Coronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d’alerte maximale, découvrez ce que ça change – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Selon nos informations, le préfet de la Haute-Garonne vient d’annoncer ce dimanche soir lors d’une réunion avec les maires le passage de la métropole de Toulouse en zone d’alerte maximale à partir de mardi 00h00, pendant quinze jours. Principale restriction : la fermeture totale des bars.

L’agglomération toulousaine passe en zone d’alerte maximale, à partir de mardi 00h00 et pendant quinze jours. Selon nos informations, le préfet de la Haute-Garonne, Etienne Guyot, vient de l’annoncer aux maires de Toulouse et des seize communes environnantes déjà placées en alerte renforcée depuis le 25 septembre. Des maires réunis par audioconférence depuis 17 heures.

Depuis le tour de vis du 25 septembre, Toulouse et seize communes sont logées à la même enseigne. Il s’agit de Colomiers, Tournefeuille, Blagnac, Plaisance-du-Touch, Cugnaux, Balma, Castanet, Saint-Orens, Labège, Aucamville, Launaguet, L’Union, Portet, Ramonville, Auzeville et Quint-Fonsegrives. Le reste de l’agglomération toulousaine est placé en zone d’alerte renforcée.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le préfet de la Haute-Garonne indiquait déjà qu’en cas d’aggravation des chiffres pour Toulouse et ces seize communes, ce week-end, il déciderait : “la fermeture de certains établissements recevant du public (bars, casinos, salles de jeux, lieux d’exposition, salles des fêtes et salles polyvalentes…) ; l’obligation d’un protocole sanitaire renforcée pour les restaurants et la limitation de la capacité d’accueil dans les centres commerciaux.”

Les principales décisions prises à Paris lundi dernier concernaient aussi : l’interdiction des soirées étudiantes et rassemblements festifs et familiaux dans des établissements recevant du public, la fermeture des foires et salons, l’interdiction de rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique, la fermeture des gymnases, salles polyvalentes et piscines à l’exception de l’accueil des mineurs…

Dans son communiqué de vendredi, le préfet de la Haute-Garonne faisait état d’un taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid (à l’échelle de la région) de 30%. Ce qui correspond, pour ce critère qui est le principal des trois retenus, au seuil d’alerte. Le nombre de nouveaux cas dans la métropole, le taux d’incidence, était, lui, ce vendredi, de 233 (pour un seuil d’alerte de 250). Et le taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans de 117 (pour un seuil d’alerte fixé à 100). Ce dimanche soir, selon nos informations, les trois seuils d’alerte des critères sont dépassés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *