Covid-19 : 426 nouveaux décès en 24 heures, 5626 patients en réanimation – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La France a fermé ses écoles pour 4 semaines, le Bangladesh a confiné sa population pendant 7 jours, et le Chili se cloître tout le mois d’avril. D’autres pays entrevoient le bout du tunnel malgré une circulation active du virus dans le monde qui a entraîné la mort de plus de 2,8 millions de personnes, dont près de 100.000 en France.

  • 8045 nouveaux cas en 24 heures en France

8045 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures en France, selon les chiffres publiés mardi, contre 10.793 la veille. Au total, 4.841.308 cas de Covid-19 ont été comptabilisés depuis le début de la pandémie en France.

La pression dans les services de réanimation continue de progresser avec 5626 patients du Covid-19 hospitalisés dans ces services ce mardi, dont 632 admis lors des dernières 24 heures. Les hôpitaux comptaient au total 30.639 malades du Covid-19, dont 2459 hospitalisés lors des dernières 24 heures. Quant au nombre de décès, il s’élève désormais à 97.273 (+426).

Concernant la vaccination, depuis le début de la campagne en France, 9.526.509 personnes ont reçu au moins une injection (soit 14,2 % de la population totale) et 3.242.743 personnes ont reçu deux injections (soit 4,8 % de la population totale). Lors des dernières 24 heures, 275.772 personnes ont été vaccinées: 175.180 ont reçu une première dose et 100.592 une deuxième injection.

  • AstraZeneca: un «lien» avec les thromboses établi par un responsable de l’Agence européenne des médicaments

Un responsable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a estimé qu’il y avait un «lien» entre le vaccin d’AstraZeneca et les cas de thrombose observés après son administration. «Il est clair qu’il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore», a affirmé Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’EMA. L’Agence doit se réunir sur ce dossier du 6 au 9 avril.

À VOIR AUSSI – Causes, symptômes, risques… Qu’est-ce qu’une thrombose?

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré dans la foulée qu’elle était toujours en train d’évaluer si le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus est lié à la formation de rares caillots sanguins. Le comité de sécurité de l’agence basée à Amsterdam «n’a pas encore abouti à une conclusion et l’examen est actuellement en cours», a déclaré l’EMA dans un communiqué à l’AFP, ajoutant qu’une décision à ce sujet devrait être annoncée mercredi ou jeudi.

  • L’école à la maison recommence avec des bugs informatiques

Tout devait être prêt pour l’enseignement à distance mais comme l’an dernier, l’école à la maison a débuté mardi avec des bugs liés à des serveurs défaillants et des attaques informatiques, des «problèmes» que le ministre de l’Éducation espère voir réglés d’ici la fin de journée. Une partie des problèmes de connexion s’expliquerait par des attaques des serveurs, venues de l’étranger, a assuré Jean-Michel Blanquer.

Ces problèmes surviennent alors que l’enseignement à distance a été généralisé pour cette semaine depuis la fermeture des établissements scolaires vendredi soir et jusqu’aux vacances de printemps unifiées à partir du 12 avril. Avant une rentrée le 26 avril en présentiel dans les écoles et en distanciel une semaine supplémentaire dans les collèges et lycées.

  • Un grand centre de vaccination ouvert au Stade de France

Des dizaines de Franciliens ont commencé lundi à se faire vacciner contre le Covid-19 dans les salons du Stade de France à Saint-Denis, où 10.000 personnes devraient pouvoir recevoir une injection chaque semaine, a constaté une journaliste de l’AFP. Ces grandes structures de vaccination, à l’image de ce qui se fait déjà au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) ou au stade Vélodrome de Marseille, sont appelées à se développer pour enrayer la progression de l’épidémie.

À VOIR AUSSI – Saint-Denis: le vaccinodrome du Stade de France ouvre ses portes

La Seine-Saint-Denis, département pauvre de plus de 1,6 million d’habitants, a enregistré la plus forte surmortalité liée au coronavirus pendant la première vague de contamination et affiche un des taux d’incidence actuels les plus élevés du pays. Le centre dispose de doses des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna.

La moitié des rendez-vous sont réservés aux habitants de la Seine-Saint-Denis, le reste sera accessible aux habitants des autres départements d’Île-de-France, six jours sur sept, de 9h00 à 20h00.

  • Réouverture des musées et terrasses au Portugal et dans un Etat allemand

Lundi 5 avril, le Portugal a desserré prudemment la vis : musées, collèges et terrasses de café ont rouvert, plus de deux mois après leur fermeture, deuxième étape d’un plan de déconfinement progressif. Les rassemblements seront cependant limités à quatre personnes par table sur les terrasses, tandis que les cours collectifs restent interdits dans les salles de sport, et les musées devront adapter leurs horaires d’ouverture.

À VOIR AUSSI – Covid-19: le Portugal rouvre les terrasses de café

Les terrasses de café, de restaurant, cinémas et salles de sport ont également rouvert mardi dans l’État régional de Sarre, à contre-courant du reste de l’Allemagne où face à la troisième vague de Covid-19 certains appellent à un nouveau tour de vis. Frontalière de la France et du Luxembourg, la Sarre est le premier État régional allemand à lever partiellement les restrictions : dorénavant cafés et restaurants, fermés depuis cinq mois, pourront accueillir leur clientèle en extérieur mais avec des règles strictes.

En Grèce, malgré des chiffres toujours inquiétants, la plupart des magasins ont été autorisés à rouvrir lundi, sauf les grands magasins et centres commerciaux. Les personnes qui souhaitent se rendre dans les magasins doivent toutefois prendre rendez-vous et le nombre de personnes pouvant se trouver en même temps dans un magasin est limité à 20 personnes. Cette mesure ne s’applique cependant pas aux deux plus grandes villes du pays après Athènes, Thessalonique et Patras, où l’épidémie est particulièrement virulente.

À VOIR AUSSI – La Grèce rouvre ses magasins malgré un taux d’infection élevé

  • Tous les adultes américains éligibles au vaccin d’ici le 19 avril

Un haut responsable gouvernemental a affirmé que Joe Biden avait avancé son but de rendre tous les adultes aux États-Unis éligibles au vaccin – indifféremment donc de leur âge ou antécédents médicaux – au 19 avril au lieu du 1er mai, et qu’il l’annoncerait dans la journée. Le président démocrate doit visiter mardi un centre de vaccination en Virginie, avant de s’exprimer dans l’après-midi à la Maison Blanche.

Joe Biden avait auparavant promis que 90% des adultes seraient éligibles d’ici le 19 avril. Le nouvel objectif ne signifie toutefois pas que tous les adultes pourront être vaccinés d’ici cette date, la distribution des doses restant en cours.

  • La France démarre la production de vaccins

La réouverture des commerces et des restaurants n’est pas d’actualité en France, qui est entrée dans un confinement national pour quatre semaines après un week-end pascal sous cloche malgré une tolérance observée par les forces de l’ordre. La pression hospitalière s’accentue encore dans le pays, qui accueille plus de 5400 patients en réanimation contre 3600 le mois dernier.

Pour gagner cette course contre le virus, le gouvernement table sur une accélération de la campagne de vaccination, notamment en fabriquant des doses. En tout, cinq sites industriels devraient être à pied d’œuvre dans les prochains mois pour produire des vaccins en France. «La production doit commencer cette semaine, en l’occurrence mercredi chez Delpharm, dans son usine de Saint-Rémy-sur-Avre» (Eure-et-Loir, nord-ouest de la France), pour le compte du laboratoire allemand BioNTech, partenaire de l’américain Pfizer, a indiqué Bercy.

À VOIR AUSSI – Covid-19: «Dans quelques jours, la France va démarrer la production de vaccins», annonce Agnès Pannier-Runacher

  • Aide américaine pour la livraison des vaccins

De leur côté, les États-Unis veulent faire «beaucoup plus» dans leurs livraisons de vaccins anti-Covid aux pays étrangers et ne demanderont pas de «faveurs» en échange, a affirmé le chef de la diplomatie, Antony Blinken.

L’objectif du gouvernement de Joe Biden d’offrir un vaccin à 90% de la population des États-Unis sera bientôt atteint et Washington envisage de livrer un probable surplus de vaccins à d’autres pays plus en retard dans leur propre campagne.

  • Record des nouveaux cas de contamination en Iran

L’Iran a annoncé mardi un nouveau record du nombre de cas quotidiens confirmés de Covid-19 alors que les autorités mettent en garde contre une nouvelle «vague» de l’épidémie, plus forte que les trois premières. Au cours des dernières 24 heures, 17.430 personnes ont été testées positives au virus, a indiqué la porte-parole du ministère de la Santé, Sima Sadat Lari.

Ce chiffre dépasse largement le pic précédent annoncé le 27 novembre (14.051 nouveaux cas quotidiens) et le total des cas confirmés s’établit désormais officiellement à 1.963.394 en Iran. Sima Sadat Lari a déploré 174 nouveaux décès liés au Covid-19, ajoutant que le bilan de l’épidémie était de 63.506 morts en Iran.

  • La Corée du Nord renonce aux JO

La Corée du Nord renonce aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été en raison des risques d’infection au coronavirus, a annoncé le ministère nord-coréen des Sports.

Lors d’une réunion, le comité olympique nord-coréen «a décidé de ne pas participer aux 32e Jeux Olympiques afin de protéger les athlètes de la crise sanitaire mondiale causée par le Covid-19», a fait savoir le service de communication du ministère des Sports de Pyongyang.

La participation de la Corée du Nord, puissance nucléaire isolée du reste du monde, aux derniers JO d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud, avait été un facteur décisif dans le spectaculaire rapprochement diplomatique intervenu en 2018.

  • Le petit pèlerinage à La Mecque uniquement pour les vaccinés

Seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 seront autorisées à effectuer la omra, le petit pèlerinage à La Mecque, à partir du début du mois de jeûne musulman du ramadan qui commence mi-avril cette année, ont annoncé les autorités saoudiennes.

Le ministère du Hajj a indiqué dans un communiqué que «seules les personnes immunisées» contre le coronavirus seraient autorisées à effectuer la omra ou les prières dans la Grande mosquée de La Mecque dès le début du ramadan. Cette mesure s’applique notamment aux personnes ayant reçu les deux doses de vaccin nécessaires et à celles ayant reçu une seule dose depuis au moins quatorze jours.

Le ramadan entraîne habituellement à La Mecque une grande affluence de fidèles venant d’Arabie saoudite et d’autres pays musulmans.

  • Plus de 2,86 millions de morts

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 2,86 millions de morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi en milieu de journée.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 555.615 morts, devant le Brésil (332.752), le Mexique (204.399), l’Inde (165.547) et le Royaume-Uni (126.862). Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

Leave a Reply

%d bloggers like this: