpitaux de la capitale faute de lits et d’oxygène. Une association de bienfaisance a même installé un crématorium dans un parking, avec des bûchers funéraires de fortune pour faire face au nombre de décès.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : guerre de l’oxygène dans les hôpitaux indiens

Dimanche, Twitter a confirmé avoir supprimé, à la requête des autorités indiennes, des dizaines de tweets qui critiquaient l’exécutif. Certains tweets émanaient d’élus de l’opposition qui dénonçaient le peu de ressources dans les hôpitaux. « Quand nous recevons une requête qui est légalement recevable, nous l’examinons à travers le prisme des règles de Twitter et des lois locales », a expliqué Twitter dans un communiqué.

Depuis sept jours, l’Inde a enregistré plus de deux millions de nouveaux cas, soit une hausse de 58 % par rapport à la semaine précédente, selon des données compilées par l’Agence France-Presse.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: