Couvre-feu : la police et la gendarmerie renforcent les contrôles en Haute-Loire – La Commère 43 – La Commère 43

Spread the love
  • Yum

Suivant les directives du gouvernement, les policiers et les gendarmes renforcent les contrôles autour du respect du couvre-feu en Haute-Loire. Plusieurs opérations étaient en place samedi soir sur le département.

La règle reste un couvre-feu à 18 heures avec une petite marge de tolérance de quelques dizaines de minutes. Samedi soir, à partir de 18 h 30, une dizaine de fonctionnaires de police, appuyés de policiers municipaux, se sont positionnés en haut du boulevard du Breuil pour procéder au contrôle des automobilistes dans les deux sens de circulation et des piétons.

Des livreurs et des automobilistes en règle

A 18 heures, on notait encore une circulation dense, des badauds qui se hâtaient de rentrer chez eux et des groupes de jeunes, bouteilles à la main et sacs bien remplis, qui préparaient une soirée qu’on imagine festive.

Des contrôles auxquels on a pu assister, tous étaient en règle, présentant une attestation en bonne et due forme. Quelques scootéristes se relaient pour livrer des pizzas.

Une contrainte pour éviter un nouveau confinement

Rémy Darroux, secrétaire général de la préfecture, est présent pour cette opération médiatisée après un mois de janvier plus discret. “Nous sommes engagés dans une lutte permanente. Nous rappelons la nécessité d’un comportement responsable de chacun. Le couvre-feu produit des effets positifs sur les chiffres de la contamination mais ce n’est pas suffisant, d’où le renforcement des contrôles. On sait que c’est contraignant, mais pour éviter un nouveau confinement, le comportement au quotidien permettra on l’espère de sortir de tout ça.”

Pas de fermeture de grand magasin en Haute-Loire

Parmi les autres règles, les magasins de plus de 20 000 m2 devront fermer à partir de dimanche. Aucun commerce n’est concerné en Haute-Loire. La question s’est posée pour le Géant Casino de Vals-près-Le Puy mais après examen, le bâtiment fait moins.

Sur le plan national, entre 350 et 400 centres commerciaux ou enseignes seraient concernés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: