Le jour de voir est arrivé. Sur les coups de 21 heures, l’attente va laisser place au concret pour l’équipe de France féminine de football. Ce vendredi 7 juin (21 heures), face à la Corée du Sud, les Bleues vont lancer leur Mondial à la maison, dans un Parc des Princes à guichets fermés. Voici ce qu’il faut savoir avant ce match inaugural toujours particulier, surtout pour le pays organisateur.

“JE SENS MON GROUPE SEREIN ET JE LE SUIS ÉGALEMENT” Ce jeudi, c’était jour de reconnaissance pour les Bleues, sur l’impeccable pelouse de l’enceinte habituellement terrain de jeu du Paris Saint-Germain, et anciennement de l’équipe de France avant que le Stade de France ne devienne l’antre des Bleus. Si la pression du match d’ouverture pèsera inévitablement sur les épaules tricolores, Corinne Diacre est apparue extrêmement détendue en conférence de presse d’avant-match. « Je sens mon groupe serein et je le suis également. On vient d’arriver au Parc des Princes, même si on était en retard, on a découvert une pelouse magnifique… »

Une sérénité bienvenue dans un contexte toujours particulier à appréhender, d’autant que les Bleues sont sevrées de match officiel depuis la prise de fonction de la nouvelle sélectionneure, en poste depuis fin août 2017 et le départ d’Olivier Échouafni suite au fiasco de l’Euro (élimination en quarts de finale). « On est impatientes. On sent que la compétition va débuter. Il y a un goût particulier, de l’émotion. Les filles en sont conscientes. Après, je ne sais pas encore ce qu’elles vont ressentir au moment du coup d’envoi. Je ne suis pas dans leur tête. Je suis dans la mienne, c’est déjà pas mal. Il y aura peut-être un peu d’appréhension quand même. »

“LA COUPE DU MONDE DANS SON PAYS, UN RÊVE” L’appréhension est légitime et dessine là-aussi l’attente grandissante autour d’un collectif au palmarès toujours vierge. Depuis 2003 et la première participation de l’équipe de France féminine à un Mondial, plusieurs générations se sont cassé les dents lors des grandes compétitions, avec pour seuls faits d’armes deux demi-finales, lors de la Coupe du monde 2011 en Allemagne et des Jeux Olympiques de 2012 à Londres.