Coronavirus : mort de Li Wenliang, l’un des premiers médecins à avoir donné l’alerte – Trust My Science

Spread the love
  • Yum
591 Partages

Dans le contexte actuel d’épidémie au coronavirus 2019-nCoV, la mort récente de Li Wenliang, l’un des premiers médecins à avoir donné l’alerte concernant l’émergence du coronavirus à Wuhan, rappelle à quel point la nécessité de contenir l’épidémie et de développer des pistes thérapeutiques est importante. Avec plus de 40’000 personnes infectées et plus de 800 décès, les gouvernements du monde entier prennent des mesures de plus en plus drastiques, tandis que la Chine demande des moyens humains et matériels supplémentaires pour lutter contre le virus.

Un médecin chinois, parmi les premiers à avoir alerté sur le nouveau coronavirus chinois, est décédé vendredi du virus, soulignant l’ampleur d’une crise qui a empiré et qui a déjà tué plus de 800 personnes. La panique mondiale s’est également propagée, des milliers de personnes étant coincées sur des navires de croisière mis en quarantaine. L’ophtalmologiste Li Wenliang est décédé à 2h58 du matin, selon l’hôpital central de Wuhan.

Le médecin de 34 ans a envoyé un message sur le nouveau coronavirus à ses collègues le 30 décembre, mais a ensuite été parmi les huit dénonciateurs convoqués par la police pour rumeur. Il a ensuite contracté la maladie lors du traitement d’un patient et a été salué comme un héros par les internautes chinois. Li faisait partie des 35’000 personnes qui ont été infectées en Chine, où les autorités ont du mal à contenir l’épidémie.

Croisières : des milliers de passagers placés en quarantaine

Deux douzaines de pays ont confirmé des cas de maladie respiratoire, qui a émergé d’un marché vendant des animaux exotiques dans la ville centrale de Wuhan en Chine, à la fin de l’année dernière. Des milliers de vacanciers sur des bateaux de croisière à Hong Kong et au Japon sont soumis à des quarantaines pour un temps indéterminé. Au moins 20 personnes sur le Diamond Princess — au large de Yokohama depuis lundi — ont été testées positives. Quelque 3700 passagers et membres d’équipage de plus de 50 pays ont été confinés dans leurs quartiers.

croisiere quarantaine

Des milliers de passagers sont bloqués en quarantaine sur plusieurs bateaux de croisière. Crédits : Anadolu Agency

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré qu’un autre navire de croisière, le Westerdam, se dirigeait vers le pays avec un cas confirmé. Il a déclaré qu’aucun passager du navire, capable de transporter près de 3000 passagers et membres d’équipage, ne serait autorisé à débarquer. À Hong Kong, 3600 personnes passaient une deuxième nuit confinées à bord du World Dream. Les autorités ont effectué des contrôles de santé après que huit anciens passagers ont été testés positifs pour le virus.

Les réminiscences de l’épidémie de SRAS de 2002-2003

Hong Kong est particulièrement nerveuse parce que la crise a ravivé les souvenirs d’un autre coronavirus, responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Il a tué près de 300 personnes dans la ville et 349 autres sur le continent chinois en 2002-2003. Une personne est récemment décédée après avoir contracté le nouveau coronavirus à Hong Kong.

Alors que le nombre de morts augmente en Chine avec la mort de Li et d’autres, les experts ont souligné qu’à 2% de mortalité, 2019-nCoV est beaucoup moins mortel que le SRAS, qui a tué environ 10% des personnes infectées il y a 17 ans. L’épidémie a néanmoins été déclarée comme urgence sanitaire mondiale en raison de sa haute transmissibilité, ce qui a incité plusieurs gouvernements à mettre en garde contre les voyages en Chine et à interdire les arrivées depuis le pays, tandis que les compagnies aériennes ont interrompu leurs vols.

Ressortissants rapatriés, vols suspendus et frontières fermées

Près de 200 Canadiens se sont présentés à l’aéroport de Wuhan pour les premières évacuations, la plupart sur un avion de ligne commercial affrété par Ottawa. Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu’il s’efforçait de ramener à la maison plusieurs ressortissants qui ne s’étaient pas rendus sur un vol qui avait atteint Francfort samedi dernier.

L’Arabie saoudite a interdit aux citoyens et aux étrangers résidents de voyager en Chine, tandis qu’Air France-KLM a prolongé sa suspension de vol d’un mois, jusqu’au 15 mars.

Le président chinois Xi Jinping a déclaré au prince héritier saoudien Mohammed bin Salman dans un appel, que tous les pays devraient suivre les directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les voyages. Après que la Grande-Bretagne a conseillé aux ressortissants de quitter la Chine, l’ambassadeur de Pékin à Londres a déclaré qu’une telle panique n’était pas nécessaire.

Sur le même sujet : Une nouvelle étude estime que plus de 75’000 personnes à Wuhan seraient infectées par le coronavirus

La Chine a adopté des mesures sans précédent pour contenir le virus, qui s’est propagé pendant les vacances du Nouvel An lunaire fin janvier, lorsque des millions de personnes ont sillonné le pays. Mais les décès et les nouvelles infections continuent d’augmenter, en particulier à l’épicentre de la province de Hubei, où 18 villes abritant au total 56 millions de personnes ont été isolées depuis la fin du mois dernier.

Chine : une pénurie de moyens humains et matériels

Il y a une pénurie de 2250 personnels soignants dans la province, a déclaré jeudi le vice-gouverneur de la province, Yang Yunyan. L’incapacité à offrir aux agents de santé des équipements de protection adéquats entrave les effectifs pouvant être déployés en première ligne. La capitale de Hubei, Wuhan, étant débordée, les autorités devaient ouvrir un deuxième hôpital de campagne de 1600 lits.

hopital wuhan

Afin de pouvoir prendre en charge le plus de personnes infectées possible, le gouvernement chinois a fait construire des hôpitaux en seulement quelques jours dans la province de Hubei. Crédits : China Daily

Le premier, avec 1000 lits, a ouvert ses portes plus tôt cette semaine, et les autorités ont déclaré qu’elles convertissaient des bâtiments publics en installations médicales temporaires. Le gouvernement central a annoncé des mesures visant à assurer l’approvisionnement en ressources vitales, avec des allègements fiscaux pour les fabricants de matériel médical.

« Nous devons déployer tous nos efforts à travers le pays pour répondre aux besoins en fournitures médicales essentielles et en professionnels de santé dans la province de Hubei » déclare le Premier ministre chinois Li Keqiang. BGI Group, une société de séquençage du génome dans le sud de la Chine, a déclaré avoir ouvert un laboratoire à Wuhan capable de tester 10’000 personnes par jour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *