Covid-19 : fermeture de classes, distance… Ce que prévoit le nouveau protocole sanitaire dans les établissemen – franceinfo

Spread the love
  • Yum

De nouvelles règles face à “l’évolution de la circulation du virus” et “le contexte d’émergence de variants” du Sars-CoV-2. Le ministère de l’Education a mis à jour son protocole sanitaire contre le Covid-19 dans les établissements scolaires, lundi 1er février. Le document inclut de nouvelles règles et des mesures renforcées afin de mieux lutter contre la propagation du virus. 

“A compter du 1er février 2021, la distanciation de 2 mètres entre groupes à la cantine et le port de masques ‘grand public’ de catégorie 1 sont désormais requis, et l’aération des locaux est renforcée”, résume le ministère. Franceinfo fait le point sur les grandes lignes de ce protocole actualisé. 

En maternelle, la classe fermera pendant une semaine si un cas est avéré

Dans les écoles maternelles, “l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves implique que les autres élèves de la classe soient identifiés comme contacts à risque”, indique le ministère dans sa “foire aux questions”, actualisée lundi. Il sera alors demandé à tous ces élèves de “rester chez eux pendant sept jours”, ce qui entraîne de facto une fermeture de la classe concernée pendant une semaine, ajoute le ministère de l’Education nationale. 

La confirmation d’un cas parmi les élèves n’implique toutefois pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ou un masque chirurgical”, précise la “foire aux questions” du ministère. Le personnel de la classe en question sera considéré comme contact à risque si trois élèves “de fratries différentes” sont testés positifs au Covid-19. 

En primaire et dans le secondaire, la classe fermera si un cas d’infection à un variant est détecté

Jusqu’à présent, une fermeture de classe en primaire, au collège et au lycée était décrétée à partir de trois cas d’infection au coronavirus dans cette même classe. Tous les élèves et le personnel étaient alors considérés comme “contacts à risque”. 

Un seul cas confirmé “parmi les enseignants ou les élèves n’implique pas automatiquement de contacts à risque dans la classe”, “le port du masque ‘grand public’ de catégorie 1 étant obligatoire tant pour les personnels que pour les élèves dans tous les espaces, et en particulier dans les salles de classe”, rappelle le ministère. 

Cette règle ne change pas, sauf en cas de variant du coronavirus. Désormais, “sur signalement de l’ARS [agence régionale de santé], en cas d’identification d’un des variants chez un personnel ou un élève, la classe concernée sera fermée”, précise le ministère dans sa “foire aux questions”. 

Le port d’un masque chirurgical ou “grand public” de catégorie 1 est désormais requis

Il s’agit d’une autre conséquence de l’émergence de plusieurs variants du virus. Compte tenu de l’apparition de variants du Sars-CoV-2 potentiellement plus transmissibles, seuls les masques chirurgicaux ou les masques ‘grand public’ de catégorie 1 peuvent être portés”, indique le nouveau protocole sanitaire. Ces masques “grand public” sont destinés à des personnes en “contact régulier avec le public”, car “ils filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns”, précise le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Ces masques, à raison de deux par jour de présence dans les établissements scolaires, seront mis à la disposition des personnels “en contact direct avec les élèves”. Il est toutefois de la responsabilité des parents de fournir ces masques à leurs enfants. “Afin que les familles puissent acquérir de nouveaux masques respectant ces exigences, un délai est accordé jusqu’au 8 février 2021”, précise le nouveau protocole. Le ministère fournira aux établissements un stock de masques pour les élèves, en cas d’oubli ou d’impossibilité d’en avoir. 

Deux mètres de distance sont obligatoires à la cantine

Le protocole sanitaire est également renforcé pour la restauration scolaire, où deux mètres de distance sont désormais requis, contre un mètre auparavant. Dans le premier degré, “les élèves d’une même classe déjeunent ensemble en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes”, détaille le ministère. 

“S’agissant des élèves des collèges et des lycées, lorsque le respect de la distance de deux mètres entre élèves est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à la même table, poursuit le document. Une distance d’au moins deux mètres est respectée entre les groupes.”

Cette distanciation de deux mètres à la cantine “devra être respectée dès que possible”, “au plus tard le 8 février 2021”. 

L’aération des pièces est renforcée

Autre nouveauté : “Une aération de quelques minutes doit désormais également avoir lieu toutes les heures” dans les salles de classe et “autres locaux occupés pendant la journée” dans les établissements. “En cas de ventilation mécanique, il convient de s’assurer du bon fonctionnement de celle-ci et de son entretien”, ajoute le ministère dans sa “foire aux questions”. 

Ces pièces doivent aussi être aérées au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner (en l’absence de personnes) et pendant le nettoyage des locaux”. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: