Covid-19. Fermeture des centres commerciaux : à quoi faut-il s’attendre en Alsace ? – DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace

Spread the love
  • Yum

16h30. Les grandes surfaces alimentaires peuvent rester ouvertes à l’intérieur de ces centres commerciaux. La préfète a recommandé l’utilisation des drives pour faire ses courses. Elle a indiqué que les centres commerciaux bénéficieront des aides gouvernementales ad hoc.

Par ailleurs sur la question des contrôles, Josiane Chevalier a précisé qu’ils seront renforcés pour vérifier application du couvre feu. Idem pour les contrôles au frontières.

16h. À Strasbourg, les deux plus grands centres commerciaux sont la Place des Halles et Rivétoile, qui font plus de 30 000 m². Pour eux, la question de la fermeture peut se poser. Mais reste à savoir quelles seront les modalités de calcul des 20 000 m² (la taille au-delà de laquelle les surfaces commerciales non alimentaires devront fermer, en vertu des nouvelles restrictions annoncées ce vendredi par le Premier ministre), avec la présence dans les deux sites de surfaces alimentaires. Pour l’instant, tout cela reste très flou.

Vers la fermeture de 8 centres commerciaux dans le Bas-Rhin

Avec ses 27 000 m², le village de marques The Style Outlets de Roppenheim, non alimentaire, est concerné par la fermeture au premier chef.

A l’occasion d’une visite au centre de marques de Roppenheim ce samedi après-midi — hasard du calendrier — la préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier a annoncé que huit centres commerciaux du département sont concernés par les nouvelles mesures de restriction, sans en donner la liste, qui sera communiqué en fin d’après-midi. Elle a confirmé que les Halles à Strasbourg en faisaient partie.

Des discussions sont encore en cours sur deux d’entre eux, la galerie marchande du Leclerc de Geispolsheim et le centre de marques de Roppenheim concernant leur surface, mais on se dirige vraisemblablement vers une fermeture.

Le directeur de The Style Outlets Christophe Girard a tenté de plaider sa cause auprès de la préfète, arguant que le village de marques n’entrait pas dans la catégorie réglementaire des centres commerciaux classiques couverts. Il s’agit d’un ensemble ensemble de boutiques indépendantes sur un site à ciel ouvert, et non pas un seul ERP (établissement recevant du public).

Mais la préfète, qui a noté la bonne application des règles sanitaires malgré une forte affluence, n’a pas été sensible à ses arguments. “C’est la dernière chance d’éviter un reconfinement, a t elle commenté. Il faut éviter les brassages de population. Mon objectif est de protéger.”

Ikea et Galeries Lafayette ouverts

L’incertitude demeure également pour les centres commerciaux organisés autour d’un hypermarché assortis d’une grande galerie marchande, comme Cora Houssen, Cora Vendenheim, ou Auchan Illkirch qui dépassent de ce fait les 20 000 m².

En revanche, les Galeries Lafayette et le Printemps à Strasbourg, tout comme Ikea, Leroy Merlin et d’autres enseignes de bricolage présentes en Alsace, qui s’étendent sur moins de 20 000 m², ne sont pas visés par les mesures de fermeture.

On devrait en savoir plus sur l’application des annonces de Jean Castex dans les prochaines heures. Un rendez-vous est prévu à la mi-journée entre Bercy et le Conseil national des centres commerciaux sur le sujet.

A Ikea Mulhouse, ce samedi, le parking était bondé.

Leave a Reply

%d bloggers like this: