Covid-19 dans le monde : état d’urgence envisagé à Tokyo, les rassemblements limités en Corée du Sud – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Des passants masqués dans une gare de Tokyo, au Japon, le 4 janvier.

Les campagnes de vaccination continuent de se déployer – souvent avec une certaine lenteur – un peu partout dans le monde. Mais la grande majorité de la planète reste confrontée à une vague de propagation du coronavirus difficile à endiguer. Des mesures de reconfinement sont prises dans de nombreux pays.

La pandémie a fait au moins 1 835 824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) dimanche 3 janvier, d’après des chiffres officiels. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 351 452 décès pour plus de 20,6 millions de cas. Suivent le Brésil (196 018 morts) et l’Inde (149 435 morts).

  • Un nouvel état d’urgence envisagé à Tokyo

Le premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a annoncé lundi que son gouvernement « envisageait » un nouvel état d’urgence dans la région du Grand Tokyo en raison de la recrudescence des contaminations, jugeant la situation sanitaire du pays « très sévère ». Le dirigeant japonais a également dit espérer que la campagne de vaccination pourrait commencer dès la fin février, précisant lors d’une conférence de presse qu’il serait parmi les premiers à recevoir l’injection.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Une troisième vague de Covid-19 fragilise le gouvernement japonais

Le Japon – relativement épargné par la pandémie comparé à beaucoup d’autres pays, avec quelque 240 000 infections et moins de 3 600 morts – subit depuis novembre une forte hausse des contaminations, dépassant pour la première fois jeudi les 4 000 nouveaux cas en vingt-quatre heures.

Le premier ministre a cependant réaffirmé l’engagement du Japon à organiser les Jeux olympiques de Tokyo (reportés d’un an, à l’été 2021, à cause de la pandémie), répétant que leur tenue serait « une preuve que l’humanité a vaincu le virus ».

  • La Corée du Sud restreint les rassemblements

La limitation des rassemblements privés en vigueur à Séoul a été prolongée dans la capitale et étendue à l’ensemble de la Corée du Sud, a annoncé lundi le gouvernement, alors qu’une hausse des nouvelles infections quotidiennes a été constatée.

Les rassemblements de plus de quatre personnes sont interdits à Séoul et sa périphérie depuis le 23 décembre. Cette mesure devait initialement prendre fin le 3 janvier, mais a été prolongée, de même que de strictes règles de distanciation physique visant notamment les restaurants, les églises ou encore les stations de ski. Une campagne nationale de vaccination devrait débuter en février.

  • Le Royaume-Uni commence à administrer le vaccin d’AstraZeneca

Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l’université d’Oxford contre le Covid-19, tout en envisageant un nouveau tour de vis sévère pour freiner l’aggravation de l’épidémie.

Lire aussi : Les hôpitaux anglais au bord de la saturation

Le vaccin d’AstraZeneca-Oxford est moins coûteux, plus facile à stocker et donc plus adapté à une campagne d’immunisation à grande échelle que ceux de ses concurrents Moderna et Pfizer-BioNTech, déjà approuvés et distribués dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis.

Les autorités britanniques ont commandé 100 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca-Oxford, dont 520 000 sont prêtes lundi, selon le ministère de la santé. En Angleterre, des centaines de nouveaux centres de vaccination doivent ouvrir cette semaine, qui s’ajouteront aux 730 déjà en place.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: