Coronavirus : tassement de l’épidémie en Gironde, mais “il ne faut pas relâcher le confinement” – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Comme cela est constaté au niveau national, la Gironde connaît “un tassement”, selon l’expression du docteur Daniel Habold, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), dans le nombre de patients admis en réanimation. C’est ce qui ressort du point presse tenu par la préfète Fabienne Buccio ce lundi, en compagnie de l’ARS, mais aussi de la rectrice Anne Bisagni-Faure.

Pas de surmortalité en Nouvelle-Aquitaine

“Nous enregistrons un plateau, mais on ne sait pas si cela va augmenter ensuite ou si le tassement va se poursuivre“, a déclaré Daniel Habold. Concernant la région Nouvelle-Aquitaine, on dénombre 762 hospitalisés, soit 13 de plus que le samedi 4 avril. 243 d’entre eux sont en réanimation. L’ARS explique par ailleurs que la région ne connaît pas, au niveau statistique, de surmortalité par rapport à la normale. L’épidémie n’apparaît donc pas encore dans les chiffres de la mortalité de façon significative et évidente.

“Le confinement et les gestes barrières sont ce qu’il y a de mieux pour lutter contre l’épidémie.”

La préfète constate de son côté que le confinement est globalement bien suivi en Gironde, surtout après un week-end de très beau temps qui suscitait l’inquiétude des autorités. “Mais je n’ai eu aucune remontée négative“, souligne la préfète. Selon elle, la poussée de fièvre de dimanche après-midi à la cité HLM des Aubiers, à Bordeaux-Nord, où les forces de l’ordre ont été caillassées, est un phénomène propre aux conditions sociales et matérielles de ce secteur. “Le calme est revenu au bout de deux heures, les forces de l’ordre n’ont jamais été débordées”, affirme-t-elle.

Respecter la distanciation sociale

Les mesures de confinement restent d’actualité, insiste enfin la préfecture : “Il ne faut pas relâcher le confinement, les gestes barrières sont ce qu’il y a de mieux pour lutter contre l’épidémie”. Enfin, la préfète semble circonspecte concernant le port des masques par la population : “Ils ne doivent absolument pas dispenser les gens de respecter la distanciation sociale” et ils peuvent être sanitairement contre-productifs selon leur fabrication et les matériaux utilisés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *