Covid-19 en France : du mieux à Bordeaux, Lille et Lyon passent en alerte maximale – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Trois jours après l’entrée en vigueur de la fermeture des débits de boisson dans la capitale et de protocoles plus stricts dans les restaurants, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait ce jeudi son point de situation hebdomadaire aux côtés du ministre de l’Économie Bruno Le Maire. 

Dijon et Clermont en zone d’alerte renforcée

Le ministre de la Santé a annoncé que la situation continuait à se dégrader en France. “Chaque jour, il y a de plus en plus de cas […], de plus en de formes graves”. Mercredi, le pays a atteint un nouveau nombre record de cas. Une résurgence de l’épidémie qui conduit le gouvernement à passer les villes de Dijon et Clermont-Ferrand en zone d’alerte renforcée dès samedi, au même stade que Bordeaux, Rennes, Rouen et Nice. Les bars devront fermer dès 22 heures et les rassemblements seront limités à 1000 personnes.

Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Étienne en alerte maximale

Les villes de Grenoble, Lille, Lyon et Saint-Étienne passent, elles, en zone d’alerte maximale, comme l’ont été, il y a plusieurs jours, Paris, Marseille et la Guadeloupe. Cela implique, dès samedi, la fermeture des bars et un protocole renforcé dans les restaurants.

L’incidence a dépassé là-bas le seuil d’alerte de 250 nouveaux cas pour 100 000 habitants et plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des malades du Covid. 

Toulouse et Montpellier dans le viseur

Deux autres métropoles inquiètent particulièrement : c’est le cas de Toulouse et Montpellier. Olivier Véran a indiqué qu’il laissait “quelques jours d’observation avant une possible bascule en zone d’alerte maximale”.

Du mieux à Bordeaux

Les situations dans certains territoires sont par ailleurs plutôt encourageantes avec une amélioration sensible des indicateurs. C’est notamment le cas à Bordeaux, Nice, Rennes et Aix-Marseille ainsi que dans les départements de la Nièvre et du Morbihan. Toutefois, pas de quoi crier victoire, avertit le ministre. Il n’y aura pas de bascule vers un stade moins élevé. “Il faut avoir suffisamment de recul.” 

Les mesures de restriction mises en place à Bordeaux notamment vont donc être maintenues pour le moment. La préfète de la Gironde prendra la parole ce vendredi à 15 heures pour faire un point d’étape sur la situation sanitaire dans le département.

>> Covid-19 en France : positivité, incidence, hôpitaux… Suivez les indicateurs au quotidien

L’accès au Fonds de solidarité facilité et élargi

L’accès au Fonds de solidarité va être élargi à de nouvelles activités et aux entreprises jusqu’à 50 salariés, contre 20 jusqu’ici, a annoncé ce jeudi le ministre de l’Economie lors de son point presse avec Olivier Véran. 

Seront dorénavant éligibles les entrepreneurs ayant enregistré une perte de 70% de leur chiffre d’affaires en raison de la crise sanitaire liée au Covid, contre 80% précédemment, a précisé Bruno Le Maire. Le fonds de solidarité était réservé depuis le mois de juillet aux secteurs du tourisme, de la culture et du sport. 

Il sera désormais ouvert à 31 autres activités dont les loueurs de voitures, les fleuristes, les bouquinistes des quais de Paris, la fabrication de foie gras, les agences de publicité, la blanchisserie et la teinturerie de détail, les courtiers en assurance voyage, ou encore le conseil en relations publiques et communication, selon Bercy. 

Le fonds de solidarité, qui depuis cet été concernait 150 000 entreprises, va bénéficier à 75 000 entreprises supplémentaires. Bruno Le Maire a rappelé que ce fonds de solidarité avait bénéficié depuis le début de la crise sanitaire à 1,7 million d’entreprises, pour un montant total supérieur à 6 milliards d’euros. “Nous continuerons à protéger les salariés et les entreprises tant que la crise sanitaire sera là”, a-t-il promis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *