Coronavirus : Véran s’inquiète de la santé mentale des Français, légère amélioration des indicateurs – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a démarré sa conférence de presse hebdomadaire par un point sur les conséquences psychologiques de la crise, “la face cachée” du Covid-19. “On l’appelle mal-être, ras le bol, stress, anxiété ou déprime, l’impact est réel. Nos vies sont bouleversées en profondeur”, a convenu le ministre en mettant l’accent sur la situation des étudiants.

“Toute la vie étudiante est en suspens” a poursuivi Olivier Véran. Le tiers des étudiants serait “en détresse”. Mais c’est la France entière qui est touchée.

Légère baisse en réa

Sur le seul plan sanitaire, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a rappelé que la tension hospitalière restait forte. L’Auvergne Rhône-Alpes et la Bourgogne Franche-Comté sont particulièrement exposées. On compte aujourd’hui 32 345 patients Covid dans les hôpitaux, dont 4653 en réanimation, un chiffre en légère baisse. Mais il y a encore eu 311 nouvelles admissions en réanimation.

La France déplore 47 127 décès, dont 32 597 à l’hôpital.

Dans les Ehpad, un établissement sur cinq est touché, notamment dans quatre régions, dont la Nouvelle-Aquitaine (PACA, Occitanie et Hauts-de-France). Les décès de résidents sont en hausse depuis mi-octobre, souligne Brigitte Bourguignon, ministre déléguée, chargée de l’Autonomie. Pour la semaine du 9 novembre, “on dénombre en moyenne 163 décès par jour en Ehpad”.

Leave a Reply

%d bloggers like this: