Covid-19 dans le monde : le variant « Mu » prédominant en Colombie – Le Monde

Spread the love
  • Yum

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4,5 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi jeudi 2 septembre à 12 heures par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est calculé à partir des chiffres officiels.

  • Le variant Mu responsable de 60 % des décès en Colombie

Au cœur des préoccupations : le nouveau variant du coronavirus, baptisé « Mu » et identifié pour la première fois en Colombie en janvier. Il est aujourd’hui prédominant dans le pays, ont rapporté jeudi 2 septembre les autorités sanitaires. Le variant B.1.621, selon la nomenclature scientifique, « est responsable de la troisième vague » de contaminations d’avril à juin 2021, a déclaré sur une radio locale une responsable de l’Institut national de santé, Marcela Mercado. « Plus ou moins 60 % des décès que nous avons séquencés sont de cette lignée. » Entre avril et juin 2021, le pays a comptabilisé jusqu’à 700 décès par jour.

Lire aussi Covid-19 : « Mu », le nouveau variant du coronavirus surveillé de près par l’OMS

Le variant a été classé fin août comme « variant à suivre » par l’OMS. Il est apparu pour la première fois sur la côte atlantique de la Colombie (nord) en janvier. « Il a déjà été identifié dans plus de 43 pays et a démontré une forte contagiosité », a rappelé Mme Mercado.

La Colombie a aujourd’hui dépassé la phase la plus critique de la pandémie, mais compte encore un peu moins d’une centaine de décès et 2 000 infections par jour. Cette amélioration est due à la campagne de vaccination en cours, selon la responsable de l’Institut national de santé, alors que 29 % des 50 millions de Colombiens sont désormais vaccinés.

« Nous pourrions avoir un pic en octobre », a-t-elle cependant mis en garde, « car il y a encore des personnes » susceptibles d’être contaminées et de « nourrir l’épidémie ».

  • L’UE va renvoyer les vaccins de J & J fabriqués en Afrique

Pour encourager la campagne de vaccination sur le continent africain, l’Union européenne a accepté de renvoyer des millions de doses de vaccin contre le Covid-19 fabriquées en Afrique du Sud, qui cessera d’exporter hors du continent, a annoncé un envoyé spécial de l’Union africaine.

L’entreprise sud-africaine Aspen Pharmacare, qui produit le vaccin de Johnson & Johnson dans le cadre d’un contrat avec le géant pharmaceutique américain, cessera également d’envoyer des doses en Europe, a déclaré à des journalistes Strive Masiyiwa, responsable du Fonds africain pour l’acquisition des vaccins. « Tous les vaccins produits à Aspen resteront en Afrique et seront distribués à l’Afrique », a-t-il dit, ajoutant que les exportations vers l’Europe avaient été « suspendues ».

Lire aussi Covid-19 : la France envoie 10 millions de vaccins supplémentaires à l’Afrique

« Cette question a été corrigée de manière très positive » après une réunion à Berlin entre le président sud-africain Cyril Ramaphosa et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. « En outre, les Européens se sont engagés à nous donner 200 millions de doses avant la fin du mois de décembre », a déclaré M. Masiyiwa.

Cette annonce intervient alors que l’Afrique peine à vacciner sa population contre le Covid-19, notamment en raison d’un manque d’approvisionnement et d’une défiance de la population à l’égard des vaccins. Selon le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) africains, John Nkengasong, le nombre de personnes ayant été entièrement vaccinées contre le coronavirus sur le continent est désormais d’environ 2,93 %.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: