Covid-19 : au moins 20 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin en France – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Dans un centre de vaccination de Toulouse, le 5 mai 2021.

L’exécutif s’était fixé pour objectif d’atteindre les 20 millions de vaccinations au 15 mai. Et ce pallier a été atteint, samedi après-midi, a annoncé le président de la république, Emmanuel Macron, dans un tweet. En comptant les injections réalisées ce samedi, au moins 20 millions de Français ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19.

« Je suis raisonnablement optimiste. Nous devrions ce soir atteindre l’objectif collectif que nous nous étions fixé, à savoir 20 millions de primo-vaccinés au 15 mai », avait déclaré plus tôt samedi le premier ministre, Jean Castex, lors d’une visite dans un centre de vaccination porte de Versailles, à Paris. « Cela conforte les perspectives de sortie de crise qui sont également confortées par l’évolution des données de l’épidémie qui régresse partout » en France, avait ajouté le chef du gouvernement.

Le décryptage : Les objectifs gouvernementaux sur la vaccination restent soumis à plusieurs inconnues

Objectif de 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin

Le gouvernement s’est fixé comme prochain objectif 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin et a ouvert depuis mercredi la vaccination aux plus de 18 ans, sans condition, pour des doses disponibles du jour au lendemain.

La demande est forte et sur la plate-forme Doctolib, les rares créneaux disponibles pendant ce week-end prolongé de l’Ascension s’arrachent, certains n’hésitant pas à tricher ou mentir sur leur éligibilité pour décrocher un rendez-vous.

L’exécutif cherche également à joindre le quart de la population de plus 75 ans qui n’a pas encore été vacciné. Il faut « aller chercher les plus vulnérables », les personnes âgées ou avec des pathologies associées, a insisté Jean Castex, expliquant que 25 % des plus de 75 ans n’ont pas encore reçu la première injection.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Avoir un créneau pour se faire vacciner quand on a moins de 50 ans, « c’est “Mission impossible”, sans Tom Cruise »

La réouverture en ligne de mire

L’évolution de la campagne vaccinale est d’autant plus suivie au regard du calendrier de réouverture présenté par le gouvernement. Une partie des bars et restaurants se préparent à accueillir des clients en terrasse à partir de mercredi 19 mai, date à laquelle rouvriront aussi les lieux culturels, cinémas, théâtres, musées, avec jauges réduites, et où le couvre-feu passera à 21 heures. Parallèlement, la décrue se poursuit à l’hôpital avec 4 352 malades du Covid-19 vendredi soir dans les services de soins critiques, contre 6 001 le 26 avril.

Alors que le conseil scientifique, qui guide les choix du gouvernement dans la crise sanitaire, a appelé à une réouverture « conduite de manière prudente et maîtrisée » pour éviter une « possible quatrième vague », le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, jugeait samedi que « nous avons de vraies raisons d’être optimistes ».

« La vaccination change vraiment la donne », assure-t-il dans un entretien au quotidien La Provence. « L’observation en vie réelle pourrait montrer une protection contre la transmission du virus », poursuit-il, assurant que « l’épidémie a été considérablement ralentie grâce au respect par nos concitoyens des mesures prises ».

Pour éviter que la situation sanitaire ne se dégrade avec l’arrivée de voyageurs en provenance de pays où le virus circule activement, la France a étendu vendredi la quarantaine obligatoire de dix jours à quatre nouveaux pays : la Colombie, Bahreïn, le Costa Rica et l’Uruguay. Le variant indien, détecté dans au moins 44 pays, dont la France, soulève aussi des craintes, mais ses effets en termes de transmission et de dangerosité sont toujours très mal connus.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: