Coronavirus. Toulouse en zone d’alerte maximale dès lundi ? Pourquoi la menace plane toujours – actu.fr

Spread the love
  • Yum
Si la situation sanitaire se dégrade encore, la Métropole de Toulouse pourrait passer en zone d'alerte maximale, lundi 12 octobre 2020. (©Frédéric Scheiber / Actu Toulouse)
Si la situation sanitaire se dégrade encore, la Métropole de Toulouse pourrait passer en zone d’alerte maximale, lundi 12 octobre 2020. (©Frédéric Scheiber / Actu Toulouse)

Plus que jamais, la menace plane sur Toulouse. Jeudi 8 octobre 2020, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que la Ville rose (et 16 autres communes de la métropole) restait en zone d’alerte renforcée, en raison de la circulation active du Covid-19 sur le territoire. 

Toulouse en zone d’alerte dès lundi ?  

En revanche, le ministre a averti que pour Toulouse et Montpellier, « les indicateurs pourraient être franchis d’ici quelques jours ». Et a averti les habitants des deux agglomérations.

Nous nous donnons quelques jours d’observation si les indicateurs sont franchis, une bascule en alerte maximale pourrait être opérée lundi matin.

Olivier VéranMinistre de la Santé

Si Toulouse devait être placée en alerte maximale à partir de lundi, d’autres mesures restrictives seraient alors prises et les bars seraient ainsi contraints de plier boutique.

Car pour Olivier Véran, la Métropole de Toulouse présente « des caractéristiques épidémiques inquiétantes ». 

À lire aussi

Des chiffres qui restent préoccupants

Pour rappel, afin de déterminer les territoires qui sont en zone d’alerte maximale, le gouvernement a mis en place trois critères :

  • Le taux d’incidence (soit le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants), doit être supérieur à 250 au niveau de la Métropole.
  • Le taux d’incidence pour les plus de 65 ans doit être supérieur à 100 au niveau de la Métropole. 
  • La part des patients Covid dans les réanimations doit être supérieure au niveau régional à 30%.

Selon les chiffres dévoilés par le ministère des Solidarités et de la Santé ce jeudi, voici les chiffres pour la Métropole de Toulouse

Le taux d’incidence est de 225 / 100 000 habitants, et se situe donc juste en dessous du seuil limite fixé par le gouvernement. 

Le taux d’incidence pour les plus de 65 ans est en revanche lui au dessus de la cote d’alerte, avec 123 cas pour 100 000 habitants

Quant à la part des patients Covid en réanimation, elle est de 27%, juste en dessous du seuil limite, qui selon le ministre « pourrait franchir les 30% dans les prochains jours ». Dans son dernier bulletin publié mardi, l’Agence régionale de santé indiquait que 136 personnes se trouvaient en réanimation dans les hôpitaux d’Occitanie, dont 42 en Haute-Garonne. 

Les chiffres sont inquiétants à Toulouse.
Les chiffres sont inquiétants à Toulouse. (©Ministère des Solidarités et de la Santé)

À lire aussi

Toulouse comme Paris ? 

« La situation s’est donc un peu plus vite dégradée qu’escompté à Toulouse », a noté Olivier Véran. Qui a précisé : 

Pour Toulouse et Montpellier, à l’instar de ce qui a été fait pour Paris la semaine dernière, nous nous donnons quelques jours d’observation pour vérifier que la situation sanitaire se dégrade. Et si les indicateurs sont franchis, une bascule en zone d’alerte maximale pourrait être opérée dès lundi.

Olivier VéranMinistre de la Santé

Après quelques jours d’observation, Paris et sa petite couronne sont finalement passés en zone d’alerte maximale lundi 5 octobre. Si la situation ne s’améliore pas à Toulouse de manière très rapide, le passage en zone d’alerte maximale sera alors inéluctable... Et de nouvelles mesures seront alors prise par le préfet de la Haute-Garonne, en concertation avec les élus locaux.

À lire aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *