Coronavirus : pourquoi cette nouvelle souche, plus contagieuse, inquiète tant – RTL.fr

Spread the love
  • Yum

Une nouvelle souche du coronavirus particulièrement contagieuse est apparue au Royaume-Uni poussant le gouvernement à mettre en place un reconfinement partiel du territoire anglais. La France, L’Irlande, les Pays-Bas, l’Italie, l’Allemagne et la Belgique ont d’ores et déjà suspendu leurs liaisons avec l’Angleterre.  

D’après Boris Johnson, cette nouvelle souche serait redoutable : elle peut se montrer jusqu’à 70% plus contagieuse, explique Francebleu. “Il semble que cette propagation est désormais alimentée par une nouvelle variante du virus“, qui se transmet “bien plus facilement”. De plus, le taux de reproduction de celle-ci “pourrait être supérieur de 0,4 point, même si les chiffres restent encore incertains”. “Rien n’indique” que cette variante “est plus mortelle ou cause une forme plus sévère de la maladie” ou qu’elle réduit l’efficacité des vaccins, a précisé toutefois le Premier ministre. 

Le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, s’est lui montré encore plus alarmant. Le responsable ministériel a évoqué une situation “hors de contrôle”. “Ce sera très difficile de garder” le pays “sous contrôle jusqu’à ce qu’un vaccin soit déployé”, a-t-il regretté. 

“Plus de 60% des cas” ont muté

Les premières traces de cette nouvelle variante, qui “pourrait aussi affecter l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic” selon l’OMS, remontent à la mi-septembre dans la région du Kent dans le sud de l’Angleterre

Pendant la semaine du 9 décembre dernier, “plus de 60% des cas” recensés dans cette zone “comportaient cette mutation”, rapportent nos confrères d’Europe 1. Aucune raison n’a été avancée pour expliquer cette transformation virale.

La concentration des cas de cette nouvelle souche dans le Kent indique que celle-ci “se propage plus vite et “devient la version dominante”. “Est-ce-que cette mutation change la maladie ? Pour l’instant, la réponse semble être non”, a détaillé le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Patrick Valance. 

L’OMS appelle à “renforcer” les contrôles

Cette version mutante inquiète outre-Manche où plus de 67.000 victimes ont succombé à la maladie, et a poussé les autorités à reconfiner quelques 16 millions de Londoniens et d’habitants du sud-est du pays dès dimanche 20 décembre. 

En dehors de l’île britannique, quelques cas ont été identifiés aux Pays-Bas et en Australie selon l’agence de santé mondiale, qui recommande à ses membres “d’accroître leurs (capacités de) séquençage” du virus”. 

L’Organisation mondiale de la santé a par ailleurs encouragé les Européens à “renforcer leurs contrôles”, a expliqué sa branche européenne à l’AFP, tout en rappelant que pour l’heure, il n’y a “aucune preuve d’un changement de la gravité de la maladie”. 

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Leave a Reply

%d bloggers like this: